Machine à voter et fichier décrié : la DCUD exhorte la CENI à ne pas s’entêter !

Machine à voter et fichier décrié : la DCUD exhorte la CENI à ne pas s’entêter !

This post has already been read 266 times!

La Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le Développement, DCUD, lance à nouveau un cri d’alarme tous azimuts à l’opinion nationale et internationale en vue de la tenue des élections crédibles, inclusives et apaisées d’ici le 23 décembre 2018. Elle a délié sa langue hier, mercredi 07 novembre 2018 après trois jours de retraite. En effet, à l’aube de la campagne électorale dont le go sera donné le 22 novembre prochain, dans ce climat des tensions hors pairs, les tenants de ce regroupement politique dont Odette Babandoa Etoa, Secrétaire Exécutif, sans aller par quatre chemins, exhorte la CENI à ne pas s’entêter à l’état actuel des choses, à utiliser la machine à voter et le fichier électoral décrié. Tout en indiquant que les élections générales de décembre 2018 représentent à première vue, un espoir pour l’ensemble du Peuple Congolais, la DCUD dit constater que bien d’éléments objectifs du processus électoral font craindre que cet espoir légitime des congolais ne se transforme en cauchemar à l’occasion de ces scrutins à venir. Ce, quand il sied de considérer l’obstination de la Centrale Electorale, soutient-elle, à ne pas prendre en considération toutes les défaillances relevées dans ce processus, notamment, par le candidat-président Alain Daniel Shekomba. Soutenant, en outre, la thèse de la candidature unique de l’opposition en plein conclave à Genève, la DCUD plaide pour la désignation du Chairman du MLC, Jean-Pierre Bemba Gombo en qualité de Directeur de campagne du candidat qui sera désigné étant donné son expérience depuis les scrutins de 2006.  

Ci-dessous, parcourez l’intégralité de cette déclaration rendue publique hier, mercredi 07 novembre 2018. 

 

République Démocratique du Congo

Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le Développement

Regroupement Politique

DECLARATION DE LA DYNAMIQUE CHRETIENNE POUR L’UNITE ET LE DEVELOPPEMENT

Depuis la signature, le 31 décembre 2016, de l’Accord de la Saint Sylvestre, plusieurs rencontres ont été organisées par les acteurs politiques congolais pour s’interroger sur la capacité des animateurs désignés des institutions à l’issue de cet accord à conduire le peuple congolais vers des élections libres, démocratiques et transparentes dans le délai imparti.

Les faits démontrent aujourd’hui, que ces interrogations étaient opportunes. L’échec devient une évidence et interpelle tout congolais. Devant ce chaos vers lequel court le pays, aucun homme politique avisé n’est en droit de rester indifférent.

Le 23 décembre 2018 est devenue une date fatidique pour le peuple congolais. C’est pour se pencher sur cette question que la Coordination de la DCUD a, au cours d’une retraite de travail de trois jours, réfléchi sur les orientations à prendre face au péril majeur qui menace la Nation toute entière. A l’issue de cet exercice, la DCUD rend la déclaration suivante :

1° La DCUD accueille avec allégresse l’avènement à la tête de l’Eglise catholique de Kinshasa d’un nouveau pasteur, en la personne de Mgr AMBONGO Fridolin BESUNGU qui succède au Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA. Elle lui présente ses félicitations et l’exhorte d’ores et déjà à consacrer son ministère à améliorer la situation socio-politique de notre population tel qu’il l’a déjà annoncé ;

2° La DCUD exhorte cependant Son Eminence le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA à demeurer près de son Peuple dont le désespoir a atteint le niveau le plus élevé, et récemment lui a encore témoigné de son affection en le plébiscitant à plus d’un million de voix comme Personnalité crédible et capable de conduire une transition digne susceptible de mener à des élections crédibles, inclusives et apaisées en vue de sauver la Nation en danger ;

3° La DCUD prend acte de ce que le président du PPRD et autorité morale du Front Commun pour le Congo, FCC, l’actuel Président en en exercice, Monsieur Joseph KABILA KABANGE a désigné son candidat à sa succession, qui a été publiquement accepté et adopté par l’ensemble des forces politiques qui forment aujourd’hui la majorité au pouvoir au cours d’un meeting public, le 27 octobre dernier, et lequel candidat s’est clairement prononcé pour la continuité de l’action de son maître ;

4° La DCUD invite instamment l’Opposition politique à se mettre ensemble avec toutes les forces politiques et sociales qui se battent pour l’alternance et l’avènement d’un Etat de droit, dans une sorte d’union sacrée d’alternance. Elle appelle à la désignation diligente du candidat commun de l’Opposition pour la présidentielle, autour de qui toutes les forces et énergies vont fédérer pour un assaut final vers la victoire ;

5° Les élections générales attendues aujourd’hui en République Démocratique du Congo représentent à première vue, un espoir pour notre Peuple. Malheureusement, en regardant de plus près, la DCUD constate que bien d’éléments objectifs du processus électoral font craindre que cet espoir légitime des congolais ne se transforme en cauchemar à l’occasion de ces scrutins à venir, quand on considère l’obstination de la centrale à ne pas prendre en considération toutes les défaillances relevées dans ce processus ;

6° La DCUD relève que le rejet de la machine à voter devient viral. Le dernier en date étant d’un candidat Président de la République qui a détruit par des arguments techniques probants l’artifice de la CENI. Alain Daniel SHEKOMBA, pour ne pas le citer, a relevé les mêmes insuffisances et d’autres que la DCUD et les experts britanniques du Westminster Fondations sur la machine à voter et les électeurs potentiellement fictifs contenus dans le fichier électoral.

7° La DCUD en appelle à l’Union Sacrée d’Alternance avec le candidat commun de l’opposition muni d’un cahier des charges et une répartition rationnelle des responsabilités ;

8° La DCUD propose que dans le cadre de cette Union Sacrée d’Alternance, conformément au cahier des charges élaboré, que le leader du MLC le Sénateur Jean-Pierre BEMBA GOMBO, dont la candidature a été rejetée par la CENI, soit le directeur de campagne du candidat désigné de l’opposition avec son expérience de campagne de 2006, et que tous les autres leaders de l’opposition se retrouvent chacun dans une province ou territoire pour battre campagne, organiser le réseau des témoins et veiller à la proclamation des résultats des urnes avec PV signés par tous les témoins par bureau de vote ;

9° La DCUD saisit cette occasion pour exhorter tous le chef des confessions religieuses à demeurer à l’écoute du Peuple de Dieu et à faire preuve de courage prophétique en refusant de se ranger dans le camp de l’oppression qui a volé sa dignité à notre Peuple ;

10° La DCUD appelle la CENI à la raison et à l’amour de la patrie, à ne pas s’entêter à l’état actuel des choses, à utiliser sa fameuse machine et le fichier électoral décriée.

11° La DCUD saisit cette occasion pour s’adresser à la Communauté Internationale toute entière pour lui dire : le Peuple est en proie à son extermination, la RDC connait le pire de GENOCIDE que l’humanité n’ait connu, plus de 8 MILLIONS des morts au vu et au su de l’ONU présente en RDC depuis bientôt 20 ans, avec sa plus grande mission au monde qui coute plus d’un milliard de dollars américains chaque année. Ces tueries au Congo ne sont à imputer ni à un mouvement terroriste comme on veut le faire croire, ni à un groupe d’extrémistes musulmans. Elles sont bel bien le fait d’une guerre d’occupation qui vient d’être confirmée par la dernière déclaration faite par madame la Représentante du Secrétaire Général des Nations Unies à Kinshasa qui soutient que ceux qui sont dans la forêt sont des Congolais qui réclament leur réinstallation sur la terre de leurs ancêtres et avec qui on doit négocier. Il fait donc tuer des millions pour finir avec cette déclaration ?

12° En fin, la DCUD appelle le Peuple Congolais à se réveiller, à se mobiliser pour un assaut final le 23 décembre prochain par les urnes, à défaut en recourant à l’article 64 de la Constitution pour asseoir une transition citoyenne avec en tête une personnalité Congolaise de bonne moralité, patriote engagé qui conduira le peuple vers des bonnes élections capable de rétablir sa dignité humaine et son intégrité territoire.

Fait à Kinshasa le 07 novembre 2018

Secrétaire Exécutif National              

BABANDOA ETOA Odette

Coordonnateur National

DEMANDONA LIBANZA Richard

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com