Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Journée mondiale de l’architecture et de l’habitat. SAC : Patience Tombola dévoile son expérience professionnelle

Journée mondiale de l’architecture et de l’habitat. SAC : Patience Tombola dévoile son expérience professionnelle

This post has already been read 809 times!

En  marge de la  célébration universelle de la Journée  de l’Architecture et de l’Habitat, le 1er  octobre de chaque année, à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, la Société des Architectes du Congo-SAC- a, pour sa part, organisé  un  atelier  d’échanges entre les différents architectes du  pays et ceux d’autres cieux. Cette journée a été focalisée sur ce thème : ‘’l’architecture pour un monde meilleur et la gestion des déchets solides municipaux’’. Approché  au sortir de ces assises, Patience Tombola, membre  de la Société des Architectes du Congo-SAC- et un des orateurs du jour, n’a guère donné sa langue au chat. Lors de son exposé, explique-t-il, Patience Tombola, architecte de formation et de profession, a tablé sur ‘’l’audience sur l’humanisation de nos cités’’. Il était  question pour ce jeune concepteur du Congo-Kinshasa d’exhiber son expérience vécue notamment, sur un  projet avec une entreprise de la place.

Devant une panoplie d’architectes du pays d’Emery Patrice Lumumba et d’autres venus d’ailleurs, pour Patience Tombola,  il vaut mieux pour  un architecte de se rendre  compte des impacts pouvant régénérer ou dégénérer sur la communauté locale. ‘’Sur un projet, on ne se rend surtout pas compte de l’impact, positif ou négatif, sur la communauté locale…’’ ; a-t-il souligné. En dépit du fait de gagner un marché ou de transformer la nature  par la construction, ce jeune architecte talentueux martèle sur l’existence de l’homme avant le démarrage des travaux. Quelles sont les potentialités? Quelles sont les ressources? Quel est le mode vie de l’homme occupant le milieu de construction et ses coutumes? Et au finish, comment arriver à intégrer son projet face à toutes ces interrogations, faisait  partie d’un des points essentiels abordés par ce concepteur congolais. De ce fait, ‘’construire avec un architecte est mieux à tous égards.  Il est un artiste différent des autres appelés architectes de l’intérieur. Il a une responsabilité vis-à-vis de son client et du public. Ça veut dire que sa responsabilité peut être punie par la loi en cas de dégât. Notamment,  de l’écroulement d’un immeuble’’, a fait entendre Patience Tombola. Sur la même direction, un vibrant appel est lancé à la synergie et à l’unité de tous les architectes pour offrir un bon cadre, soit un pays où il fera beau de vivre, conclu-t-il. Signalons  que ce salon d’échanges a connu plusieurs orateurs, qui se sont  succédé sur l’estrade de Kempinski hôtel. Notamment, Abel Walendom, représentant résidant de l’Onu-Habitat a exposé sur le nouvel agenda urbain. Professeur Emmanuel Biey, pour sa part, a insinué de la  gestion des déchets solides municipaux: potentiels énergétiques.

Lambert Saïdi 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com