Forum humanitaire 2018 : le Fonds Social de la RDC s’investit dans la dynamique d’identification de nouveaux projets

Forum humanitaire 2018 : le Fonds Social de la RDC s’investit dans la dynamique d’identification de nouveaux projets

This post has already been read 538 times!

Dans le cadre du Forum humanitaire 2018 qui se tient à Kinshasa depuis mercredi 17 octobre 2018, plusieurs intervenants se sont lancé dans le jeu panéliste auquel étaient au rendez-vous quelques gouverneurs de provinces dont ceux de l’Ituri, du Kasaï Central, du Tanganyika ainsi que des deux Kivu. Mais, également, le Fonds Social de la République Démocratique du Congo qui est intervenue par l’entremise de M. François Kabemba sur l’action du FSRDC pendant les crises humanitaires.

Pour le deuxième jour, en effet, quatre panels étaient prévus pour parler en long et en large des questions transversales et sectorielles du secteur humanitaire. Le FSRDC, conscient des crises qui sévissent actuellement dans le pays et en tant qu’agence d’exécution du Gouvernement, s’est exprimé sur les questions prioritaires de la situation humanitaire en République Démocratique du Congo.

Dans cette analyse de la situation humanitaire en RD. Congo, le Fonds Social répond, ensemble avec le Haut-commissariat pour les réfugiés, l’Unicef et avec le soutien de la Banque Mondiale, aux préoccupations liées aux infrastructures et aux capacités d’accueil des populations sinistrées.

Et son apport vise essentiellement les déplacés internes, les démobilisés et les communautés d’accueil.

Ainsi, dans le cadre de ses tâches qui consistent notamment, à créer des services sociaux en faveur des populations vulnérables, le Fonds Social de la RDC privilégie avant tout ces hommes et femmes touchés. ‘’Si nous devons apporter des infrastructures, c’est aux zones privilégiés que nous allons les offrir ‘’, tel que l’a souligné M. François Kabemba.

Dans la perspective des liens qui se profilent à l’horizon, ‘’nous estimons que la synergie est possible. Le cas du Tanganyika où on est dans la perspective de fermeture de camp. Le fonds Social dispose des moyens où les zones de retour peuvent être priorisées pour offrir les infrastructures qui peuvent l’être telles que les écoles, les centres de santé, les adductions d’eau et même un appui au niveau de l’agriculture ‘’, a-t-il poursuivi.

Il sied de retenir que le FSRDC vise en premier lieu le développement qui transforme durablement les vies à travers le plan de travail annuel et budget, l’audit interne, la supervision des bailleurs de fonds, etc.

Il exécute actuellement un projet pour la stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix, STEP, qui a pour objectif d’améliorer l’accès aux infrastructures socioéconomiques et aux moyens de subsistance des communautés vulnérables des provinces situées à l’Est du pays.

Aussi, ‘’nous sommes dans la dynamique d’identification de nouveaux projets sur le Nord et le Sud Ubangi pour voir comment nous pouvons assurer le pont entre les interventions d’urgence auprès de ces communautés et nous qui faisons le développement ‘’.

Toutefois, la présence du Fonds Social en ces lieux du Pullman Hôtel à l’occasion de ce forum humanitaire est aussi pour lancer cette réflexion à la communauté humanitaire, ‘’pour montrer que nous somme là avec les moyens principalement de la Banque Mondiale et  nous pouvons donc apporter notre pierre à l’édifice dans le cadre de la politique qu’on pourrait bien mettre en œuvre ‘’.

Quelques recommandations ont été formulées et seront mises en musique aujourd’hui, avant la clôture des assises.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com