Report ?

This post has already been read 400 times!

Qui ne veut pas de la tenue des joutes électorales en RDC ? Est-ce que les élections prévues le dimanche 23 décembre 2018, par Corneille Nangaa et sa bande de la CENI, auront-elles vraiment lieu ? Mystère. Car, à ce stade, il est absolument difficile de répondre quant à ce. Puisque, au regard du décor qui est planté par ladite commission, sans oublier la position initiale d’une frange de l’opposition RD. Congolaise, incarnée par le radicaliste de la coalition politique ‘’Lamuka’’, en la personne de Martin Fayulu qui, lui, ne jure que par  la tenue des élections sans la machine à voter et le nettoyage du fichier électoral. Qu’à cela ne tienne, deux visions s’éloignent catégoriquement, et deux langages distincts naissent. Que faire ? La situation se complique davantage, et un couac à la fin de la campagne électorale reste envisageable. Wait and See !

Déjà, les voix s’élèvent dans l’agora politique, certains candidats à la présidentielle se sont engagés activement pour le report des élections. A l’instar de Seth Kikuni Masudi et Masheke, chacun de son côté a déposé la requête, surprenant l’opinion nationale, alors que les élections se sont rapprochées. Dans la foulée, du côté de Nairobi, le prêtre vient d’officialiser le mariage aboutissant à un Accord qui semble être indissociable. Kamerhe se désiste pour Fatshi, que sera cette-fois-ci la position de la ‘’Base’’ ? Difficile à dire.

Comme si cela ne suffisait-il pas, la position de certains leaders de l’opinion ouvre la voie pour un report des élections. Franc Diongo, leader de la formation politique MLP, a jeté le pavé, en retirant tous ses candidats aux prochaines élections. Les étincelles seront certainement en l’air dans le firmament politique en République Démocratique du Congo, surtout lorsque la campagne électorale va commencer à faire son atterrissage.

A défaut de trouver un consensus sur les questions préalables avant de pouvoir se lancer dans le marigot électoral notamment, sur la question de l’usage de la Machine à voter et du nettoyage du fichier électoral, le report des scrutins se trouve sur les lèvres de plus d’un. Nonobstant la position de la CENI, qui  tient sans relâche à sa feuille de route, semble n’avoir plus le temps de pouvoir discuter avec les acteurs politiques. Et en cela, des maints observateurs restent perplexes, avec l’espoir d’une issue qui pourrait s’ouvrir, et mettre d’accord les trois camps, opposition-majorité et Gouvernement. Ce n’est que de cette manière que le report ne sera plus à l’ordre du jour.

Merdi Bosengele

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com