Guerre contre la pauvreté, lutte anti-système. RDC: Samy Badibanga se dévoile aujourd’hui !

Guerre contre la pauvreté, lutte  anti-système. RDC: Samy Badibanga se dévoile aujourd’hui !

This post has already been read 578 times!

*Certes, le go n’a pas encore été donné. Mais, en attendant, la réflexion sur l’avenir du pays ne doit nullement s’arrêter. C’est dans ce contexte qu’après avoir déposé sa candidature à la CENI, le 8 août dernier, peu avant la clôture des BRTC, Samy Badibanga Ntita, Premier Ministre Honoraire, leader des Progressistes, Député élu de Mont-Amba et ex-Conseiller Spécial d’Etienne Tshisekedi, va éventrer le boa aujourd’hui. Il va, en effet, dévoiler son programme, sa vision de société ou, à la limite, les grands axes de sa lutte. 

L’Hôtel Memling, un des cadres lambrissés de la capitale, a été choisi pour porter à l’avant-scène, les idées de Samy Badibanga sur le Congo de demain. Les invités, triés dans tous les milieux, en auront la primeur, dès les petites heures de ce mercredi 22 août 2018.

Selon ce qui a été permis d’apprendre hier, tard la nuit, toutes les batteries ont été mises en marche pour que lors de cette première sortie médiatique de Badibanga, en tant que candidat à la Présidentielle jumelée aux législatives nationales et provinciales, les chiffres, les vrais alors, puissent parler en lieu et place de discours dithyrambiques et, très généralement, des déclarations électoralistes   au contenu creux, peu vérifiable et même, irréalisable. Concrètement, confie-t-on, dans les milieux proches de ce candidat, il sera question d’axer l’essentiel de l’artillerie lourde dans la guerre sans merci contre la pauvreté, contre les inégalités sociales  et pour la relance de l’économie en vue d’un nouveau décollage de la RD. Congo vers de nouveaux horizons.

Badibanga Ntita  pourrait ainsi, à cette occasion, livrer les grandes réformes appelées à défoncer le système actuel, détruire les enzymes et autres  scories qui, des années durant, ont laminé les ressources du pays jusqu’au point de le plonger dans les tréfonds d’un des  plus pauvres de la planète.

Une telle ambition qui émane d’un homme de paille d’Etienne  Tshisekedi wa Mulumba, un habitué des stratégies secrètes, un ancien locataire de l’Hôtel du Gouvernement, même s’il n’y aura que trop peu trôné, est, décidément, à prendre au sérieux, fait  observer un des ses affidés.

Dans tous les cas, l’opinion se souviendra, par ailleurs, que lorsqu’il devint Premier Ministre à la faveur de l’Accord de la Cité de l’Union Africaine, le 17 novembre 2016,  il quitta ses fonctions, le 18 mai 2017, alors qu’il s’apprêtait à présenter son budget.  Ce qui laissa, justement, dans plusieurs cénacles qui s’attendaient à le juger à la pièce, un vrai goût d’inachevé.

Doit-on comprendre aujourd’hui qu’après plus de  deux ans d’éclipse,  Samy Badibanga, 56 ans,  en brisant l’omerta,  serait prêt à prendre sa revanche, en signant un nouveau rendez-vous avec l’histoire ?  Apparemment, l’on serait tenté d’y répondre par l’affirmative, au regard des énergies qu’il entend engager dans la vulgarisation, le moment venu, de son programme d’actions.

A  tout prendre, il va sans dire que les prochaines élections, celles du 23 décembre 2018, telles qu’elles se préparent dans un environnement où les uns passent du temps à combattre la machine à voter, à contester le fichier électoral et la configuration de la CENI, alors que les autres, eux, continuent à affûter leurs stratégies pour la conquête du fauteuil présidentiel qu’occupe Kabila, depuis plus de 17 ans,  ne seront vraiment pas  un cadeau. Pas moins qu’un lieu de blague, de promenade santé,  de jeu de galéjade ou de simple pèlerinage à la Mecque.  Les candidats, loin d’inventer le théorème de Pythagore ou le principe d’Archimède, devront s’attendre à tout.

Car, en réalité, les débats calqués sur les clichés  et le culte des personnalités étant dépassés, seuls,  les chiffres, les idées et les visions vont certainement s’entrechoquer et s’imposer sur l’échiquier.

Samy Badibanga est des  ceux qui, comme tant d’autres candidats sérieux, sont prêts à se livrer, sans atermoient, à cet exercice de  fond en comble, pour peu que  les congolais, quels qu’ils soient, d’Est à l’Ouest ou du Nord au Sud, sur base du  meilleur modèle de société, puissent, enfin, trancher sur le sort de leurs futurs dirigeants.

Après tout,  il  n’a ni  horreur  de clivages politiques, ni honte de s’assumer pleinement face à tous les défis qui se dresseront sur cette nouvelle trajectoire, si difficile et risquée  soit-elle.

LPM

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com