Campagne contre la machine à voter : le CNC déconseille et interpelle !  

Campagne contre la machine à voter : le CNC déconseille et interpelle !  

This post has already been read 258 times!

Jusqu’où irait le Comité Laïc de Coordination, CLC, à deux mois et deux semaines de la tenue de trois scrutins combinés fixés au 23 décembre prochain alors que des efforts fournis jusqu’ici pour le respect de l’almanach électoral sont perceptibles ? Que cache  la campagne contre la machine à voter et du fichier électoral lancée par cette structure de l’Eglise Catholique Romaine ? Que des questions qui taraudent les esprits des leaders du Congrès National Congolais, CNC, formation politique chère à Pius Muabilu Mbayu Mukala. Son Porte-parole, Harold Badibanga, réagissant à chaud contre la démarche des tenants du CLC, s’est montré ferme. Le CNC qui, du reste, soutient le respect du calendrier de la CENI,  dénonce tout complot contre la République et en appelle au sens élevé de responsabilité. Légalement, il crie à la violation des textes du pays. 

Plus que 78 jours nous séparent de la date fatidique du 23 décembre 2018. La formation politique chère à l’Honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala ne digère plus d’impasse électorale. Ce parti de la sociale démocratie a haussé le ton contre un énième report du rendez-vous électoral en perspective, qui serait possible suite à des actions aux buts inavoués qui essaieraient de torpiller la bonne marche actuelle du calendrier électoral. D’où, ses troupes sont-elles d’ores et déjà en ordre de bataille pour affronter les urnes, telles les femmes sages dont parle la sainte Bible. Qui douterait, en effet, de la volonté du Gouvernement de la République, par ricochet, celle de la CENI, d’organiser les élections couplées du 23 décembre 2018 ? Quel reproche fait-on au Chef de l’Etat, Joseph Kabila, l’un des rares présidents en Afrique, à fléchir volontiers pour une succession au sommet de l’Etat après une remise-reprise entre lui l’élu et le prochain président à élire ? Eh bien, tout compte fait, la nouvelle au sujet de la campagne contre la machine à voter et le fichier électoral, lancée depuis vendredi dernier par le Comité Laïc de Coordination, CLC, a laissé perplexe le Porte-parole du CNC, Harold Badibanga.  Démarche extrême pour obtenir gain de cause, dénonce-t-il. La bouche autorisée de ce parti politique de la Majorité Présidentielle, MP, donc présentement aussi du Front Commun pour le Congo -FCC- n’y va pas par quatre chemins pour mettre en garde quiconque irait dans le sens de plonger le pays de Lumumba dans un chaos aux conséquences désastreuses. Pour le CNC, convient-il d’ajouter, cette campagne préconisée par des Intelligences du Comité Laïc de Coordination contre l’usage de la machine à voter, sinon, du fichier électoral, en l’état, n’est ni préventive, ni curative. Et de rétorquer, les auteurs de cette campagne doivent avoir un esprit patriotique et éclairé. Ne dit-on pas que la meilleure femme ne donne que ce qu’elle a ? Entre un énième report des scrutins prévus d’ici fin décembre prochain et des élections dans le délai, le choix n’est-il pas clair ?

Jacques Kitengie

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com