Avec l’appui de NED. FENAPHACO : les PVH de Kwango sensibilisées sur leurs droits et le processus électoral

Avec l’appui de NED. FENAPHACO : les PVH de Kwango sensibilisées sur leurs droits et le processus électoral

This post has already been read 241 times!

Promouvoir les droits des personnes vivant avec handicap en République démocratique du Congo est et reste le cheval de bataille de Me Patrick Pindu-di-Lusanga, coordonnateur national de la Fédération nationale des associations des personnes vivant avec handicap du Congo (FENAPHACO). Pour preuve, il venait de faire une tournée de sensibilisation des personnes vivant avec handicap de la province du Kwango sur leurs droits spécifiques et le processus électoral. C’est du 29 août au 3 septembre 2018 que cette tournée a été organisée dans le souci de réduire les injustices et les violations de droits de l’homme à l’égard des personnes vivant avec handicap de la province du Kwango. Cela, avec l’appui tant technique que financier de  National Endowment for Democracy (NED).

Détails

Le jeudi 30 août 2018, l’équipe de la FENAPHACO a été face aux PVH du Pont Kwango, dans la salle de conférence Sainte Cécile où elle avait organisé un forum citoyen sur le profil idéal d’un candidat aux élections présidentielle, législatives nationales, provinciales et locales en perspective. Ici, Me Pindu Patrick a insisté sur le vote utile. C’est-à-dire, les personnes vivant avec handicap de Kwango devront, le 23 décembre 2018, élire les candidats sur base de leurs projets de société et non par apparence ou par influence ethnique. Aussi, il les a sensibilisées sur les recommandations d’un électeur pour un scrutin crédible et transparent. Toujours au Pont kwango, les PVH ont également bénéficié des notions sur la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. Après son face-à-face avec les PVH du Pont Kwango, Me Patrick Pindu a organisé, le vendredi 31 août, dans la salle de conférence de la Procure de Kenge, une réunion de haut niveau avec  les membres du gouvernement provincial de Kwango, les parlementaires ainsi que les chefs de division de l’administration publique pour évaluer la mise en œuvre de la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. Au sortir de cette réunion, il a été conclu qu’il n’y a pas eu une bonne mise en œuvre de ladite convention. Sur ce, un groupe de travail composé des responsables des organisations des personnes handicapées ainsi que quelques acteurs de la société civile a été mis en place. Objectif ? Faire des monitorings sur le respect des droits des personnes handicapées. Et, aussi, publier certains rapport quant à ce, afin de stimuler les autorités provinciales pour qu’il y ait une application de la convention des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées de la province de Kwango. Et, enfin, le dimanche 2 septembre 2018, Pindu Patrick a été dans la même salle de conférence de la Procure de Kenge où il avait organisé la 50ème tribune d’expression populaire. Au fond, plus de 200 PVH et 35 différentes autorités de l’administration publique de Kwango avaient pris part à cette tribune populaire qui a été consacrée à la sensibilisation sur les droits des PVH et le processus électorale. Une occasion pour Me Patrick Pindu de dénoncer que jusque-là la RDC n’a pas encore envoyé son rapport initial au niveau du comité des droits des personnes handicapées. Après  la tribune populaire, Me Pindu Patrick a organisé une conférence  de sensibilisation sur l’apport et le bien-fondé du projet d’appui et l’accès à la justice et assistance judiciaire des PVH.

Par ailleurs, au travers son programme ‘’accès à la justice et assistance judiciaire des PVH’’, la FENAPHACO  a  organisé, le lundi 3 septembre 2018, une réunion de plaidoyer où toute la délégation a été dans des juridictions de Kwango pour se rendre compte des dossiers en justice  des personnes handicapées.

En marge de cette visite, Me Pindu Patrick s’est rendu compte des conditions atroces des PVH emprisonnées. Après leurs passages dans des prisons, plus de 8 personnes handicapées qui ont été détenues arbitrairement ont été libérées.

Il sied de souligner que la délégation de la FENAPHACO  était composée de : Me Patrick Pindu, du Directeur Makila, M. Mambu Charles, M. Betukumeso Jérôme, Mme Bongo Véronique et Me Kusekula Maurice.

Jules Ntambwe

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com