Journal la Prospérité

Enjeux et défis politiques de l’heure. RDC : Congo Positif s’en tient au respect du calendrier électoral

This post has already been read 347 times!

La plateforme électorale chère à Dieudonné Nkishi Kazadi, Congo Positif,  s’en tient à l’almanach de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, qui fixe la tenue des élections générales sur l’ensemble du territoire national le 23 décembre 2018.Le repli quant au processus électoral en cours n’est plus envisageable, soutient-il en martelant que l’heure se veut d’aller, sans faux-fuyants, aux élections qui, du reste, sont à une phase déterminante. « Au demeurant, Congo Positif encourage la CENI à tout mettre en œuvre pour respecter le calendrier des élections. Toutefois, pour ne pas entacher la victoire du Regroupement Politique dont l’essaimage sur terrain est de mieux réparti, Congo Positif conseille la CENI, pour autant que c’est possible et que cela ne devrait pas perturber le calendrier électoral, de rapporter l’usage de la machine à voter », lit-on dans sa déclaration rendue publique, le lundi 27 août dernier, en rapport avec les enjeux de l’heure et autres défis tant sociopolitiques qu’électoraux.

La direction politique nationale de Congo Positif, ce parti qui se veut  Ecole, mieux qu’un  parti anti-chômage, dit avoir suivi, avec attention, le déroulement de la situation politique du pays, caractérisé par les activités liées au processus électoral et ce, depuis l’identification et l’enrôlement des électeurs jusqu’au stade actuel du dépôt des dossiers de candidature aux différents scrutins du 23 décembre 2018. Faisant, à cet effet, sa déclaration, Congo Positif fustige, entre autres, concernant l’identification et l’enrôlement des électeurs, qu’en raison de la paix et du gain du temps pour éviter un nouveau report des élections prévues pour le 23 décembre 2018, telles qu’attendues par l’ensemble du peuple congolais, le droit pourtant acquis des concitoyens vivant à l’étranger, celui de se faire identifier et enrôler pour participer au processus électoral comme électeur du Président de la République, a été violé. A ce propos, Congo Positif exige qu’à l’avenir, que des mesures soient prises pour qu’aucun prétexte ne mette en péril les droits acquis du peuple dans n’importe quel domaine de la vie nationale.

Respect des lois du pays

Au sujet de dépôt des dossiers de candidature aux trois scrutins du 23 décembre 2018, Congo Positif note et apprécie les avancées significatives enregistrées dans l’exécution du calendrier électoral du 5 novembre 2018 qui, à ce jour, ne connaît aucune perturbation. Cette force du FCC salue l’engagement des Institutions de la République à respecter et à faire respecter aussi bien la Constitution que les lois pertinentes relatives aux élections et à la nationalité congolaise. Dans cette même optique, Congo Positif rappelle ses nombreuses lettres adressées en son temps au Président de la République, au Président de l’Assemblée Nationale, à la Cour Constitutionnelle, aux Ambassades et Missions Diplomatiques accréditées en RDC, à la CENI et à la Direction Générale de Migration, DGM, pour respecter et faire respecter notamment, les dispositions de l’article 10 de la Constitution ainsi que les prescrits de la loi sur la nationalité en République Démocratique du Congo. « En l’état actuel des choses, Congo Positif exige le respect radical de la loi sur nationalité congolaise ; la loi sur la migration en République Démocratique du Congo en ce que plusieurs personnalités accusées de disposer de la double nationalité sont, de facto, en séjour illégal sur le territoire national ; la loi sur la création et le fonctionnement des partis politiques en  considérant que plusieurs partis politiques sont créés par des personnes ne justifiant pas de la nationalité congolaise», lit-on dans cette déclaration politique. Et de souligner à haute et intelligible voix, «Au demeurant, Congo Positif encourage la CENI à tout mettre en œuvre pour respecter le calendrier des élections. Toutefois, pour ne pas entacher la victoire du Regroupement Politique dont l’essaimage sur terrain est de mieux réparti, Congo Positif conseille la CENI, pour autant que c’est possible et que cela ne devrait pas perturber le calendrier électoral, de rapporter l’usage de la machine à voter. Tel est, en somme, le message que le service d’informations publiques de ce parti a rendu publique à 116 jours de la tenue des élections au pays de Lumumba.

Jacques Kitengie