Après la suspension de la grève à l’UPN : les étudiants se disent satisfaits !

Après la suspension de la grève à l’UPN : les étudiants se disent satisfaits !

This post has already been read 256 times!

Enfin, une bonne nouvelle pour tous les étudiants de l’Université Pédagogique Nationale –UPN-, précisément ceux des classes montantes. Puisque ceux des premières années, avaient d’ores et déjà repris avec le cours depuis le mois d’octobre dernier. A priori, cette grève ne leurs concernaient pas du tout. Du reste, après la tragédie qui s’est passée il y a quelques jours à l’Université de Kinshasa, qui a causé la perte de deux étudiants, des leçons ont été tirées. Les contestations des étudiants de l’Unikin ont permis aussi aux professeurs de l’UPN et la tutelle de l’ESU, de trouver le plus rapidement que possible, la solution concernant la grève des professeurs.

En effet, après la déclaration de l’Association des professeurs de l’Université Pédagogique Nationale, APUPN, qui s’est réunie en assemblée extraordinaire le mercredi 28 décembre dernier à son siège, l’APUPN a procédé à une nouvelle évaluation de la situation de grève en cours. Afin de promouvoir la bonne formation de la jeunesse, l’Assemblée Générale extraordinaire a décidé à l’unanimité, de suspendre la grève. Les étudiants ont salué cette décision qu’a prise l’association des professeurs, celle de suspendre la grève pour l’intérêt de la jeunesse considérée comme l’avenir du Congo. Raison pour laquelle, quelques étudiants n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction auprès du journal La Prospérité, lors d’une descente sur place, effectuée le jeudi 29 novembre 2018, question de savoir l’état des lieux de la situation.

La grève a été suspendue, il est réellement vrai que le fonctionnement des différents bureaux de l’Université Pédagogique Nationale a repris. Certains étudiants, voyant la concrétisation de ladite décision, ont délié leur langue. « Nous sommes vraiment satisfaits que les cours reprennent à l’Upn, car c’est notre avenir qui était en danger. Puisque nous, nous avions déjà réglé notre situation avec l’Université ; c’était maintenant le tour de l’Etat de faire son devoir envers les professeurs. Parce que nous sommes victimes de cette injustice. Nous espérons que désormais le Gouvernement va prendre soin des professeurs pour que ces genres de problèmes ne puissent plus se reproduire, car nous le savons bien, ces grèves ont conduit les gens à la mort, ce qui n’est pas une bonne chose », a dit un étudiant de première année de licence Relations internationales.

Edouard Khandi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com