Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Journée Internationale de l’Enfant. Kasaï Central : les jeunes reporters déposent un plaidoyer

Journée Internationale  de l’Enfant. Kasaï Central : les jeunes  reporters déposent un  plaidoyer

This post has already been read 632 times!

*‘’L’accès à l’éducation pour  tous’’.  Telle  est la thématique pour cette  année  de la Journée Internationale de l’Enfance, célébrée  le 20 novembre. Celle-ci  a subi  une autre  forme dans la  province  du Kasaï Central. De ce fait, voyant  la  situation sombre  que  traverse les  enfants de cette   province avec les  refoulés de l’Angola,  les jeunes  reporters,  démontrant  leur bon sens  de compassion, ont déposé un plaidoyer auprès de l’autorité compétente.

Ils sollicitent, à cet  effet, l’implication du pouvoir provincial  en faveur de ces enfants victimes du  refoulement. ‘’Suite à cet événement malheureux, nos pairs sont exposés  à une situation aux conséquences imaginables telles que la malnutrition, la non-scolarisation, les troubles psychologiques. Pourtant, la Convention relative aux Droits des Enfants-CDE- dans  ses articles 6 et 28 reconnaît à tout enfant,  le droit à la survie et à l’éducation’’, ont-ils  martelé.

Mobilisés  comme un seul  homme, ces professionnels des médias ont, devant le Ministre provincial en charge du Genre, Femmes, Famille et Enfants, lancé un cri  d’alarme.

Sur la même orientation, ils se sont tout de même adressés au Gouvernement provincial ainsi qu’aux partenaires pour des actions urgentes avec des solutions immédiates afin de remettre dans les droits les enfants expulsés d’Angola.

Il ne s’est pas  tu, pour sa part, face à  cette situation. John Bimvulu, Ministre  provincial de l’Education, Genre, Femmes, Famille et enfants se dit donc,   touché face à cette requête  en faveur des enfants.

C’est pourquoi, il promet  d’initier une action de solidarité  avec  une  contribution  de 500 Fc entre  les enfants, eux-mêmes,  dans des différentes écoles  pour assister non seulement les victimes de l’expulsion d’Angola mais aussi,  tout enfant vulnérable du Kasaï Central. Et, pour cela,  un comité sera mis sur pied  pour la prise en charge de cette catégorie d’enfants dont les animateurs seront nommés par le Gouverneur de province,  a-t-il estimé.

Ainsi  donc, John Bimvulu,  poursuit-il, l’implication pour que  la gratuité de l’enseignement primaire soit   effective.

Il sied de signaler que le 29ème  anniversaire de  la Journée Mondiale de l’Enfance a été célébrée à Kananga,  dans la salle du Barreau avec l’appui de l’UNICEF à travers la Division provinciale du Genre, Femmes, Famille et Enfants.

Lambert Saïdi