Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Bal des dupes ?

Bal des dupes ?

This post has already been read 8926 times!

Les élections en République Démocratique du Congo comme ailleurs est un grand bal où la flamme est déclarée à la belle dame population par les politiques soucieux d’avoir le suffrage pour accéder aux affaires. Pour eux, bien souvent, être dehors c’est l’enfer. Depuis la convocation du corps électoral par la Commission Electorale Nationale Indépendante- CENI, de préparatifs d’hier l’heure a été à l’ouverture à demi du bal des joutes électorales. Seulement, depuis les listes définitives des candidats, de contradictions entre politiques à la précampagne, une forme de duperie s’installe aisément avec la bénédiction des parties prenantes au processus électoral en RDC.

D’abord, la moins abordée des duperies c’est pas dans les QG de partis politiques ou les antichambres qu’elle se trouve boutiquée. C’est au niveau des bases qui sont créées à la va-vite par les candidats de tout bord du FCC à l’Opposition radicale, en passant par les centristes lights. Deuxièmement, cette donne est de rigueur pour les candidats à tous les niveaux, des challengers aux législatives provinciales aux candidats. Dans ces bases, l’appartenance à un groupuscule d’un tel n’est que des lèvres, globalement. Les mobilisateurs, les mobilisés, les ‘’chefs de campagne ‘’ comme même les candidats s’en doutent mais personne alors personne n’ose aborder le sujet en face le plus clair du temps. Une forme de solidarité dans la duperie se consolide, pourvu que le politique ait de la foule devant laquelle s’exprimer et que la chaine de mobilisation trouve son compte. La vérité de cœur est en chœur projetée pour prendre rendez-vous avec les urnes ce 23 décembre 2018.

Ces dernières auront-elles lieu ? La question laisse perplexe même le plus lucide d’astrologue patenté censé déchiffrer le ciel étoilé de la scène politique congolaise. Au FCC, c’est le chant de la victoire qui semblait résonner en sourdine. A la CENI, Nangaa dont la machine à voter et le fichier électoral ne rebute pas le Pouvoir en place, garde son cap pour offrir des élections le 23 décembre au peuple congolais qui les aura attendues depuis le 19 décembre 2016. Si, à l’Opposition, l’idée de voir enfin des élections être organisées après la longue sécheresse du glissement, une parodie électorale est redoutée, surtout avec l’usage de la machine à voter qu’il faudra enlever à tout prix et pour laquelle ce 26 octobre 2018 la rue devra parler. C’est évident que le bal électoral a une belle valse qui s’endiable avec l’approche des élections dont le 22 novembre la campagne sera ouverte. De l’organisation de ces joutes jusque-là présentées par Nangaa à l’option de l’éjection de la machine à voter ‘’à tout prix’’, mais avec des élections ce 23 décembre comme au passage le silence autour du choix d’un candidat commun de l’Opposition, le décor révèle que le bal électoral 2018 sera celui des dupes. Reste à savoir qui dupera qui. L’espérance est que ce soit le peuple qui ne soit pas roulé d’une manière ou d’une autre.

Tags:

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com