Grand Equateur: Bussa, Kengo et Makila portent Ramazani Shadary au sommet !

Grand Equateur: Bussa, Kengo et Makila  portent Ramazani  Shadary au sommet !

This post has already been read 646 times!

*Dans la soirée d’hier, vendredi 31 août 2018, le candidat du Front Commun pour le Congo à l’élection présidentielle, Emmanuel Ramazani Shadary, a été accueilli par les fils et filles du Grand Equateur avec tous les honneurs traditionnels, signe d’un respect, sans équivoque. C’était au Kempinski Fleuve Congo Hôtel sous la cohorte d’un des notables  de ce coin du pays en la personne de Jean-Lucien Bussa Tongba, actuel Ministre d’Etat en charge du Commerce Extérieur. Il était accompagné de plusieurs cadres ressortissants du même terroir comme Omer Egbake, José Makila et bien plus… Pour eux, l’idée étant de conclure d’ores et déjà, avec la victoire en vue, une alliance forte et solide entre le dauphin du Président Kabila et les ‘’Mambenga‘’.

Ce  sera une alliance entre lui et les fils du Grand Equateur pour la modernisation de la province et la matérialisation du programme propre au FCC. Ils souhaitent,  en fait,  qu’il inscrive cette partie du pays dans son programme du quinquennat, une fois élu à la tête de la République.

Décidément, la décision historique du Chef de l’Etat de passer outre un énième mandat au sommet de la Magistrature suprême n’en finit pas d’étinceler de mille feux. C’est le premier Président rd-congolais, faut-il le rappeler, à avoir manifesté le souhait de céder le tabouret du prestige et de propulser ainsi un autre candidat dans la perspective d’une alternance pacifique à l’interne.

Un tel  choix, si difficile soit-il,  en jointure avec les propositions des membres de sa famille politique réunis dans le FCC, s’est projeté sur Emmanuel Ramazani Shadary qui, depuis le 24 août dernier, figure sur la liste provisoire des candidats à la présidentielle du  23 décembre 2018.

Consolidation des acquis

Il est donc,  sur le chemin de la  continuité d’une allure qu’il avait déjà acquise lorsqu’il y a quelques mois, il prit les commandes  du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la  Démocratie. Alors qu’il pense, certainement,  à la campagne électorale, les messages et manifestations de congratulations continuent de pleuvoir en son honneur. Quand ce ne sont pas les Kasaïens, les Katangais font preuve de solidarité.  Seulement cette fois-ci, la barre a été placée très haut par les Equatoriens. Malgré qu’elle ait été scindée en cinq nouvelles provinces à travers le démembrement à savoir,  le Nord et Sud-Ubangi, Equateur, Mongala et Tshuapa, le Grand Equateur, lui,  reste, après ce démembrement à la hussarde,  une grande force avec des fils et fille animés d’un gros esprit de solidarité.

Cette cérémonie d’accueil était essentiellement marquée par des messages forts dont celui de Ramazani Shadary, lui-même,  qui, ayant pris  connaissance de toutes leurs préoccupations, a affirmé son souci de bâtir,  comme il se doit,  cette partie du territoire nationale. ‘’Je n’oublierai jamais l’Equateur dans toutes ses dimensions‘’, a-t-il laissé entendre, sur fond d’un regard rassurant.

Edouard Mokolo wa Pombo a,  pour sa part,  rappelé sa conviction qu’il avait depuis bien longtemps de croire en la parole d’honneur du Chef de l’Etat, celle consistant à  ne point  briguer, quelles que soient les pressions de la famille politique et biologique, sans oublier, évidemment, les amis et alliés,   un troisième mandat, pour le moins interdit par la Constitution et, surtout, l’Accord de la Saint Sylvestre, tel que conclu, le 31 décembre2016  sous la férule des Evêques, au Centre Interdiocésain, aux confins de la Gombe.

Pour le reste, il est totalement sûr de la capacité de Shadary à remporter les élections. Car, selon lui, le plus important est d’œuvrer pour son pays à travers des chefs des  troupes  dignes de confiance.

Petite histoire sur son parcours…

Il a,  ensuite,  décrit brièvement le parcours de l’homme qui,  pour lui,  est d’un grand courage, farci de dynamisme et d’esprit d’entrepreneuriat.  Avec un bon nombre de postes ministériels et gouvernementaux qu’il a eu à assumer, il est prêt à faire plus, quoique  plusieurs défis demeurent  encore à   relever sur le plan du vécu quotidien des congolais. Allusion faite aux problèmes récurrents liés notamment, à  l’électricité, à  l’exploitation pétrolière dans la cuvette centrale,  au  développement des tourbières, etc.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com