Tirs croisés Nangaa-Opposants : un autre rendez-vous devient nécessaire !

Tirs croisés Nangaa-Opposants : un autre rendez-vous devient nécessaire !

This post has already been read 168 times!

Des rixes autour de l’usage de la machine à voter, le 23 décembre prochain, sont loin de finir. Hélas ! L’arbitre Nangaa, vacciné contre toute idée d’élaguer cette machine dont il tire le soubassement de l’Accord de la Saint Sylvestre, ne ménage aucun effort pour foncer. La rencontre d’hier, mercredi 10 octobre 2018 entre la CENI et les 21 candidats président de la République en lice s’est soldée, contre toute attente, en eau de boudin. Deux thèses diamétralement  opposées dont l’une, celle des tenants de la CENI, est  de respecter l’almanach en vigueur et, l’autre, celle des opposants, consiste à recourir aux bulletins de vote traditionnel, ont justifié l’absence du consensus et, par ailleurs, la séparation à queue de poisson, entre les présidentiables ainsi que les têtes couronnées de la CENI. Il appert que les discussions vont, tout compte fait, se poursuivre.

Il s’est agi, hier mercredi 10 octobre 2010, de la deuxième rencontre de vérité entre la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, et les 21 candidats président de la République aux scrutins du 23 décembre 2018. Des Présidentiables pro-machine à voter et ceux qui s’y opposent n’ont pas manqué à ce rendez-vous, essentiellement consacré aux discussions techniques autour de l’usage de cette machine. Malencontreusement, le face-à-face n’a dû aboutir à aucune issue favorable pour satisfaire les  jusqu’au-boutistes au sein de la classe politique. Sans passer par quatre chemins, des opposants, à l’instar de Vital Kamerhe, Martin Fayulu ; mais aussi Seth Kikuni, Théodore Ngoy, Gabriel Mokia, Yves Mpunga et Cie ont été présents, en chair et en os, dans la salle ‘’Abbé Apollinaire Malumalu’’. Le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary et d’autres figures qui appuient l’idée de cette innovation d’origine Coréenne, n’ont pas manqué de rehausser de leur présence cette rencontre historique. En clair, aucun consensus n’a été trouvé, contre toute attente quant à l’usage de la machine devenue le sujet à l’épicentre de la division. Il appert, en tout état de cause, à en croire les opposants, en lieu et place du débat technique voulue par la CENI, il faut des discussions politico-juridiques. Les deux visions étant grandiloquentes, selon chaque camp, des voix signalent, qu’au-delà des positions des uns et des autres, les pourparlers vont se poursuivre au risque de foncer aveuglement dans un langage des sourds dont les conséquences naturellement néfastes ne vont que générer une nouvelle série de crises, en cas de parodie électorale et contestation des résultats.

Jour ‘’J’’-72

A tout prendre, le temps n’étant pas l’allié de quiconque, en Occident comme en Orient, mieux, en Océanie et en Afrique, convient-il d’indiquer que 72 jours seulement nous séparent du jour ‘’J’’ fixé pour la présidentielle couplée aux législatives nationales et provinciales au Congo-Kinshasa. Qu’on se le dise, en effet, le décor planté demeure invraisemblablement pollué sans commune mesure. Ce, quand bien même les listes définitives de la CENI, en ce qui concerne les 21 candidats président de la République en lice, 15.545 Députés Nationaux et 19.396 Provinciaux, ont d’ores et déjà été publiées. Toutefois, faut-il souligner, tout ce qui reste à faire et que moult voix continuent à réclamer  en guise des concessions pour des élections crédibles et démocratiques, c’est le consensus autour de l’usage de la machine à voter.

Il faut ajouter, à ceci, le nettoyage complet du fichier électoral qui se veut corrompu ; sans faire du tout fis au volet décrispation politique qui relève, de près ou de loin, du monopole du pouvoir de Kinshasa et différentes institutions compétentes. Ainsi, les discussions vont-elles se poursuivre sûrement.

Jacques Kitengie

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com