Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Journée des Petites Entreprises Minières. Kinshasa : Régis Mbala dévoile Mazal corporation

This post has already been read 752 times!

Sous le haut patronage du Ministère des Mines, Mazal corporation S.A.R.L, en collaboration avec le service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière artisanale (SAEMAPE), a organisé la toute première édition de sa conférence dénommée Journée des Petites Entreprises Minières (JPEM). Ces assises avaient comme thème: « De l’exploitation artisanale vers la petite mine (semi-industrialisation). C’est le week-end dernier, le vendredi 24 août 2018 précisément, au salon Congo du Pullman Hôtel, dans la commune de la Gombe, que ce rendez-vous a eu lieu. Plusieurs intervenants et plusieurs thématiques étaient rangés en guise de cette 1ère édition. Il y avait notamment quel type de petites entreprises minières (PEM) pour un Congo émergent ? Etc. La problématique sur le développement des petites entreprises minières  en République Démocratique du Congo se heurte à plusieurs contraintes qu’il sied d’identifier et de lever afin de permettre à ce pilier de l’économie congolaise de jouer pleinement son rôle, c’est là une des motivations de Mazal Corporation dont la nature a été dévoilée à l’assistance en marge de cet événement. C’est dans cette optique que Mazal Corporation, qui est une jeune petite exploitation minière, a organisé cette 1ère édition dans le but d’associer les différents acteurs dans une conférence en vue de réfléchir sur les PEM et le rôle qu’elles pourraient jouer dans le futur. Car, dit-on, ‘’l’union fait la force’’. L’exploitation artisanale dans les mines est un marché self-service et anarchique, à la limite de l’informel et duquel le pays ne tire en réalité aucun bénéfice substantiel. Car, malgré les coûts très élevés des métaux (cuivre, or) sur le marché international, la rémunération des exploitants artisanaux et des négociations congolaises est dérisoire.  Du fait que l’activité n’a jamais permis de créer une classe moyenne, ni d’améliorer le pouvoir d’achat de la population.

Zoom

La République Démocratique du Congo, dit-on, est un scandale géologique. Mais, le malheur est qu’on marche sur l’or, diamant sans pourtant savoir ce qu’on doit faire avec. Un scandale géologique fera ses preuves si et seulement si il se met au travail pour que cette pensée ne soit pas qu’un simple slogan mais une réalité palpable par tous. Durant son speech, le coordonnateur de Mazal Corporation, Mr Régis Mbala a fait savoir que cette PEM a un défi énorme à relever. Selon lui, cette initiative de Mazal Corporation a identifié un problème sur le secteur minier des artisanaux qui sont délaissés et pire encore ne sont pas pris en charge alors que ce sont eux les acteurs incontournables dans ledit secteur. C’est ainsi que Mazal a proposé une solution selon laquelle il faille regrouper les artisanaux compétitifs en zone d’exploitation artisanale afin de les identifier et les amener à pouvoir se transformer à la petite industrie minière. Car, a-t-il dit, ‘’ la loi le nous permet, après avoir discuté longuement avec le ministère des mines, qui a patronné cet événement et SAEMAP, a-t-il renchéri. M. Régis Mbala a révélé, par ailleurs, qu’ils ont demandé au ministère de plan, par un partenariat public-privé (PPP), l’institutionnalisation de cette journée de JPME afin que cette activité ne se limite pas seulement à Kinshasa mais qu’elle s’étende sur toute l’étendue du pays.

Mazal corporation, quid ?

Mazal Corporation S.A.R.L. est une société de droit congolais, enregistrée sous les lois uniformes de l’OHADA, dont le numéro est RCCM /CD/KIN/RCCM/14-B-2058. Mazal opère dans de petites mines et détient un portefeuille de 100% d’Or à fort potentiel sur le territoire de Walikale dans la province de Nord-Kivu. Mazal corporation, par l’intermédiaire de sa filiale  ENERKAM, est également très impliquée par l’implantation de produits pétroliers pour des distributeurs basés en RDC. Il a comme perspective de devenir un leader incontesté dans l’exploitation minière semi-industrielle et de l’énergie en RDC et dans la sous-région. Pour y parvenir, Mazal se base sur l’intégrité, le professionnalisme, l’esprit d’équipe, la recherche de l’excellence et le respect de la diversité comme valeurs.

Défis les plus significatifs

Mazal, comme toute autre entreprise, a des défis à relever notamment, la certification des réserves minières, l’accès au financement, l’accès aux équipements industriels, accès au marché international…Sur ce, M. Régis Mbala, Coordonnateur de cette entreprise, tient au concours de tous pour que cette initiative si importante ne puisse pas se limiter à mi-chemin. C’est ainsi qu’il fait appel à tout le monde de mettre la main à la pâte pour que les petites entreprises minière quittent le stade de l’exploitation artisanale à la petite mine (semi-industrielle) pour qu’ensemble nous puisons changer  le pays. Le feu ne monte ci-haut que si et seulement si chacun apporte son morceau de bois, dit-on.

David Opape