Journal la Prospérité

Près de 5000 numéros matricules disponibles. EDD : les agents de l’Etat virent en agents de carrières de services publics

This post has already been read 3181 times!

‘’Vous êtes désormais agents de l’Etat. Tâchez vous y conformer en observant scrupuleusement le statut de carrières de services publics de l’Etat qui vous sera désormais appliqué et ainsi que le code de bonne conduite de l’Agent public de l’Etat‘’. Le Secrétaire Général à l’Environnement et Développement Durable, M. Benjamin Toirambe n’a pas caché ses sentiments devant cette grande et première étape franchie dans l’amélioration de la situation sociale des Agents de l’Etat à qui il a exhorté courage et aptitude.

Voyez-vous, ceci est le fruit de plusieurs années d’efforts et d’intenses sacrifices qui se concrétisent aujourd’hui pour permettre ainsi aux fidèles serviteurs de cette Administration de revêtir le statut pour lequel ils se sont engagés à servir la RD. Congo.

Pour le Ministre de tutelle, ce qui vient d’être fait pour l’administration centrale dans les provinces de Kinshasa, Haut Katanga et Tanganyika, témoigne des efforts du Gouvernement en vue d’améliorer les conditions sociales des congolais à travers l’administration. Cependant, l’aspect de la croissance économique y est également dans cette réforme dont le défi de la mobilisation des recettes a été fortement relevé par le Ministère de l’EDD. Ils ont dépassé le cap de 100% des assignations budgétaires qui leur avait été fixé, et envisagent doubler cela dès l’année prochaine.

Alors que ces améliorations continuaient d’évoluer bon train, de l’autre côté demeurait ce problème dû au fait qu’il y a un bon nombre d’agents toujours méconnus de l’administration publique. Et pour cela, ‘’vous avez été à la hauteur de votre tâche. Je tiens donc à vous féliciter et vous remercier pour ce travail que vous êtes en train d’abattre‘’, a-t-il soutenu devant les agents et cadres de l’EDD. ‘’Je pense que le premier défi vient d’être relevé, et cela nous permettra d’aller de l’avant et d’améliorations en améliorations ‘’.

Ce n’est que la première étape, faut-il le rappeler. Ils vont continuer à faire la plaidoirie auprès de la haute hiérarchie ‘’pour que ces numéros matricules ne puissent pas tout simplement moisir, mais que cela porte des effets ‘’. Toutefois, les paiements interviendront à partir de l’année 2019.

Le Ministre de l’EDD avait promis autrefois de ‘’ne ménager aucun effort pour réaliser ce qui était devenu une des leurs grandes préoccupations, à savoir : l’octroi des numéros matricules aux agents sous contrat communément appelés Nouvelles Unités ainsi que la reprise avec les primes spécifiques ‘’, a déclaré M. Benjamin Toirambe. Et aujourd’hui, cette première préoccupation appartient désormais au passé. Pour ce qui est des primes spéciales, il ne manque plus que la signature, par le Ministre d’Etat en charge du Budget, l’arrêté octroyant aux agents et cadres de cette Administration lesdites primes.

Sur 15.029 agents Nouvelles Unités sur l’ensemble du territoire national, 4.697 viennent ainsi de bénéficier des numéros matricules répartis comme suit : 2.830 pour l’Administration Centrale et 1.867 pour la Division Urbaine de l’EDD de la Ville-Province de Kinshasa.

Il sied de noter que cette situation des agents sans numéro matricule, qui vient d’être solutionner, date de plus de 10 ans pour certains, voire plus de 15 ans pour d’autres. Le même effort, semble-t-il, est en train d’être poursuivi dans toutes les provinces.

Le Président de la délégation syndicale, M. Rémy Massamba, pour sa part, a martelé sur l’implication personnelle du Ministre de l’Environnement et Développement Durable dans la régularisation  administrative des agents relevant dudit Ministère dont il tient les commandes avec fougue.

Amy Ambatobe a encouragé les agents de continuer à se mettre au travail pour que les objectifs qu’ils se sont assignés au niveau du Ministère et la mission qui leur est confié par le Gouvernement soient atteints, et que s’en suive l’amélioration de la situation environnementale des congolais.

Pour le reste, plusieurs efforts, selon le Ministre, sont en train d’être fournis au niveau environnemental.

Boris Luviya