Respect des droits de l’homme. Elections 2018 : les Cadres de la CNDH outillés pour une observation conséquente

Respect des droits de l’homme. Elections 2018 : les Cadres de la CNDH outillés pour une observation conséquente

This post has already been read 533 times!

En marge des élections à venir, la Commission Nationale des Droits l’Homme, CNDH, avec l’appui du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme, BCNUDH, vient de soumettre une frange importante de ses Cadres à un atelier de formation en rapport avec l’observation électorale. Du 18 au 20 septembre dernier, ces Formateurs des membres de la CNDH ont été valablement outillés pour passer à l’attaque de par les coins et recoins du pays pour sensibiliser et mobiliser les acteurs étatiques impliqués dans le processus électoral, en cours. A tout dire, les tenants de cette structure d’appui à la démocratie ne jurent que sur la tenue des élections libres et équitables susceptibles de ne pas porter atteinte aux droits de l’homme ; et ainsi permettre l’alternance démocratique à tous les niveaux du pouvoir public. Pour Me Chevalier Kwete Mwana-Kwete, Coordonateur de la CNDH/Ville de Kinshasa,  cet atelier a été d’une importance capitale dans l’optique des élections de décembre.

Venus des quatre coins du pays, en nombre de deux par province de l’ancienne configuration, les Formateurs des membres de la CNDH en observation électorale ont pris part active à un atelier de formation de haute envergure. Réunis dans la salle Town Hall de la Monusco/Utex II, du 18 au 20 septembre, sous les auspices de la CNDH et du BCNUDH, ces hommes des droits de l’homme en RD. Congo ont dû amplement s’imprégner des voies et moyens pour leur mission en faveur des élections dépourvues des atteintes aux droits de l’homme. D’où, l’objectif poursuivi, au travers cet atelier, a été de renforcer les connaissances et compétence des participants en matière d’observation électorale ainsi que de promouvoir une observation efficace des scrutins qui pointent à l’horizon. « Cet atelier est un plus ajouté à notre bagage intellectuel. Comme Commission Nationale des Droits de l’Homme, Institution neutre de l’Etat, et de surcroit, appelée à dire la vérité, c’est une obligation parmi tant d’autres de contrôler partout où il y a violation des Droits de l’Homme. Quand il y a élection, il y a droits de l’homme qui interviennent », a martelé, dans la foulée, Me Chevalier Kwete-Mwana-Kwete, Coordonnateur de la Commission Nationale des droits de l’homme de la Ville Province de  Kinshasa. D’après la Direction du Bureau Conjoint des Nations aux Droits de l’Homme, en effet, la transparence et la crédibilité du processus électoral dépendent en grande partie du respect des droits de l’homme, dont, le droit des citoyens de participer librement à la vie et à la gestion des affaires politiques de leur pays. Et de professer, « Les élections libres et équitables sont des conditions essentielles pour un plein exercice des droits à la participation politique. Elles constituent une garantie pour la consolidation  de la Paix et la Stabilité, lesquelles sont également un préalable au processus d’un développement durable d’une société ». « Les impressions sont tellement bonnes. Nous avons appris beaucoup de choses au regard des différents modules qui ont été proposés à l’ordre de ces trois jours. Nous avons suffisamment été outillés à telle enseigne que nous sommes appelés à aller aussi relayer la même formation, au niveau des provinces et territoires respectifs », a renchéri, quant à lui, M. Kalume Bushiri Velentin, Chef d’antenne Urbaine de la Ville de Kindu de la CNDH/Maniema.

Jacques Kitengie

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com