FONDS SOCIAL DE LA RDC : AVIS A MANIFESTATION INTERET

This post has already been read 414 times!

FONDS SOCIAL DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROJET DE PREVENTION ET REPONSE AUX VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE EN RDC

« PRVBG »

 

RECRUTEMENT DES ONG POUR LA PRISE EN CHARGE HOLISTIQUE DES SURVIVANTS DE VBG DE LA COMPOSANTE 1 DU PROJET

N° avis: AMI/03/FSRDC/VBG/09/18
Pays : République Démocratique du Congo
Date de publication: 19Septembre 2018
Date de clôture: 03 octobre 2018

 

  1. CONTEXTE

 

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo et la Banque Mondiale ont convenu de la mise en œuvre du Projet de Prévention et de Réponse aux Violences Basées sur le Genre (PRVBG) en RDC. La mise en œuvre du projet s’étalera sur cinq ans dans quatre (4) provinces dont le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Maniema et le Tanganyika. Cependant, pour les deux dernières provinces, les activités ne pourront effectivement démarrer que vers la fin de la deuxième année de la mise en œuvre.

Les objectifs du projet sont d’améliorer, dans les zones de santé ciblées : (i) la participation à des programmes de prévention des VBG et (ii) l’utilisation des services multisectoriels de réponse de la part des survivantes de VBG ; et (iii) dans l’éventualité d’une crise ou urgence éligible, apporter un appui immédiat et une réponse effective à ladite crise ou urgence.

Le Projet est constitué de quatre composantes : (i) Composante 1 : Prévention des violences basées sur le genre et soutien intégré aux survivantes au niveau communautaire ; (ii) Composante 2 : Réponse à la violence basée sur le genre ; (iii) Composante 3 : Soutien à l’élaboration des politiques, à la gestion de projet et au suivi et à l’évaluation ; et (iv) Composante 4 : Intervention d’urgence.

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, le FSRDC a l’intention d’utiliser une partie de ce financement pour les paiements de services des consultantschargés d’assurerla mise en œuvre des activités de prise en charge holistique en faveur des survivants des violences basées sur le genre (VBG) y compris à travers l’assistance technique, formation et suivi des dynamiques locales

  1. OBJECTIF DE LA MANIFESTATION D’INTERET

L’objectif de cet appel à manifestation d’intérêt est d’identifier une Organisation Non Gouvernementale (ou Consortium d’ONG) spécialisée dans la prise en charge holistique des survivants des violences basées sur le genre et la prévention des violences au niveau communautaire. L’ONG doit avoir une expérience reconnue en matière de formation et accompagnement en prise en charge holistique y compris l’assistance juridique, d’assistance technique et de renforcement organisationnel des partenaires locaux dans la mise en œuvre des activités de prise en charge des survivants des VBG et d’autonomisation des femmes.

Chaque organisation intéressée devra indiquer la ou les provinces dans laquelle (lesquelles) elle mène déjà ses interventions et celle(s) dans laquelle (lesquelles) elle souhaiterait agir dans le cadre du présent Projet. Une organisation pourra soumettre une application pour travailler dans un maximum de deux (2) provinces, mais devra soumettre des dossiers séparés pour chaque province avec des équipes d’experts distinctes.

III.      PROFIL DU CONSULTANT

L’Organisation intéressée doit remplir les conditions suivantes :

  • Être légalement constituée en RDC ;
  • Avoir au moins dix ans d’expérience dans le domaine de VBG et autonomisation des femmes ;
  • Avoir une expérience de travail dans la lutte contre les VBG dans les zones du Projet (Nord Kivu, Sud Kivu, Maniema et Tanganyika) ;
  • Excellente expérience dans le renforcement des capacités des partenaires locaux dans la prise en charge des survivants des VBG, et notamment dans tous les domaines suivants : (a) Mobilisation communautaire et promotion du changement des comportements ; (b) Formation transformatrice sur le genre ; (c) Soutien aux organisations communautaires de base (OCB) et aménagement des espaces sûrs pour les femmes et les filles ; (d) Gestion des cas, soutien psychosocial et psychologique ; et (e) Assistance juridique et judiciaire.
  • Expérience dans la collecte de données éthique sur la prise en charge des survivants des VBG ;
  • Expérience dans le renforcement des capacités organisationnelles des partenaires locaux, y compris la gestion des ressources humaines, la planification, la gestion logistique et financière, la levée de fonds et la rédaction de propositions et rapports ;
  • Avoir un code de bonne conduite et une claire politique interne visant la prévention et la réponse du harcèlement, de l’exploitation et de l’abus sexuel, y compris un plan régulier de formation de staffs ;
  • Expérience dans le renforcement des systèmes locaux de redevabilité, y compris la formation des partenaires sur la prévention de l’exploitation et abus sexuel et du harcèlement ;
  • Disposer des ressources matérielles et humaines nécessaires pour l’accomplissement de la mission dont une équipe Projet constituée des personnes avec des qualifications et expériences suffisantes au regard de la mission ;
  • Tenir une comptabilité et avoir réalisé les deux dernières années au moins un audit financier par des cabinets d’audit reconnus et réputés ;
  • Fournir la preuve d’une bonne mise en œuvre de projets financés par les bailleurs de fonds internationaux.

 

Les termes de référencesy relatifs sont disponibles sur le site web du Fonds social de la RDC (www.fondsocial.cd) ou peuvent être obtenus à l’adresse du Fonds Social de la RDC reprise ci-dessous à Kinshasa.

Le Consultant sera sélectionné selon la méthode de Sélection Fondée sur la Qualité et le Cout telle que définie dans les Directives de « Fournitures, Travaux, Services Autres que les Services de Consultants et Services de Consultants de la Banque mondiale, édition de Juillet 2016 ».

 

Le Fonds Social de la RDC invite les candidats intéressés à manifester leur intérêt en indiquant qu’ils sont qualifiés pour exécuter les prestations requises et justifier de l’expérience et des connaissances avérées dans le domaine concerné.

Le dossier de candidature comprendra les éléments suivants :

  • Une lettre de manifestation d’intérêt ;
  • Résumé des expériences avérées déclinant les approches de base utilisées dans la conduite d’activités similaires à la mission des présents TdR et les résultats obtenus, sources et montants des financements, (contacts des personnes qui peuvent corroborer les informations données y compris des bailleurs éventuels) ;
  • Dossier administratif de l’organisation contenant : l’autorisation de fonctionnement ou arrêté d’agrément, statut légalisé, règlement intérieur ;
  • Copie des codes de bonne conduite et des politiques règlementant la prévention de l’exploitation et de l’abus sexuels ainsi que du harcèlement ;
  • Certificat de bonne fin de mission délivré par un bailleur de fonds pour chacune d’expérience renseignée ou les copies de contrat ;
  • Le dernier rapport d’audit financier ;
  1. ADRESSES.

Adressez le courrier à : Monsieur le Coordonnateur Général du Fonds Social de la RDC « FSRDC » à l’adresse ci-dessous au plus tard le 03 octobre 2018 à 16H00, heure locale.

 

VILLE Adresse
Kinshasa n°11, Avenue Lukusa; Immeuble ex. CEI, à Kinshasa/Gombe

République Démocratique du Congo

Tél : +243 999305 217

Email: fondsocialrdc@fondsocial.cdetfondsocialrdc@yahoo.fr

Fait à Kinshasa, le 19Aout 2018

Ruphin BO-ELONGO KIMUEMUE

Coordonnateur Général

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com