Journal la Prospérité

Difficultés de transport. Kinshasa : une rentrée scolaire porte malheur ?

This post has already been read 376 times!

Depuis le début de cette semaine qui touche à sa fin, les élèves ont repris le chemin  de l’école sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo. A Kinshasa, la métropole aux millions d’habitants, rentrée scolaire rime bien souvent avec reprise des embouteillages monstres. Cette fois n’y a-t-il pas eu bis repetita ? A en croire des usagers du transport en commun, lors d’une interview avec La Prospérité, le jeudi 6 septembre 2018, aux environs de l’arrêt Bayaka dans la commune de Ngiri-Ngiri, la rentrée de classe pour l’année scolaire  2018-2019 serait même pire en termes d’embouteillages déjà en ces débuts. D’où, certains observateurs se posent-ils la question de savoir si elle n’est pas porte malheur pour les usagers des artères de la Ville-Province de Kinshasa surtout les piétons qui n’ont pas des voitures personnels mais doivent attendre taxis et taxi-bus pour se mouvoir.

Difficulté de transport en commun, c’est après deux mois que cette chanson revient dans les différentes rues de la Ville-Province de Kinshasa. Or, ce n’est que le début du commencement de la randonnée de l’année scolaire 2018-2019. Plusieurs élèves sont encore à la maison, question d’attendre que les fournitures soient au complet pour reprendre le chemin de l’école. Et donc, la situation sera pire que celle qui se passe déjà actuellement car, les arrêts de bus seront plus bombés que maintenant. D’un côté, les embouteillages se multiplient et empirent avec la rentrée scolaire dont les chauffeurs sont très satisfaits pour avoir plus de clients et de l’autre côté, les roulages et les automobilistes qui créent des embouteillages par manque de compréhension. Ce sont là, en clair, les causes principales qui font que les Kinois soient en souffrance surtout, ceux qui doivent travailler tous les jours. Désormais, ils sont obligés d’arriver chaque jour en retard ce qui n’est pas acceptable.

Edouard Khandi