MAV et discordes!

MAV et discordes!

This post has already been read 8637 times!

De l’imagination, au pays du savant Malu etc., de génies musicaux du genre Grand Kalé, Luambo, Lutumba… et de écrivains à l’instar de V.Y. Mudimbe, Zamenga et autres, il y en a à en revendre. Tenez ! La scène politique miroir de la Res Publica n’a de cesse de fournir de la matière issue du génie créateur congolais, dans le mal ou le bien. Le jugement de valeur ont toujours été, c’est selon, puisque comme le cœur qui a ses raisons, l’agora politique au Congo des Lumumba-Mzee, Rossy-Deschade a les siennes. Soit ! Pour revenir au chapitre de la créativité, après une crise électorale enfantée sur fond de crisophagie (tendance à se nourrir politiquement des impasses pour se revitaliser… ndlr), des slogans et phrases populaires ont été éjectés de la guéguerre des politiques dont beaucoup seraient à l’ère du Congo-Kinshasa encore très zaïrois des années 90. Glissement, Sous réserve, Logorrhée, Médiocres, TSK entendre Transition Sans Kabila, et autres après avoir cédé leur place à l’Ujanamanie qui s’est emparée de Kinshasa il y peu, s’éclipsent, ces derniers jours, sur les lèvres et les plumes dans les réseaux sociaux comme dans les coins de rue pour une petite nouvelle trouvaille : MAV.

Non, ce n’est pas une nouvelle marque de voiture créée par des constructeurs allemands encore moins un tube d’un des musiciens prisés de la place, de Dj Arafat à Dadju en passant par Fally Ipupa et le très consommé Maître Gim’s. Pas du tout. Car, en effet, ce terme si vous l’entendez quelque part, fut-il dans un QG d’un parti politique ou une antichambre zélée, sachez qu’il s’agit là ni plus, ni moins d’un acronyme d’une des pommes de discorde du moment. Trêve des mystères, MAV fait référence ‘’lettre à mot’’ à Machine A Voter.

Pas prévu dans le calendrier électoral publié par la Commission Electorale Nationale Indépendante –CENI- le 5 novembre 2017, cet outil ‘’ordinateur donc corruptible pour les uns’’ et ‘’simple imprimante à bulletin pour d’autres’’ met un coup de peinture manichéen (comprendre qu’il génère deux axes, celui du ‘’bien ‘’ et du ‘’mal’’ ndlr) sur les parties prenantes au processus électoral en RDC. Ce, aux côtés de son petit cousin le fichier électoral où des millions d’électeurs sans empreintes ont été signalés par l’Organisation Mondiale de la Francophonie qui ouvre son 17ème sommet ce jeudi.

Après les appels à des concertations d’harmonisation de vues par la CENCO puis il y a peu la délégation du Conseil de Sécurité, la perspective de la mise en place d’un comité technique par le tandem CENI-Candidats président semblait mieux projeter l’horizon de ce 23 décembre. Mais, la MAV et ses discordes ont causé un couac terrible mercredi 10 octobre au salon Malumalu où les candidats à la présidentielle 2018 ainsi que les Nangaa, Basengezi étaient censés harmoniser les violons à la lumière des contrechocs des experts des uns et des autres dont certains conviés depuis des contrées lointaines. Avant ce débat technique sur sa dangerosité ou non, le débat juridique sur la MAV et la guerre des nerfs ont causé une fin en queue de poison sans programmation d’une troisième rencontre. Donc, la MAV reste la pomme de discorde par excellence. Qui pourra exorciser cette impasse avant la dead-line du 22 novembre puis du 23 décembre? L’appel à candidature est lancé et il faudra la saisir à temps.

Danny Ngubaa

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com