Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Avec l’appui de IPAS. Lubumbashi : la 4ème édition du Forum national des ministres et chefs des divisions en charge du Genre ouverte

Avec l’appui de IPAS. Lubumbashi : la 4ème édition du Forum national des ministres et chefs des divisions en charge du Genre ouverte

This post has already been read 660 times!

C’est pour la première fois que ce rendez-vous annuel a été organisé loin de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo depuis 2015. Cette année, ce forum a bénéficié de l’appui de l’ONG international IPAS. Très actif dans la mise en application du Protocole de Maputo, IPAS vient se joindre donc à ONU-FEMMES, à l’UNFPA, au PNUD et au FAO dans l’accompagnement de cette activité annuelle. Jeudi 25 octobre 2018, au centre commercial Hypnose à Lubumbashi, la ministre nationale du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou, en présence du gouverneur du Haut-Katanga, Célestin Pande Kapopo, a donné le go de ces assises. « Je souhaite vivement que ces assises deviennent un cadre de réflexion, d’évaluation, d’orientation et de planification stratégique et coordonnée de nos différentes actions pour un monde 50/50 à l’horizon 2030. De même, j’invite tous les Ministres et chefs de Division provinciaux en charge du genre de réfléchir sur les mécanismes devant assurer une plus grande implication technique et financière du Gouvernement central et des gouvernements provinciaux à la tenue de ce Forum », a-t-elle déclaré. Aux yeux de Chantal Safou, le Forum national des ministres et chefs des divisions en charge du Genre devrait être organisé chaque année de manière rotative, dans toutes les provinces du pays.

La parité homme-femme reste une importante préoccupation malgré l’existence des nombreux programmes et projets visant la promotion de la femme et l’égalité des sexes en République Démocratique du Congo. Et, la ministre nationale du Genre, Enfant et Famille dans le Gouvernement Tshibala l’a aisément reconnu dans son speech. Selon elle, le couac se situe au niveau du suivi de la mise en œuvre des belles recommandations et autres directives sans cesse arrêtées ou prônées par des organisations. «Il y a un sérieux problème de coordination notamment, entre le niveau national et le niveau provincial, d’une part, et entre les Ministres provinciaux et les chefs de division provinciaux », a dit la ministre nationale du Genre, Enfant et Famille. Face, entre autres, à cette problématique, ce forum offre une opportunité d’imaginer des mécanismes institutionnels idoines devant participer à l’amélioration de la coordination des questions du Genre sur toute l’étendue du territoire national.

Zoom

Obtenir un état des lieux de la situation socio-économique et humanitaire de la femme congolaise, proposer des mécanismes pour impliquer les femmes dans la cohésion sociale et dans la consolidation de paix durant le processus électoral, promouvoir les stratégies de renforcement du système de collecte des données sur la situation de la femme, proposer des stratégies pour le positionnement des femmes dans le processus électoral et, enfin, promouvoir le protocole de Maputo, spécialement les thématiques relatives à l’égalité et à la non-discrimination, aux droits à la santé de la reproduction et aux droits économiques, sociaux et culturels. Voilà les grands axes de ce forum qui se tient à Lushi.

Jules Ntambwe

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com