Formation sur les questions électorales : des Journalistes outillés pour une couverture responsable

Formation sur les questions électorales : des Journalistes outillés pour une couverture responsable

This post has already been read 337 times!

Au Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa, à Gombe, durant deux journées, les Journalistes ont été outillés sur les responsabilités ainsi que les attitudes à afficher et/ou à adopter en période électorale, pré-électorale et postélectorale. Initiée et organisée par l’Association Internationale des Journalistes en alliance avec la Fédération Internationale des Journalistes, cette session de mise au point a été financée et accompagnée par le Centre Wallonie-Bruxelles qui a servi de cadre au déroulement de cette formation pratique.

Les ateliers, qui se sont déroulés pendant deux jours, soit du vendredi 16 au samedi 17 novembre dernier, avaient pour but de mettre à la portée des Journalistes  des connaissances dont ils se serviront en temps de campagne, au moment des élections  et même  après les élections. Bref, promouvoir un journalisme de qualité en temps électoral. Ce, en vue de se protéger tant soit peu des certains délits, avance Israël Mutala, l’un des acteurs principaux des activités.”Toutefois, en organisant ce forum, ce que nous voulons c’est de créer des synergies entre les Journalistes, en les mettant ensemble pour ne pas se faire écraser par le système  actuel. Chacun doit être en mesure de protéger sa vie et prendre des précautions, pour ne pas se laisser prendre ou surprendre. Ce métier comporte des risques, comme d’ailleurs il n’existe aucun métier à zéro risque”  dixit le Professeur Kabongo Emmanuel, animateur et paneliste de deux jours. Avec comme point focal, la relation entre le Journaliste et la loi en période électorale, la formation a eu pour thème ” débout pour un journalisme  de qualité en période électorale en  RDC “.  De 10h à 16h30, les Journalistes ont acquis des savoirs, écouter des expériences pertinentes sur les  éventuelles attitudes à avoir face aux diverses réalités en cette époque précise et complexe. Cependant, à l’instar du Journaliste Israël Mutala, modérateur et participant, deux connaisseurs  et doyens de la profession ont dispensé de la matière. Il s’agit M. Emmanuel Kabongo, Professeur, journaliste et consultant permanent à la JED, et Mme  Bayedila, professeur et formatrice. Il n’existe pas de chef sans subalterne, dit-on, les grandes mérites, déclare Mme Bayedila, reviennent aux participants essentiellement Journalistes ainsi qu’aux maisons de presse, qui les ont envoyés. ‘’ La grande reproche aux médias congolais, du moins pour la plupart, demeure l’absence du pluralisme et l’inadéquation des temps et des chances aux candidats par les médias. Cela, à cause des idéologies et attachements politiques ou affectifs, règlement des comptes ou influences des tiers. Pourtant,  le Journalisme de qualité exige plusieurs sons de cloches’’, avance le Professeur Consultant. Hormis les attachements personnels de chacun, les journalistes d’aujourd’hui et même d’autrefois subissent plusieurs contraintes et obstacles de par leur  organe de presse, les conditions environnementales, les pressions politiques et financières ainsi que la nature de leur organe de presse, clament les participants et participantes. En réponse, Madame Bayedila a fait comprendre aux professionnels des médias présents, jeunes et vieux, que malgré les réalités du terrain et du métier, l’essentiel est de rester correcte face à sa conscience professionnelle, ses convictions et surtout ne pas trahir le code de déontologie du journaliste. Dans tous les cas, ajoute-t-elle, la fidélité et la résistance, auxquelles on adjoint les dénonciations et le rejet de la corruption, sont les valeurs primordiales à ne pas perdre. Sur ce, les jugements, discussions et échanges entre les journalistes ont tourné autour de 3 points dont les expériences de chacun, les obstacles et contraintes que subissent les Journalistes ainsi que les pistes de solution face aux situations présentes et récurrentes. Au regard de ce qui précède, le conseil pratique essentiel procuré aux Professionnels des médias était la maîtrise des lois et principes régissant le métier. Dans cette logique, le guide pratique des journalistes en période électorale, le code de déontologie du journaliste, la charte de responsabilité du journaliste ainsi que le vade me cum du journaliste ont été offerts aux participants comme documentation à ne pas manquer et surtout à maîtriser. La fin de cette formation a été sanctionnée par l’octroi d’un brevet de participation à chaque participant. La connaissance coûte chère, l’absence mène à la mort, dit-on, l’effort reste à faire par les participants.

Gracia Kindji

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com