Face aux problèmes pratiques de vote et Cie. Elections 2018 : les PVH contre la machine à voter !

Face aux problèmes pratiques de vote et Cie. Elections 2018 : les PVH contre la machine à voter !

This post has already been read 182 times!

La FENAPHACO vient d’organiser, le vendredi 5 octobre 2018, sa 51ème  tribune d’expression populaire sur l’évolution du Processus électoral. C’est dans la salle de conférence du Lycée Sacre-Cœur de Kimwenza dans la périphérie de Kinshasa  que ce rendez-vous a eu lieu avec les PVH de la cité de Kimwenza, Mbakana et Mayulu. 150 PVH ont répondu à l’invitation. Aveugles, sourds muets, albinos et handicapées moteurs et autres étaient là. Comme thème retenu : les PVH et les enjeux liés aux élections du 23 décembre 2018.  Les thèmes abordés au cours de ces assises auront été, entre autres, le repérage du profil idéal d’un candidat aux élections législatives et présidentielle,  la description des 14 modes de tricheries électorales, l’établissement des rôles et les missions d’un député provincial et le député national, clarification des 10 recommandations d’un électeur pour un scrutin crédible, apaisées et transparent puis le rappel des dates clés liées aux élections du 23 décembre.
Les grandes positions des PVH

En ce qui concerne la machine à voter, les PVH ont rejeté cette machine, car ne pouvant faciliter le vote pour elles vu le taux élevé d’analphabète tant au pays qu’au sein des Personnes vivant avec handicaps, particulièrement, les malvoyants.  En ce qui concerne la transition, les PVH ont rejeté cette initiative et ont demandé aux Nations Unies et à la communauté internationale de faire pression sur le Gouvernement congolais afin qu’il y ait organisation des scrutins à bulletin à papier. Au cas contraire, si le 23 décembre il n’y pas organisation des élections crédibles, pour les PVH, les Nations Unies devraient mettre tous les mécanismes pour faire démissionner le Président de la République et le gouvernement, dissoudre le Parlement et le Sénat et aussi faire démissionner toutes les institutions d’appui à la démocratie et les gouverneurs des provinces.  Les orateurs de ce rendez-vous ont été Me Pindu Patrick, Dr Sondji, Me Mabunzo Mireille, M. Makila Ngaiber et Mme Justine Nginayevuvu.

Orientations

«Notre objectif est aussi d’amener les personnes vivant avec handicap à voter utile et de les amener à donner des voix à leurs frères et sœurs PVH qui ont postulé», a expliqué Me Patrick Pindu, Coordonnateur national de la Fenaphaco au cours de ces travaux.  « Nous avons sensibilisé aussi les populations environnantes à voter utile. Les échanges ont porté notamment autour du profil idéal d’un candidat aux élections, des dix recommandations d’un électeur pour un scrutin crédible, transparent et apaisé », a-t-il indiqué. « Nous avons aussi échangé avec les PVH sur les rôles et les missions d’un député, provincial et national», a poursuivi le Coordonnateur de la Fenaphaco. «La Fenaphaco va lancer sur terrain une mission d’observation électorale des personnes vivant avec handicap avec l’appui de notre partenaire NED», a révélé Me Patrick Pindu di Lusanga dans sont point de chute.

Jules Ntambwe

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com