L’ICW à l’avant-garde. PNMLS: Formation des pairs éducateurs pour éliminer la transmission du VIH entre mère et enfant

L’ICW à l’avant-garde. PNMLS: Formation des pairs éducateurs pour éliminer la transmission du VIH entre mère et enfant

This post has already been read 326 times!

Eliminer la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Contribuer sur l’amélioration de la qualité de la vie des femmes enceintes et leurs conjoints et les jeunes filles ayant l’âge de procréer. Ces points précités font  la quintessence  d’une session de formation des éducateurs dans le cadre de renforcement  de leurs capacités techniques et managériales. Organisée à cet effet par la Communauté Internationale des Femmes vivant avec le VIH-CIF/ICW- section RDC, en collaboration  avec ONUSIDA et PNMLS, ladite  formation poursuit spécifiquement le but d’amplifier  les capacités techniques de 75 éducateurs dans les zones de santé de Binza météo et de Barumbu. ‘’Dans la ville-province de Kinshasa,  les zones de santé de Barumbu et Binza météo présentent une prévalence élevée estimée à 0,3% des femmes enceintes séropositives’’, a laissé  entendre Laure Kitanu, Coordonnatrice de l’ICW. Notons que  ces assises se déroulent au siège du PNMLS, du 11 au 12 septembre 2018.

Toutes les batteries étaient mises en marche pour la tenue de ces assises. En présence d’une panoplie hétérogène de participants, cet atelier a été déclaré ouvert  par le Docteur Bernard Bossiky, Secrétaire exécutif national adjoint du PNMLS. L’importance de l’e-TME et le rôle ainsi que la responsabilité des pairs éducateurs sont les deux points majeurs  sur  lesquels Bernard Bossiky a, respectivement, articulée dans son adresse. Dans la même optique, Laure Kitanu, Coordonnatrice de l’ICW, expliquant la situation actuelle que traverse la Rd. Congo selon le plan stratégique de lutte contre le Sida du PNMLS 2018-2021, révèle notamment 45% des Fosa ont intégré les activités de la Prévention de la Transmission du VIH de la Mère à l’Enfant-PTME-,  une faible implication des communautaires dans cette prévention. De ce fait, environ 10% des partenaires masculins ont été impliqués dans les activités PTME. En outre, il y a également un faible dépistage des enfants exposés avec soit 25% et environ 70% seulement des femmes enceintes dépistées séropositives ont eu accès aux ARV; a-t-elle noté. Abordant dans le même ordre d’idées, Charlotte Makengo, cheffe de service à la PTME évoque le quid de la journée. Il est question de former les pairs éducateurs de deux zones de santé, à savoir : Barumbu et Binza météo. Motif? Elles  représentent le taux élevé de la prévalence du VIH dans  la ville de Kinshasa afin d’éliminer la transmission de ce virus de la Mère à l’Enfant; a-t-elle souligné. A la plus grande satisfaction des participants, Nene Mputu et Roland Mosantu ont émis le vœu de voir une assistance massive  formée afin d’être suffisamment outillés et de relayer l’information sans ambages  à la population congolaise plus particulière de ces deux zones de santé quant à ce. Il vaut mieux de signaler que les généralités sur le VIH, l’aperçu général sur la PTME, l’approche mère mentor, l’engagement communautaires aux efforts pour l’e-TME, les facteurs favorisants la PTME et l’implication des partenaires masculins font partie des modules développés par les facilitateurs sur des questions cruciales pendant ces assises  qui fermeront leur  porte ce mercredi 12 septembre 2018.

Lambert Saïdi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com