Elections inclusives : Jacky Ndala hausse le ton !

Elections inclusives : Jacky Ndala hausse le ton !

This post has already been read 485 times!

Vraisemblablement, c’est une lutte constante, une bataille plus qu’herculéenne, que Jacky Ndala, SGA en charge de la Jeunesse de la plateforme politique « Ensemble pour le Changement », est en train de mener pour la quête d’une une alternance assortie d’une alternative en RDC. A l’issue d’un entretien réalisé ce lundi 27 août 2018 avec La Prospérité sur des sujets d’actualité, il a confié percevoir une main invisible du régime comme cause de l’invalidation de certains candidats à la présidentielle, surtout le cas Bemba.

A l’en croire, le Président sortant Joseph Kabila s’est inscrit dans la stratégie du casting, sachant qu’il ne sera plus Président de la République. Pour ce protagoniste politique de l’Opposition, Kabila s’est créé un monde à lui en choisissant des compétiteurs pour affronter Ramazani Shadary. « Kabila est à l’étape de se choisir les compétiteurs pour affronter Emmanuel Shadary. Tous les candidats de l’Opposition n’iront pas contre un candidat  quelconque, le candidat pour la famille politique de Kabila c’est son bilan », a par ailleurs insisté Jacky Ndala, avant d’ajouter : «C’est ce qu’il faudra dire à la population congolaise, aujourd’hui, nous pensons qu’il n’est plus possible que Kabila se choisisse qui va se représenter ou non aux élections». Il a, cependant, saisi cette opportunité qui lui a été donnée pour dresser un tableau sombre de la situation politique du pays notamment, sur certaines institutions du pays.

Limites de la CENI

En abordant les sujets qui touchent le mode de fonctionnement de la CENI, Jacky Ndala a demandé la démission, immédiate, des animateurs de cet organe habilité à organiser des élections en République Démocratique du Congo. Dans le chapitre du traitement des dossiers de la Présidentielle, pour sa part, le SGA en Charge de la Jeunesse d’Ensemble, a laissé entendre que la CENI est tout sauf indépendante. «C’est une machine de la Kabilie mise en place pour pouvoir favoriser non seulement leur candidat Président, mais aussi leurs candidats à tous les niveaux des scrutins. Il faut rappeler ici à la population congolaise, d’être vigilant », a-t-il martelé, sans pourtant mâcher ses mots. ‘’D’ailleurs, nous préconisons en tant que Jeune d’aller à ces élections sans Kabila, il n’est même pas le Président sortant mais partant, donc il est grand temps que les gens se mobilisent sur cet idéal là’’, a ajouté Jacky Ndala.

Justice en péril !

Selon lui, cela va de même pour la justice congolaise, bien que sa plateforme politique ait introduit deux requêtes au Conseil d’Etat, Jacky Ndala est de ceux-là qui pensent que Monsieur Kabila, en éclatant la Cour suprême de la justice, a tout manigancé, voire taillé,  pour se choisir des gens qui aiment la facilité, qui n’ont rien avoir avec les vraies valeurs républicaines. Avant de conclure, il en appelle toutefois à la population Kinoise, en général, les partisans d’Ensemble, en particulier, de pouvoir se retrouver devant la cour suprême ce mercredi à 9 heures, pour lancer un message fort, qu’il est temps que ce digne fils du pays, à savoir Katumbi, revienne   pour postuler sans condition.

Merdi Bosengele

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com