Candidature unique de l’opposition… Rendez-vous de Genève : qui de Félix, Matungulu, Fayulu et Kamerhe lâchera-t-il ?

This post has already been read 214 times!

Mythe ou réalité ? La question du programme commun ainsi que de la candidature unique de l’opposition RD. Congolaise reste d’actualité. Elle sera, apprend-on des sources interposées, au peigne fin lors du conclave de l’opposition projeté pour le 07 novembre prochain à Genève, en Suisse. Aux prises avec un média de la capitale-Kinshasa, dimanche 4 novembre dernier, Delly Sesanga, Secrétaire général d’‘‘Ensemble pour le changement ‘’ a confirmé cette information. A tout prendre, il sera question de leur dernière rencontre pour mettre les points sur les ‘’i’’ quant à cette option de combat commun de l’opposition dont le mobile serait d’arracher à, tout prix, les clés du Palais de la Nation détenues depuis 17 ans par Joseph Kabila et qu’il désire céder à Emmanuel Shadary, son candidat. C’est loin d’être une mince affaire. En effet, qui de Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Martin Fayulu et Vital Kamerhe lâchera-t-il au nom du vœu sacrosaint de l’unité dans la diversité de l’opposition scellé lors du meeting de septembre à la place de la démocratie de Kasa-Vubu? Ce qui est vrai, doit-on marteler, Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito désormais hors jeu se rangent à soutenir l’un d’entre ces quatre candidats validés pour la prochaine élection présidentielle de décembre 2018.  

Si pour le Front Commun pour le Congo, FCC, la problématique de candidature unique a été d’ores et déjà réglée, il y a trois mois, soit depuis le 8 août 2018, à la merci du choix opéré par son autorité morale qu’est Joseph Kabila sur Emmanuel Ramazani Shadary, dans l’opposition, le débat est sans doute houleux. Cette question continue naturellement à faire couler encre en salive à telle enseigne qu’une opinion a difficile à croire au réalisme de la démarche entreprise par les tenants de ce bloc de l’opposition. Pourtant, 15 jours seulement séparent du jour ‘’j’’ prévu pour la campagne électorale selon l’agenda de la Commission Electorale Nationale Indépendante. Il appert, en effet, qu’à l’issue du conclave de l’opposition prévu du 07 au 10 novembre prochain à Genève, en Suisse, ces sept figures de l’opposition seront, dans tous les cas, devant leur responsabilité historique afin de mettre les points sur les ‘’i’’ et présenter à leurs affidés un seul et unique pion capable de surprendre lors des scrutins du 23 décembre 2018.

Bloc 

Ils sont sept signataires du pacte de cohabitation de l’opposition scellé devant la population kinoise lors du meeting du 29 septembre dernier à la place de la ‘’démocratie’’ de Kasa-Vubu. Ils avaient juré de ne pas se trahir, ni décevoir les milliers d’électeurs congolais qui s’apprêtent à leur donner le feu vert. Ce, pour la victoire commune de l’opposition à la prochaine élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018. Ils, c’est Félix Tshisekedi, Président de l’Udps parti mère de l’opposition congolaise ; Jean-Pierre Bemba Gombo, Chairman du MLC et ancien challenger du Président Kabila en 2006 ; Moïse Katumbi, leader d’ ‘’Ensemble pour le changement’’ et ancien Joker du PPRD/Grand Katanga ; Vital Kamerhe, Président de l’UNC et Directeur de campagne de Joseph Kabila en 2006 ; Adolphe Muzito, Initiateur et Président de ‘’Nouvel Elan’’ et Premier-Ministre honoraire ; Freddy Matungulu de Congo Na Biso ainsi que Martin Fayulu de l’ECIDE à la tête de la Dynamique de l’Opposition. Pour plus d’un analyste politique, il s’agit d’un mythe et non d’une réalité, étant donné l’évidence des concessions qui diviseraient inévitablement. D’aucuns, par contre, mieux que des Incurables optimistes souhaitent d’ores et déjà pleins succès à ces sept figures de l’opposition qui ont tout intérêt à aplanir leurs divergences pour lever une option commune en vue du rendez-vous électoral qui pointe à l’horizon. En tout état de cause, d’ici samedi 10 novembre 2018, pendant que le candidat unique du FCC sera en train de rendre public son programme d’action politique, le verdict de ces Opposants sera vivement attendu par Kinshasa.

Ecueils

En dépit du credo relatif au combat commun de l’opposition dont l’enjeu majeur demeure la candidature unique et le programme commun, force est d’indiquer que la vision des choses dans le chef de principaux leaders de ce bloc serait désormais divergente. Lorsqu’il s’est agi du meeting de protestation contre la machine à voter, il y a deux semaines, l’absence des drapeaux de l’Udps était en disait trop. Au parti cher au Fils du Sphinx de Limete, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, le discours a depuis peu changé. C’est le respect du calendrier électoral ou rien, professe-t-on de ce côté-là. Objectif ? Ne point lâcher à cause de la machine à voter imposée par la CENI en dehors de tout consensus au sein de la classe politique. Une thèse que les six autres tenants n’accueillent pas favorablement.

Jacques Kitengie 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com