Des victimes dont 5 morts et autres dégâts… Centre ‘‘Moyi mwa Ntongo’’ : la Direction fustige l’inattention da la société FAB Congo SARL

This post has already been read 321 times!

A l’issue de l’effondrement du Silo de la société FAB Congo SARL, le 28 août dernier, sur les bâtiments du Centre Médical ‘‘Moyi Mwa Ntongo’’, plusieurs victimes dont 5 morts jusqu’ici non inhumés, ont été enregistrés, ainsi que des graves dégâts matériels. Contre toute attente, les responsables de cette société, depuis plus d’une semaine déjà, n’ont pu manifester aucun rapprochement ni compassion à l’égard des victimes dudit incident malheureux et du Centre Médical. La Direction de ce Centre cher au Mouvement FOCOLARI, tout de même indignée, en appelle à la conscience et à la bonne volonté de dirigeants de FAB Congo afin de réparer les dommages causés ; mieux, à toutes les personnes de bonne volonté, à songer, de près ou de loin, aux familles des victimes, et de surcroît, celles ayant perdu les leurs, sans oublier la réhabilitation rapide du Centre hospitalier qui, à ce jour, n’offre plus que des services minimums. 

Hier, mercredi 5 septembre 2018, à l’occasion d’une célébration eucharistique qui a été célébrée en signe d’action de grâce à Dieu, les autorités du Centre ‘‘Moyi mwa Ntongo’’ et du Mouvement FOCOLARI n’ont pas manqué de constater amèrement l’inattention de la société FAB SARL, responsable de l’incident malheureux, survenu le 28 août 2018, et qui a dû attrister autant moult familles que le Centre hospitalier, lui-même, ainsi que ses Initiateurs. D’où, l’appel a-t-il été lancé non seulement aux personnes de bonne volonté qui sont priées de venir en aide à ce Centre Médical, mais aussi aux responsables de la société assumant, à raison, la responsabilité de ladite catastrophe. A cette messe, les 5 familles attristées suite à la fameuse catastrophe étaient présentes, mais aussi des partenaires du Centre et plusieurs personnalités politico judiciaires et ecclésiastiques. «Nous saluons et remercions la présence de toutes les autorités qui ont laissé toutes leurs occupations pour venir pleurer avec nous. Nous citons : Mgr Pierre-Sterwart Keya Masuangi, Evêque de la Communautés des Eglises Luthériennes du Congo, Mgr Sadath Mossi, vice-présidente de l’Eglise du Christ au Congo à Kinshasa, Maître Georges Kapiamba, Président de l’ACAJ, Dr Julien Monkole, directeur du centre Dream di S. Egidio, Maman Georgine Madiko, du Mouvement Politique pour l’Unité, et toutes les personnes de bonne volonté qui continuent à nous soutenir de près ou de loin », a reconnu le Gestionnaire du Centre, Corneille Kibimbwa.

Triste évènement 

Le Centre Médical ‘‘Moyi Mwa Ntongo’’ a été victime de l’effondrement du Silo de la société FAB Congo SARL, dont le siège social est situé à la 5ème rue Limete Industriel, depuis le 28 août en début de la matinée. Un silo contenant plusieurs milliers de tonnes de blé avait enseveli quelques personnels et malades du Centre Médical cher à FOCOLARI. Au total, plusieurs victimes dont 5 morts et d’importants dégâts matériels ont été enregistrés. Là où le bat blesse, malencontreusement, depuis que ce malheur a frappé ce Centre Médical, aucune compassion, encore moins un rapprochement de la part des autorités de FAB Congo, responsable de l’incident malheureux n’a été enregistré. Toutefois, des personnes de bonne volonté du pays et d’ailleurs continuent jusqu’ici à joindre leurs compassions au Centre et aux victimes. «Le 28 août 2018, juste après l’accident, nous avons assisté à une chaine de solidarité des personnes physiques ainsi que des institutions comme la croix rouge, la police. Nous sommes très touchés par l’amour et compassion de nos autorités religieuses qui ont tout de suite manifesté leur rapprochement aux victimes. Il y a également des messages du monde entier qui nous arrivent pour compatir avec nous. Le Représentant du Pape en RDC, Mgr Ettore Balestrero est aussi venu consoler les membres de l’hôpital et les familles des victimes décédées. Les victimes de cette catastrophe sont nombreuses », a indiqué le Gestionnaire. Et d’ajouter : «les autorités politiques de notre pays sont également venus nous voir après l’accident. Parmi elles, nous citons-nous le Ministre national de l’urbanisme et habitat ; le Ministre national du travail et de la prévoyance sociale ; le Procureur Général de Matete ; le Ministre Provincial de la santé ; ’Inspecteur Provincial de la police et le Bourgmestre de la commune de Limete », avant de leur demander, également, de remettre le CMMN dans ses droits en vue de lui permettre d’assurer sa mission principale, celle de  contribuer à l’accélération de la réduction de la mortalité et de la morbidité de la population congolaise. A la société FAB Congo SARL, «Nous les remercions infiniment pour le travail qu’ils ont déjà fait, qu’ils sont en train de faire et nous leur demandons de prendre rapidement les mesures qui s’imposent pour sécuriser le quartier en ordonnant de déplacer rapidement le deuxième silo dont la stabilité n’est pas garantie et constitue un danger permanent pour les parcelles avoisinantes », a conclu le Gestionnaire du CMMN,  Corneille Kibimbwa.

Jacques Kitengie  

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com