Zaiko-USA : Nyoka Longo poignardé dans le dos !

Zaiko-USA : Nyoka Longo poignardé dans le dos !

This post has already been read 997 times!

Depuis les Etats-Unis d’Amérique, deux musiciens du groupe Zaiko Langa Langa Nkolo Mboka ont pris la poudre d’escampette alors que la tournée musicale n’a pas encore touché à sa fin. Il s’agit du chanteur Edouard Mbongo Umba dit Edo et du guitariste Manoka Mayambu Los. Ils ont disparu dans la nature, ne laissant aucune trace. L’information a été confirmée par le Secrétaire général de l’orchestre, au cours d’un entretien avec le journal La Prospérité, depuis la ville de Dallas.

Toutefois, Vieux Bombas n’a pas encore réagi sur ce départ. Le leader de Zaiko reste concentré sur son travail. Il garde toujours un moral d’acier. Ce qui est vrai, son silence dit beaucoup. Car, il s’agit d’un abus de confiance ou mieux encore d’une trahison à son égard et surtout du promoteur de cette tournée musicale  qui a placé toute sa confiance en lui.

«Mais, on ne s’y attendait pas, dès lors que nous sommes venus en mission de service, consciemment. Ils ont jugé bon de disparaître dans la nature mais avec quel visa ?», s’inquiète la voix autorisée du groupe.

Or, les deux récalcitrants ont participé aux deux premières productions scéniques du groupe qui ont eu lieu les 7 et 9 septembre à Los Angeles. C’est-à dire, leur départ est intervenu deux semaines après l’arrivée de l’orchestre congolais au pays de l’Oncle Sam. Et depuis, le producteur s’est engagé à la recherche de ces deux fugitifs qui, malheureusement, pour eux, n’ont qu’un visa de travail et non touristique. « On est là ! Leur départ n’entrave en rien la tournée de l’orchestre. Les autres musiciens sont tranquilles. Tout va bien ! Je vous rassure que l’orchestre se comporte bien avec un calendrier très chargé pour des spectacles», explique le SG de Zaiko.

Transfuge du groupe Quartier Latin de Koffi Olomidé, le chanteur Edo et son compagnon évoluaient dans le groupe depuis plus d’un an.

Par ailleurs, Sec Ema affirme que les deux fuyards ont même participé à l’enregistrement du prochain album de Nyoka Longo et Zaiko Nkolo Mboka à Kinshasa.  Notons en passant que le titre phare de ce nouveau disque sera dévoilé par lui-même le Président de l’orchestre, à son retour face à la presse.

Pour la voix autorisée de Zaiko, le périple américain se poursuit normalement malgré ce départ inattendu.  «Nous avons déjà livré 5 concerts dont trois à Los Angeles,  2 à Dallas et 1 à Houston. Partout où nous sommes passés, Président N’yosh et ses musiciens ont laissé belles impressions comme toujours », renseigne Sec Ema.  Au-delà des tubes nostalgiques qui font sa force, l’orchestre récolte du succès en succès grâce aussi à ses nouveaux pas de danses envoutantes telles que « vimbaaa » et «mama Siska », « Voler n’est pas bon » qui mettent sens dessus, dessous le public à chaque rendez-vous.

Par ailleurs, le prochain spectacle est confirmé pour ce week-end à Dallas avant d’affronter d’autres villes notamment, Washington, Baltimore et Urbana. En principe, l’orchestre devrait rentrer au pays le 22 octobre prochain. Vu les sollicitations de contrats qui ne cessent de tomber sur la table, explique-t-il, le retour de Zaiko ne peut intervenir qu’au début de l’année 2019, sauf changement de dernière heure.

Rappelons que c’est depuis le 29 août dernier qu’une délégation de 19 musiciens de Zaiko Langa Langa et Vieux Bombas ont entamé leur tournée aux Etats-Unis d’Amérique.

32 ans, cette formation musicale qui est considérée comme patrimoine national n’a qu’une mission de défendre la musique congolaise sur la scène internationale. Evidemment, l’avènement de  Zaiko a été un grand événement en Amérique. La diaspora congolaise et les mélomanes étrangers ont réservé un accueil chaleureux au Président Nyoka Longo et à l’ensemble de musiciens.

Jordache Diala  

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com