A l’ère du changement, les innovations s’imposent : Lushima Djunga relance le ‘‘Plan Kabila pour la modernisation du Congo en 30 ans’’ !

A l’ère du changement, les innovations s’imposent    : Lushima Djunga  relance le ‘‘Plan Kabila pour la modernisation du Congo   en 30 ans’’ !

This post has already been read 288 times!

*Certes,  la passion de Joseph Kabila pour le Congo n’est plus à démontrer. Ses œuvres somptueuses reflétant la grandeur du pays et ses voyages dans les provinces démontrent, si besoin en était encore, la profondeur.  Cette passion maintes fois réitérée et proclamée  doit, logiquement,  inspirer chaque Congolais, au vu de multiples actes. Pour sortir des sentiers battus, à l’ère du changement, seules, les innovations s’imposent à l’œil nu.  Ainsi,  dans cette perspective,  le  développement harmonieux et intégral de la RD. Congo, LUSHIMA DJUNGA proposait-il au Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, depuis  le  25 février 2008,  la construction à partir du centre du pays situé dans le territoire de Lomela entre les parcs de Salonga et de Lomami, d’un nouveau réseau des voies de communication doté des routes, d’autoroutes et des chemins de fer  en vue de désenclaver tous les coins du pays et de favoriser la création et l’essor d’un marché économique florissant et puissant grâce à la circulation intensive de 80 millions des Congolais et de leurs biens à l’intérieur des frontières nationales.   Bien avant,  dans une autre lettre ouverte adressée au Gouverneur de la Ville de Kinshasa, Florent Délice  LUSHIMA DJUNGA lui  proposait    la délocalisation de l’Hôtel de Ville de Kinshasa vers le Boulevard Triomphal dans l’espace situé entre la tribune du Cinquantenaire, l’Avenue de la Victoire, l’Institut National Pilote d’Enseignement des Sciences de Santé (INPES), en face de l’imposant bâtiment abritant actuellement,  le Ministère de l’Intérieur. La place où se trouve actuellement l’Hôtel de Ville de Kinshasa n’est pas digne à son avis,  pour continuer à abriter l’Hôtel de Ville d’un grand pays comme la RD. Congo  dont  Kinshasa, la plaque tournante et miroir incontournable,   compte plus de 10 millions d’habitants éparpillés dans ses vastes 24 communes sur la superficie de 9.965 Km².

Genèse

Par sa lettre ouverte du 25 février 2008 adressée à Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, Président de la République, le patriote LUSHIMA DJUNGA WEMBADIO lui avait proposé le projet qu’il intitula : « Plan Kabila pour la modernisation du Congo en 30 ans ». Pour ce patriote, le réseau routier construit par le Colonisateur belge n’avait pas pour objectif,  le développement harmonieux et intégral du Congo. Son objectif principal consistait à accélérer le pillage des ressources naturelles du Congo et  le développement de la Belgique. Comme pour tous les pays colonisateurs, l’essor du Congo Belge était le cadet des soucis de la Belgique. La marginalisation du centre du pays favorise l’exode de ses populations vers les provinces frontalières qui forment, du reste,  le meilleur marché des pays voisins.

Nouvel élan

Le Congo est un pays continent et un grand chantier qui se trouve encore à l’état quasiment naturel. Pour son développement harmonieux et intégral, LUSHIMA DJUNGA propose la construction à partir du centre du pays situé dans le territoire de Lomela entre les parcs de Salonga et de Lomami, d’un nouveau réseau des voies de communication doté des routes, d’autoroutes et des chemins de fer  en vue de désenclaver tous les coins du pays et de favoriser la création et l’essor d’un marché économique florissant et puissant grâce à la circulation intensive de 80 millions des Congolais et de leurs biens à l’intérieur des frontières nationales. On  aime que la personne ou la chose dont on connait la valeur. Les Congolais n’aiment pas leur pays et le maudissent parce qu’ils ne le connaissent pas profondément. Pour lui, la passion de Joseph Kabila pour le Congo n’est plus à démontrer. Ses œuvres somptueuses reflétant la grandeur du pays et ses voyages dans les provinces les prouvent. Et, elle  doit, logiquement,  inspirer chaque Congolais.

Hôtel de Ville de Kinshasa, la délocalisation…

Dans une autre lettre ouverte adressée au Gouverneur de la Ville de Kinshasa, Florent Délice  LUSHIMA DJUNGA proposait, par ailleurs,  à ce dernier la délocalisation de l’Hôtel de Ville de Kinshasa vers le Boulevard Triomphal dans l’espace situé entre la tribune du Cinquantenaire, l’Avenue de la Victoire, l’Institut National Pilote d’Enseignement des Sciences de Santé (INPES), en face de l’imposant bâtiment abritant actuellement,  le Ministère de l’Intérieur. La place où se trouve actuellement l’Hôtel de Ville de Kinshasa n’est pas digne selon ce patriote pour continuer à abriter l’Hôtel de Ville d’un grand pays comme le nôtre dont la capitale, Kinshasa,  compte plus de 10 millions d’habitants éparpillés dans ses vastes 24 communes sur la superficie de 9.965 Km².

En faisant un parallélisme entre les différents sièges des  Hôtels de Ville des pays d’Afrique, tout observateur avisé constatera rapidement que celui de la Ville de Kinshasa occupe,  sauf erreur d’appréciation de sa part, est le plus mauvais ;  il est même plus mauvais que certains Hôtels de Ville du pays  notamment,  celui de Lubumbashi, de Butembo, etc.  ‘’Je suis profondément convaincu que si Son Excellence Joseph Kabila Kabange, Président de la République, Chef d’Etat réélu, qui a prouvé sa passion pour la grandeur de notre pays, n’a pas inauguré l’extension de l’Hôtel de Ville de Kinshasa, c’est parce qu’elle ne répond pas à ses aspirations et ne reflète ni la grandeur de notre pays, ni celle de sa capitale’’, soutient-il.

 

A la demande sans cesse croissante  de ses nombreux et fidèles  lecteurs,  La Prospérité publie, ici,  la lettre Ouverte du 25 février 2008 que l’incurable patriote  LUSHIMA DJUNGA WEMBADIO adressa au Président de la République ainsi que la réponse qui lui fut  réservée, en son temps,  par le Directeur de Cabinet du Président de la République, Monsieur Adolphe Lumanu Mulenda Bwana N’Sefu.  Comme par hasard, les deux signataires, LUSHIMA DJUNGA WEMBADIO et Adolphe Lumanu Mulenda Bwana N’Sefu, furent des condisciples à l’école secondaire à Luluabourg, aujourd’hui Kananga. Le jeune Lumuna y débarquait de Kabinda, tandis que le jeune LUSHIMA d’Albertville, aujourd’hui, Kalemie. LUSHIMA DJUNGA WEMBADIO, Directeur retraité et maltraité de la SNEL, concepteur du                « Projet CVS et ASIC »  fut Kadogo de la première heure avec son ami Pungu Charles.                  Tous les deux furent sauvés par Mzee Laurent-Désiré Kabila après l’assassinat de Janson Sendwe à Kalemie en 1964.

Au  propre comme au figuré, découvrez également, dans cette même édition,    les sentiments patriotiques qui animent cet homme à l’esprit profondément  fureteur,  dans son poème intitulé : « Mon pays magnifique » publié après l’agression du pays par la coalition                    Rwando-Ougando-Rurundaise en 1998.   Plus qu’une page d’histoire, Lushima peint, à sa manière, les péripéties d’un pays qui, depuis des décennies, est  en quête de sa vraie physionomie en termes d’indépendance politique  réelle, d’intangibilité de ses frontières, de  souveraineté nationale,  d’essor économique et du bien-être des congolais.

LPM

 

Lettre ouverte

Kinshasa, le 25 Février 2008

 

 

                                                                     A Son Excellence Monsieur le Président de

                                                                        la République Démocratique du Congo

                                                                        à KINSHASA/GOMBE

 

Excellence Monsieur le Président,

 

Concerne : Projet intitulé : « Plan KABILA pour

                   la modernisation du Congo en 30 ans »

 

Inspiré par l’un de vos discours adressé à la nation au cours duquel vous avez dévoilé votre grand rêve, celui de moderniser le Congo par la construction d’autoroutes reliant le pays de l’Ouest à l’Est et du Nord au Sud, j’ai l’honneur de vous transmettre ci-joint à la présente Lettre Ouverte, pour examen par vos Experts, mon projet relatif au nouveau réseau routier capable d’apporter des solutions aux nombreux problèmes qui freinent la croissance et le développement de notre beau et cher pays destiné à rayonner sur toute l’Afrique à cause de ses immenses potentialités et de sa position géographique privilégiée au cœur de l’Afrique.

 

Ce réseau routier s’appellera s’il est agréé, « Plan KABILA pour la modernisation du Congo en 30 ans », parce qu’il a été conçu sous votre premier quinquennat et tire son inspiration de votre propre discours. Il contribuera au rapprochement de tous les Congolais disséminés sur une superficie de 2.345.000 Km² ainsi qu’à la consolidation de l’unité nationale et de la paix sur l’ensemble du territoire national. Il favorisera à l’intérieur du pays, la création d’un marché économique florissant et puissant, socle d’un développement durable. C’est en découvrant et en connaissant parfaitement le Congo que les Congolais aimeront leur pays et réaliseront des œuvres grandioses et somptueuses dignes de sa grandeur et de sa splendeur. Ils s’aimeront entre eux et placeront l’intérêt national au-dessus de l’intérêt égoïste. Le Plan KABILA fera du Congo, pays incomparablement magnifique, plus beau qu’avant 1960. Moi, j’y crois.

 

Vos Experts remarqueront que le Plan KABILA a un avantage précieux, celui d’être un Plan intégrateur capable d’assurer au pays un développement harmonieux, équilibré, équitable et intégral. Car avec ce Plan, aucune nouvelle province ne sera oubliée grâce aux autoroutes périphériques. Il répondra aux attentes du peuple Congolais exprimées dans l’article intitulé « Reconstruction nationale : un déséquilibre », paru dans le Journal Le Potentiel n° 4210 du jeudi 27 décembre 2007 dont copie en annexe. C’est par des idées constructives et le travail bien fait que toutes les nations du monde se développent. Je considère ce projet du Plan KABILA comme ma modeste contribution à la reconstruction de notre pays. Que votre grand rêve suscite d’autres petits rêves pour la dignité et la grandeur du Congo afin qu’il brille en Afrique comme une étoile d’or sur un champ d’azur selon le vœu de Henry Stanley et qu’il soit effectivement le centre de rayonnement de toute l’Afrique pour paraphraser Patrice Lumumba.

 

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de mes hommages les plus déférents.

 

 

LUSHIMA DJUNGA WEMBADIO

 

 

Annexe : Plan Kabila

Plan Kabila pour la modernisation du Congo en 30 ans

Fait à Kinshasa, le 20 décembre 2007

 

LUSHIMA DJUNGA WEMBADIO

Concepteur du Projet CVS et ASIC

Analyste Financier de l’ESSEC de Paris

 

Note explicative

 

Le Congo est un grand pays aux dimensions continentales qui a besoin pour son développement harmonieux et intégral, d’un vaste réseau des voies de communication doté des routes, d’autoroutes et des chemins de fer en vue de désenclaver tous les  coins  du pays. Pour réaliser cet objectif, toutes les voies de communication devraient partir du centre du pays situé dans le territoire de LOMELA, le cœur du Congo, de l’Afrique et pourquoi pas du monde. La particularité de LOMELA réside dans le fait que ce territoire se trouve entre les deux parcs de Salonga et de Lomami, et constitue l’intersection des quatre sur les six provinces héritées de la colonisation à savoir : Equateur, Kasaï, Kivu et Province Orientale. Il partage ses frontières avec neuf autres territoires du pays ci-après : KINDU, OPALA, IKELA, BOKUNGU, MONKOTO, DEKESE, KOLE, LODJA et KATAKO KOMBE. Aucun autre territoire ne présente cet atout incomparable. De LOMELA, on peut atteindre n’importe quelle ancienne province      du Congo à moins de 500 km.

 

Le présent plan que nous proposons a l’avantage de favoriser : la création et l’essor  d’un marché économique florissant et puissant à l’intérieur du pays, la circulation des personnes et de leurs biens, la meilleure connaissance du pays par tous les Congolais, la consolidation de la paix dans tout le pays et de l’unité nationale, la suppression du clivage artificiel entre l’Est et l’Ouest,  le brassage de toutes les cultures en vue de créer la culture congolaise symbiose des valeurs positives tirées de toutes les 450 tribus qui forment le Congo, le développement de l’industrie touristique, la fondation de nouvelles villes, l’éradication de l’exode rural vers la Capitale et la sédentarisation  des jeunes dans leurs milieux ruraux. Ce plan ferait du Congo un pays paradisiaque digne de l’immensité de ses potentialités. Il faut oser.

 

Les Japonais, les Chinois, les Coréens du Sud, les Allemands, les Russes, peuvent aider le Gouvernement à réaliser cet objectif capable de métamorphoser le Congo et de contribuer à l’amélioration remarquable de son budget aujourd’hui dérisoire.

Il traduit la passion de Joseph Kabange pour le Congo

 

 

 

LUSHIMA DJUNGA WEMBADIO

Ce poème a été agréé par la Commission Episcopale de l’Education Chrétienne et devient de ce fait un patrimoine culturel national enseigné aux enfants Congolais.                 Il est publié dans le nouveau livre de Français 2, page 131. Monsieur LUSHIMA DJUNGA, son auteur y exalte les valeurs supérieures sans lesquelles aucune nation au monde ne peut se développer, à savoir: l’amour du prochain et de la patrie, l’amour d’un travail bien fait et productif, l’amour de la vérité et de la justice, l’esprit de créativité et de rigueur, le sens de la dignité et de la grandeur, le culte de l’excellence et de la rationalité. Il veut que le Congolais travaille et aime le Congo comme l’Américain aime l’Amérique; l’Anglais, l’Angleterre; le Français, la  France ; le Belge, la Belgique; l’Allemand, l’Allemagne; le Japonais, le Japon; le Chinois, la Chine ; l’italien, l’Italie; etc. Il désire que le siècle présent soit celui du Congo, afin qu’il brille comme une étoile d’or au cœur de sa douce Afrique. Il veut que la passion de Joseph Kabila Kabange pour le Congo soit transmise à tous les Congolais et transforme le Congo à un pays paradisiaque pour tous les Congolais.

Kinshasa, le 05/08/2005

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com