Derniers réglages autour de la machine à voter. Miru Systems : une délégation de techniciens à Kinshasa

Derniers réglages autour de  la machine à voter. Miru Systems : une délégation de  techniciens à Kinshasa

This post has already been read 486 times!

*Corneille NANGAA YOBELUO a reçu ce mardi 16 octobre 2018, une délégation de six techniciens de Miru Systems venus de la Corée du Sud pour mettre en œuvre tous les aspects techniques afin de garantir une bonne tenue des élections le 23 décembre 2018.

Prenant la parole en premier, Corneille NANGAA a souhaité la bienvenue à ses hôtes en saluant leur visite qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs des élections générales. Il les a ensuite exhortés à se désintéresser de tout débat politique afin de concentrer tous leurs efforts à une excellente assistance technique le 23 décembre prochain car, va-t-il ajouter, le plus grand défi à relever est dans la tenue réussie des élections crédibles, transparentes et apaisées.

 

C’est dans cette optique que sera lancée, demain mercredi 17 octobre 2018 au Kempinski Hôtel, une formation technique de haut niveau à laquelle prendront part 52 techniciens de la CENI en provenance des 26 provinces de la RDC et 50 participants invités par Miru Systems qui finance totalement ladite activité. Il sied de signaler que cette formation vient rencontrer une des recommandations de la Fondation Westminster pour la démocratie pour une meilleure prise en charge technique lors des prochaines élections.

Monsieur CHEON KWANG CHEOL, Project Manager de Miru Systems a, au nom de toute la délégation, remercié le président Corneille NANGAA pour la collaboration en rassurant que sa firme prend très au sérieux la question de prise en charge technique pour s’assurer qu’au jour des élections, tout problème technique soit résolu avec promptitude et délicatesse.

 

Devant la presse, CHEON KWANG CHEOL a souligné que cette mission vise à soutenir la CENI dans le but de réussir le processus électoral. Il s’agit d’un accompagnement technique sur les plans du soft ware et du Hard ware de même que pour répondre à toutes éventuelles pannes qui peuvent surgir avant, pendant et après les opérations de vote.

Pour le Secrétaire exécutif national, Ronsard MALONDA, cette mission est un autre signal très fort dans la phase de la certification de la machine à voter et de la  concrétisation des élections du 23 décembre 2018. Nous avons quitté, en septembre 2018, la phase de la production et d’expédition des machines à voter. Nous sommes à présent à la phase de mise à niveau de tous les techniciens par une formation en cascade. Une phase décisive dans l’implémentation des dispositifs techniques du processus électoral, a-t-il conclu.

 

Les femmes rurales de Mbankana sensibilisées sur l’utilisation de la machine à voter

 

C’était à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme rurale placée sous le thème ‘’Défis et opportunités des femmes et filles rurales dans le processus électoral’’. Cette activité a réuni au Centre CADIM à Mbankana, à plus de 150 km du centre ville de Kinshasa, des centaines des femmes rurales de la commune de Maluku.

Deux membres du Gouvernement de la République Démocratique du Congo dont Mme le ministre du genre et M. le ministre du développement rural, le ministre provincial de l’agriculture, les représentants pays de la FAO et de l’ONU-Femmes, le Bourgmestre adjoint de la commune précitée et une forte délégation de la CENI ont pris part à cette célébration grandiose qui a réuni du monde du milieu rural.

 

A cette occasion, la CENI y a installé trois machines à voter pour la sensibilisation des électeurs de cette partie de la République. ‘’C’est facile, c’est rapide, c’est sûr, je n’ai pas fait six minutes, j’ai vu la photo de notre fils qui était candidat en 2011,… sont autant d’expressions que les femmes rurales de Mbankana ont fait entendre.

 

Agrémentée par un groupe folklorique de la place, cette activité de sensibilisation a été rythmée par des pas de danses qui accompagnaient l’expérimentation de la machine à voter. Des wax au motif CENI ont été remis aux femmes rurales.

 

 

Poursuite des  activités de sensibilisation sur la machine à voter dans la ville province de Kinshasa.

Le samedi 13 octobre dernier, 3 groupes thématiques ont organisé les activités de sensibilisation à l’espace la Concorde, dans la commune de Ngaliema et à l’espace village Léopards dans la commune de Kalamu, non loin du stade Tata Raphaël.

Au quartier Mimosa à l’espace la Concorde, le Groupe Thématique pêche du Consortium des réseaux des femmes de la République Démocratique du Congo dirigé par Mme Patricia Maisha, a réuni environ, 90 personnes (Hommes, Femmes, jeunes et vieux) du quartier Mimosa dans la commune de Ngaliema pour suivre la sensibilisation sur l’utilisation de la machine à voter.

 

Les experts de la CENI issus du Cabinet de leurs Excellences Monsieur le Vice-président et de Mme Elodie NTAMUZINDA, membre de l’Assemblée plénière, ont animé ces activités.

Prenant la parole pour s’adresser au public, Mme Esther Ndalafina, assistante de Mme Elodie a évoqué la date du 23 décembre 2018, retenue comme le jour des scrutins combinés dans le calendrier électoral. Elle a énuméré les avantages de la machine à voter avant d’accorder la parole au technicien du CNT, M.  Janvier KATEMBO SOMO pour des explications techniques.

S’en est suivi l’étape de la simulation animée par tous les experts de la CENI, présents en ce lieu.

 

Au total 67 personnes ont touché à la machine à voter. Cette simulation a été sanctionnée par le dépouillement des bulletins de vote par les participants.

Plus rien à craindre, ont déclaré les participants, qui n’ont pas hésité de féliciter la CENI pour cette nouvelle technologie.

Néanmoins les questions en rapport avec l’effectivité des élections en date du 23 décembre 2018, et le mécanisme pour trouver le consensus ont été évoquées. Les experts de la CENI, ont répondu à toutes ces questions à la satisfaction de toute l’assemblée.

Tout en remerciant l’équipe organisatrice de l’activité, et les participants, Mme Esther Ndalafina leur a demandé d’être les avocats de la CENI, dans leurs milieux respectifs.

Après Mimosa, la délégation de la CENI s’est rendue à l’espace « Village Léopards », a plus ou moins 30 mètres du stade Tata Raphael dans la commune de Limete.

Deux groupes thématiques dont celui des femmes des médias et des femmes syndicalistes ont réuni 150 personnes dont quelques candidats de l’opposition politique. Curieusement les formations sportives qui s’entrainaient au stade, les supporters ainsi que les curieux ont envahi le lieu pour expérimenter la machine à voter.

Mme Esther Ndalafina, a présenté l’équipe de la CENI. Elle a rendu l’activité interactive en posant des questions aux participants sur la date de prochaines élections, le nombre des scrutins qui seront organisés, et le nombre des candidats à l’élection présidentielle avant d’expliquer les avantages de la machine à voter retenue comme outil pouvant permettre la rapidité dans l’impression des bulletins des votes.

 

Après quelques explications sur les aspects techniques de la machine à voter par Mr Janvier KATEMBO SOMO, technicien du CNT, la simulation a commencé par les sportifs qui devaient se rendre au stade pour le match Léopards de la République Démocratique du Congo contre les ‘’Warriors’’ de Zimbabwe, ensuite les supporters, puis les curieux, les candidats aux législatives provinciales et enfin les participants.

Plus de 83 personnes ont touché à la machine à voter. Même les vielles femmes ont pris à peu près une minute (1’) pour expérimenter la machine. Sans exception, les participants se sont accordés avec les experts de la CENI sur le bien-fondé de la machine à voter à utiliser pour les 3 scrutins.

 

Signalons que toutes les personnes présentes a cette activité, aucune n’avait ni vu ni touché a cette imprimante des bulletins de vote.

(Avec la CENI)

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com