Femmes Congolaises Engagées, Yolande Ebele démontre les atouts de la femme!

Femmes Congolaises Engagées, Yolande Ebele démontre les atouts de la femme!

This post has already been read 167 times!

Présente et faisant  partie des oratrices à la neuvième journée sur les 17 jours d’activisme de la campagne mondiale de l’autonomisation des femmes rurales et leurs communautés, organisés  par  les Femmes Congolaises Engagées pour la cause des femmes, Yolande Ebele ma Ndembo, écrivain et poète, a, lors de son exposé, élevé métaphoriquement la femme dans sa généralité au rang d’un ‘’Baobab’’.

Il était  question pour cette professionnelle de médias d’encourager et exercer les femmes  rurales  tout  en s’appuyant sur son texte rédigé et intitulé ‘’le Baobab’’. Ce dernier, explique-t-elle,  est un arbre  sacré. Qui, dans sa sacralité, contient une ribambelle de valeurs. Et, c’est à ce même niveau que la femme, dans  sa pluralité de valeurs, devrait être considérée comme un baobab à tous les degrés.

Zoom

Devant  une assistance hétérogène, Yolande Ebele, en sa qualité de femme des lettres, a dévoilé noir sur blanc les différents surnoms  que peut porter un Baobab en le comparant à la femme. Motif? Elle voulait, sans tergiverser, que cette créature féminine porte toutes les qualités que regorge cet arbre. De ce fait, au-delà du fait qu’il soit un arbre de grande taille,  il est un guérisseur, porteur de paix  dans les différentes communautés, indique cet écrivain.

Le Baobab est aussi à usage thérapeutique. De cette qualité, la femme est un médecin, un lieu (une personne ndlr) où les guéguerres trouvent solution et la paix consolidée, a-t-elle martelé.

Face à ces femmes rurales réunies à ce 9èmejour, cette poétesse a, par ailleurs, manifesté le vœu de voir ces féminins être débout, fortes, ouvertes au monde et unificatrices, aux mêmes qualités  que porte  ce merveilleux arbre.

Apostrophe

Dans  la même optique, Joëlle Bile Schetter, coordonnatrice de la plateforme ‘’Femmes Congolaises Engagées pour la cause des femmes’’, approchée à l’issue de ce partage, a exprimé ses sentiments de satisfaction pour le brillant exposé de Yolande Ebele ma Ndembo. Quid de la suite des activités? Le 11 octobre prochain est une Journée Internationale de la Fille et de la Jeune Fille, signale-t-elle, les femmes  rurales descendront notamment, au Lycée Motema Mpiko, pour une conférence-débat. Il s’avère important  de signaler que les 17 jours d’activisme de la campagne mondiale de l’autonomisation des femmes rurales et leurs communautés ont démarré le 1er  octobre courant et mettront la clef sous les paillassons le 17 octobre prochain.

Lambert Saïdi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com