Kinshasa : l’opposant Norbert Luyeye libéré

Kinshasa : l’opposant Norbert Luyeye libéré

This post has already been read 409 times!

C’est depuis 2016 qu’il croupissait à prison centrale de Makala. Norbert Luyeye Binzunga, ancien de l’Udps d’Etienne Tshisekedi où il aura évolué aux côtés du sphinx de Limete, a été remis en liberté mardi 11 septembre 2018. Parti de la fille aînée de l’Opposition, l’homme avait continué sa lutte politique pour un changement en République Démocratique du Congo dans une formation qu’il aura amenée à la naissance, à savoir : l’Union des Républicains -UR. C’est justement en tant que numéro Un de ce parti qu’il sera arrêté le 7 avril 2016 aux environs de 16 heures alors que le décor d’un décembre houleux se plantait cette année là avec la non-organisation des élections pendant que le mandat, le deuxième et dernier constitutionnellement du Président Kabila touchait à son terme. Juste après avoir été liberté, soit deux ans après, Norbert Luyeye qui confie s’atteler d’abord aux obsèques d’un des 4 cadres de son parti décédé 5 jours plus tôt, n’a pas manqué de placer un mot face à la crise politico-électorale congolaise qu’il retrouve dans une autre phase. Selon lui, seul l’Accord-cadre d’Addis-Abeba peut décanter de manière réelle l’impasse au Congo-Kinshasa. Pour rappel, cet accord a été signé au siège de l’UA à l’échelle supranationale à la suite de la crise postélectorale de la présidentielle de 2011. 

‘’A l’issue de l’instruction pré-juridictionnelle du dossier par un magistrat militaire, ce dernier s’était dessaisi de l’affaire pour incompétence avant de transférer les cinq membres de l’UR devant leur juge naturel, le Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete. L’affaire Ministère Public contre Norbert Luyeye et consorts enregistrée sous RMP.8439/P- MAT/MKM  a été transmise au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/N’djili, le 17 avril 2018.  Après plusieurs jours des débats, la cause a été prise en délibéré le 12 juin 2018 ‘’, éclair un communiqué de la Voix des sans Voix –VSV sur ce dossier.

Quid de l’Accord-cadre ?

C’est le dimanche 24 février 2013 que l’accord-cadre d’Addis-Abeba avait été ratifié par la RDC et même certains pays. Ce dernier visait la refondation de la paix en RDC et même dans la région des grands Lacs par une table rase au niveau politique ainsi que l’engagement d’œuvrer pour la paix d’un point de vue sécuritaire par les pays de la région. Depuis la période d’avant son arrestation, Norbert Luyeye n’avait de cesse de prôner l’application d’une tabula rasa afin d’instaurer une transition menée par des acteurs aux mains propres pour offrir au peuple congolais des élections ‘’crédibles et apaisées’’ avec au bout une alternance crédible. Est-ce que plus de 5 ans plus tard les recommandations de cet accord restent-elles pertinentes, surtout face à celles de l’Accord de la Saint Sylvestre ? Le Président de l’UR promet de parler sous peu. Certainement, après les obsèques du membre de son parti.

Danny Ngubaa

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com