Projet de loi autorisant la ratification de la Charte Africaine. Assemblée Nationale : Azarias Ruberwa convainc la plénière !

Projet de loi autorisant la ratification de la Charte Africaine. Assemblée Nationale : Azarias Ruberwa convainc la plénière !

This post has already been read 130 times!

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Décentralisation et des Réformes Institutionnelles, Azarias Ruberwa Manywa, était de passage le mercredi 7 novembre dernier à l’Assemblée Nationale où il a présenté l’économie générale du projet de loi du Gouvernement Central, autorisant la ratification  par la RDC de la charte Africaine des valeurs et des principes de la Décentralisation, de bonne Gouvernance locale et du développement local. C’est dans ce cadre qu’il a, en effet, fait montre à l’auguste assemblée, le bien-fondé de ladite Charte ainsi que de sa plausible répercussion positive sur la RD Congo. A en croire le Ministre d’Etat Azarias Ruberwa, cette matière exposée devant la représentation nationale  revêt une importance énorme pour toute la République, et devra être traitée en urgence.     

Effectivement, après avoir adopté l’ordre du jour qui a repris trois sujets à traiter, au final, la plénière de la Chambre Basse du Parlement n’a pu traiter qu’une seule matière exposée par le Ministre d’Etat en Charge de la Décentralisation et des RI. L’examen du projet de loi dont le Ministre d’Etat a présenté, a été jugé recevable par la majorité de Députés présents à  l’hémicycle. Celui dont l’opinion reconnait en lui une facilité dans l’utilisation de la langue de Molière, et toujours égal à lui-même, a tenu à répondre illico presto aux préoccupations lui adressées par la représentation nationale. Au final, à l’issue du vote et des amendements provenant des élus du peuple, le Projet de loi sous en examen a été aussitôt transmis en Commission pour une étude approfondie.

Rétrospectif 

Pour rappel, la charte africaine des valeurs et des principes de la décentralisation, de la Gouvernance locale et du développement local, a été adoptée le 27 Juin 2014, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement à la Vingt-troisième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, tenue à Malabo en Guinée-Equatoriale. Cette dernière engage tous les Etats membres de l’union Africaine. En effet, la vision de l’Union Africaine dont les objectifs, dans son acte constitutif soulignent l’importance de la bonne gouvernance, de la participation populaire de l’Etat de droit et des droits de l’homme, est de bâtir une Afrique intégrée, prospère et vivant en paix , dirigée  par ses citoyens et représentant une  force dynamique sur la scène mondiale.

Pour le Ministre d’ Etat en Charge de la Décentralisation et des RI, il a en marge de l’exposé de l’économie générale de ladite Charte, devant les Députés Nationaux, réitéré sa position quant à l’autorisation de la ratification de la Charte africaine des valeurs et des principes de la Décentralisation, de la Gouvernance locale et du Développement local. A l’en croire, cette charte vise à éradiquer la pauvreté en Afrique, à travers la promotion, la protection et la stimulation de la décentralisation la gouvernance et le développement local en Afrique. Dans son argumentation, Azarias Ruberwa a affirmé par ailleurs que le projet de loi sous en examen, sera avantageux  pour le pays notamment, dans la promotion des valeurs et principes fondamentaux d’un Etat des droits. La promotion d’une compréhension commune et une vision partagée par les Etats membres de questions de décentralisation, de la gouvernance locale et le développement, tout en favorisant  la coordination, l’harmonisation et le partage effectifs de connaissances relatives à la décentralisation et bonne gouvernance, sont en quelques lignes les objectifs poursuivis par la Charte Africaine.

Comme si cela ne suffisait-il pas, le Ministre d’Etat en charge de la Décentralisation et des Réformes institutionnelles, l’autorisation de la ratification de ladite Charte, par la RDC,  aura sans aucun doute, des avantages allant dans plusieurs directions. Puisque à ce jour, bien que le pays ait subi une décentralisation, la volonté politique ne facilite pas comme il se doit l’éclosion et le développement des provinces démembrées. La Charte traduite ainsi une forte volonté politique des Etats à accorder une place de choix aux acteurs locaux grâce au transfert des compétences et des ressources dans le but d’améliorer le cadre et les conditions de vie des populations par un développement à la base. A tout dire, selon le Ministre d’Etat Azarias Ruberwa, en ratifiant la charte, la RDC dont le mode de gestion consacré par la Constitution est la Décentralisation, pourra appliquer dans une dynamique politique, économique, culturelle, administrative et financière de ses Provinces, Villes et Entités Territoriales décentralisées.

Merdi Bosengele 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com