Journée internationale de la paix. RDC : la Monusco appelle à l’action !

Journée internationale de la paix. RDC : la Monusco appelle à l’action !

This post has already been read 265 times!

Une société pacifique est une société où la justice et l’égalité existent pour tous. La paix permet à un environnement durable de voir le jour et ce dernier contribue à promouvoir la paix. Voilà quelques mots explicites de la Monusco dans son appel à l’action en ce vendredi 21 septembre historique de la commémoration de la journée internationale de la paix. Cette année, le thème retenu célèbre le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il est intitulé : « Le droit à la paix : 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme». C’est pour la peine que la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo convie les professionnels des médias à porter une attention particulière sur les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) dont l’un des principaux objectifs est l’objectif 16, dénommé « Paix, Justice et Institutions efficaces ».

En effet, cet objectif met l’accent sur la promotion de sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, l’accès à la justice pour tous et le renforcement des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux.

A en croire à la probité de la Monusco, l’on peut appuyer l’objectif 16, c’est la Paix, la justice et les institutions efficaces, en cherchant à régler pacifiquement les conflits lorsque ces derniers surviennent dans la société. En prenant de simples mesures, l’on peut aussi faire partie de la solution.

En cette période en RDC, cette journée revêt une importance capitale dans le sens où, des enseignements tirés en ce jour, l’on peut empêcher une injustice à l’école ou dans la communauté en adoptant une approche non violente lors de la résolution d’un problème et par le signalement de délits potentiels notamment, le harcèlement sous toutes ses formes actuelles.

Historique

En 2015, constatant qu’il n’allait pas être possible de construire un monde pacifique sans prendre des mesures pour parvenir au développement économique et social de tous, partout dans le monde et pour garantir que les droits de tous seront protégés, les Etats Membres de l’Organisation des Nations Unies ont adopté les 17 objectifs de développement durable. Ces objectifs couvrent un large éventail de questions, notamment la pauvreté, la faim, la santé, l’éducation, les changements climatiques, l’égalité des femmes et des hommes, l’eau, l’assainissement, l’énergie, l’environnement et la justice sociale.

Il faut noter que la Journée internationale de la paix a été instituée en 1981 en vertu de la résolution 36/67 de l’Assemblée générale des Nations Unies. Car, la promotion de la paix faisant partie des principaux buts de l’Organisation des Nations Unies en vertu de sa Charte.

De même que les guerres prennent naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que certains ont pensé que doivent être élevées les défenses de la paix. Afin de connaître une adhésion unanime, durable et sincère des peuples, la paix devant être établie sur le fondement de la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité.

La date de la Journée internationale de la paix a été donc, choisie pour cadrer avec la séance d’ouverture de l’Assemblée générale, qui se tient annuellement le troisième mardi de septembre.

La première Journée de la paix a été observée en septembre 1982. En 2001, l’Assemblée générale a unanimement adopté la résolution 55/282, établissant le 21 septembre comme journée annuelle de non-violence et de cessez-le-feu.

De ce fait, c’est chaque année que le monde observe chaque 21 septembre de l’an, une commémoration de la paix internationale, visant pour chaque année, un objectif et pour cette année, les institutions, grandes personnalités et tant d’autres acteurs politico-économiques combinés à celles culturelles, devront personnellement faire un état des lieux, sur ce qu’il en est de la paix en République démocratique du Congo, surtout en cette période qui ouvre la porte à une prochaine mouvementée.

Marco Mongolu

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com