Tout feu tout flammes…!

This post has already been read 21014 times!

Qui de l’Opposition ou du Front Commun pour le Congo (FCC) va remporter les élections du 23 décembre 2018 ? Et qui sera désigné pour représenter valablement l’Opposition RD Congolaise, dans la course à la magistrature suprême ? Le mystère continue à planer jusqu’à ce jour. Attendez ! A ce stade, il ne faudra cependant pas être un devin, pour appréhender ce qui se passe, ou encore ce qui pourrait se passer dans les jours qui arrivent, au sein de la patrie de Lumumba. Bien que les interrogations précitées ne soient  pertinentes, et qu’il est extrêmement difficile de départager les deux camps qui ne cessent de s’entrechoquer depuis belle lurette, tout laisse à croire à la montée sauvage, d’une fièvre névralgique politisée. Surtout, avant la date butoir prévue pour le scrutin qu’aura organisé la centrale électorale, menée par Corneille Nangaa.

Déjà, les protagonistes de la Majorité élargie, incarnée par le Front Commun pour le Congo, viennent tout juste de démontrer à la face du monde, de quoi ils sont capables, en mettant en place une équipe de campagne, à les en croire ‘’Solide’’, et afin de faciliter la tâche au Candidat à la Présidentielle, Emmanuel Ramazani Shadary. En effet, la réplique de l’Opposition n’a plus attardé. C’est en Suisse, Genève plus précisément, que l’avenir politique de certains candidats Président va être tranché, sans nul doute pour l’intérêt général. Il faudra se le rappeler, dans une sortie médiatique interceptée par votre rédaction, l’Opposant  Moïse Katumbi a promis de s’aligner derrière celui qui sera intronisé  comme étant Candidat commun de l’opposition pour la Présidentielle du 23 décembre 2018. Ainsi, Katumbi a, par ricochet, levé l’équivoque à l’épineuse question de sa propre représentation aux élections, avant de pulvériser son égo. Ses collègues Kamerhe, Matungulu, Fayulu, Tshisekedi Tshilombo et Cie, vont devoir se choisir un Candidat au plus tard le 10 novembre prochain, quelqu’un qui pourra endosser l’étoffe d’un leader, ayant des capacités et la carrure d’un rassembleur, avec l’espoir de gagner l’équipe adverse.

A tout dire, ce weekend promet d’être agité pour les deux camps qui s’affrontent et promettent l’enfer l’un à l’autre, avant le début de la campagne électorale. Le FCC, avec le Dauphin de Joseph Kabila, prévoit de présenter son projet de société le 10 novembre, sauf Changement de dernière minute. De l’autre côté, l’opposition Congolaise, du 7 au 10 novembre prochain, tout au long de sa messe prévue au Genève, va certainement accélérer dans ses stratégies géopolitiques afin de démythifier le camp adverse qui, dans son sein, est remplie d’hommes politiques  prêts  à battre campagne pour Emmanuel Ramazani Shadary, et pérenniser l’idéal et la vision de Joseph Kabila.  Coïncidence de date? Probablement. Toutefois, à deux semaines du début de campagne, l’on pourrait vraisemblablement assister à un duel scintillant. D’aucuns ne cessent d’émettre leurs points de vue. Allons-nous vers le temps de tout feu, tout flammes ?

Merdi Bosengele            

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com