Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC: Alain Daniel Shekomba dit non à la machine à voter!

RDC: Alain Daniel Shekomba dit non à la machine à voter!
Spread the love

This post has already been read 936 times!

Pas de machine à voter pour des élections transparentes et apaisées en République  Démocratique  du Congo. C’est ce qui ressort de la déclaration faite par Alain Daniel Shekomba, aspirant locataire du Palais de la Nation. Trois semaines sans suite de sa correspondance adressée à Corneille Nangaa pour un débat public et médiatisé sur les contours de la machine à voter, l’homme vient de confier sa réaction à La Prospérité. ‘’La CENI ne répond  pas à ma demande et ne se donne même pas la peine de dire pourquoi elle ne répond pas, je pense  que ce n’est pas une récusation de la pertinence de cette démarche. Au moins, j’ai fait la démarche  intellectuelle et rationnelle qui consiste à demander à la CENI de pouvoir rassurer tout le monde au travers des débats pour lesquels j’ai l’impression qu’elle refuse…’’, a-t-il dit. Tout en voyant le récent rapport des experts britanniques sur cette machine, ce présidentiable estime n’avoir pas eu tort d’avoir opté de faire cette demande à la Commission Electorale Nationale Indépendante afin de démontrer  à la  population  congolaise si cette machine est  bonne  pour la consommation  ou mauvaise pour les prochaines joutes électorales, s’est-il expliqué lundi 26 septembre dernier au cours d’une interview  accordée à votre rédaction.

Focus

Hier, il soutenait la machine à voter, mais en  proposant une discussion publique  via les médias. Aujourd’hui, après avoir  découvert quelques mystères de cette imprimante dite de bulletin de vote, Alain Daniel Shekomba Okende prend position. Lors de sa  première visite  à  la CENI, ce prétendant  à  la couronne  suprême disait n’avoir pas été informé  correctement quant à ce. La machine à voter est  connectée quelque part? Comme réponse, d’après la CENI, cette machine ne sera pas connectée. Mais,  d’après les investigations faites par cette informaticien de formation et de profession, ledit outil est  connectable de plusieurs façons: un du réseau GSM. Deux, du réseau sans fil.  Trois, du réseau satellitaire; s’étonne-t-il désormais.

Machine de la CENI ou du peuple?

Normalement, la machine à voter, puisque achetée avec l’argent du contribuable congolais, devrait être une propriété du peuple et devrait faire la joie de ce peuple. Mais, hélas, pour Shekomba, la Commission Electorale Nationale Indépendante -CENI- s’approprie les moyens de l’Etat en complicité avec le Gouvernement pour acquérir sur son propre choix ces matériels comme si elle achetait ces derniers pour elle-même car, agissant de son propre gré alors que la population et même l’ensemble de la classe politique n’a pas encore du tout accepté cet outil informatique pour le vote du 23 décembre prochain. ‘’Les élections n’appartiennent pas à la CENI  mais au peuple congolais. Si cette commission ne veut organiser les scrutins en désaccord avec les congolais, donc elle organisera les élections pour elle-même’’, a-t-il lancé en substance. Par ailleurs, concernant le fichier électoral, ce candidat à la présidentielle appelle à la  révision de celui-ci.

Quid du meeting du 29?

Face à l’avènement de la date programmée par  l’Opposition politique pour la tenue d’un meeting sur  le processus électoral, le samedi  29 septembre  prochain, Alain Daniel Shekomba Okende salue cette  initiative mais dit n’avoir pas à s’allier avec les opposants qui sont à la manœuvre pour ce rendez-vous politique. Car, dans sa position d’indépendant, il  encourage ce qu’il faut  et dénonce son contraire. Quant à la candidature commune de l’opposition, cet  informaticien fustige cette  démarche  et propose les témoins uniques de l’opposition.

Lambert Saïdi