Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Clôture de la 6ème édition de la Fête du livre… Kinshasa : un pas de plus vers l’appropriation de la lecture

Clôture de la 6ème édition de la Fête du livre… Kinshasa : un pas de plus vers l’appropriation de la lecture

This post has already been read 386 times!

Il s’agissait de la 6e édition de la Fête du livre, organisée à la l’Institut Français de Kinshasa, par Le Pôle Eunic RDC, sous le thème «Congo, regards croisés». Elle a été entamée le vendredi 23 novembre pour se clôturer le 1er décembre 2018, avec une dimension supplémentaire de 10 jours de programmation littéraire et artistique. Cet évènement a connu la participation de plusieurs auteurs, écrivains venus du monde entier et s’était essentiellement appuyé sur l’ensemble des énergies littéraires de la ville pour proposer un tout exceptionnel. Les auteurs invités ont visité les écoles et, plusieurs écoliers congolais étaient accueillis dans les médiathèques pour rencontrer ces derniers et échanger sur le métier d’écrivain ainsi que l’importance de la lecture.

Il a fallu un effort considérable pour voir à Kinshasa, la présence de plusieurs écrivains dont Tierno Monénembo, Sami Tchak, Max Lobé, Géraldine Alibeu et tant d’autres.

Une rencontre a eu lieu, au cours de cette même soirée, sur le projet de Traduction inédit, avec l’éditrice française Clarisse Fordant, le professeur Crispin Maalu-Bungi et le journaliste traducteur congolais, André Shamba qui ont échangé sur les éditions Nzoi et la traduction en Ciluba du roman ‘’Le petit prince‘’.

Tout au long de ces assisses,  les auteurs ont martelé sur  l’importance de l’écriture et de la lecture dans les différentes langues nationales, dans la vie quotidienne.

Ils évoquent beaucoup de difficultés parmi lesquelles très peu des lecteurs sont à trouver pour avoir des récits en langue nationale. Toutefois, il est important de signaler que le roman ‘’Le petit prince‘’ a été écrit par Antoine de Saint-Exupéry, publié en 1943 à New York simultanément à sa traduction anglaise.

Et le chercheur-journaliste congolais André Shamba, quant à lui, cherchant à apprendre le Ciluba, avait traduit ce bouquin en 2002, puis en revue en 2014, et a été confié aux éditions Nzoi. ‘’Je suis venu défendre, soutenir et faire la promotion de l’une des langues nationales de notre pays : le Ciluba. Je ne suis pas là parce que j’ai écris un livre en français mais parce que mon livre est en Ciluba‘’, a-t-il précisé.

Et de renchérir : ‘’c’est la volonté et l’enthousiasme qui me donnent de la force. Quand on veut, on peut. Quand on aime, on peut briser les caillasses, casser les pierres et puis traverser. Moi je l’ai fait seul, parler, se maîtriser, lire et voilà maintenant que j’écris’’.

Rendez-vous

Pour ce qui est du reste, le grand concours de rap, la projection du film-documentaire : ‘’Ouvrir la voix’’ d’Amandine Gay, la rencontre littéraire sur la poésie dans les éditions Nzoi avec l’éditrice Clarisse Fordant, la rencontre littéraire avec Guillaume Jan sur le ‘’Samouraïs dans la brousse‘’ et une dernière rencontre littéraire avec Samy Tchak sur son ouvrage ‘’Ainsi parlait mon père‘’, ont servi de roses sur le tapis rouge de la Fête du livre.

Il sied de noter que pendant toute la durée de la Fête du livre à Kinshasa, il y a eu exposition de la librairie éphémère où la présence des ouvrages d’un grand nombre d’auteurs et éditeurs de la ville était remarquable, sur le parking de l’Institut Français.

Le troc de livres s’est fait, une opportunité pour les lecteurs de renouveler leurs bibliothèques en toute convivialité et sans frais.

Ce rendez-vous de la Fête du livre faisait appel aux collectifs littéraires et porteurs d’initiatives qui œuvrent pendant toute l’année pour animer des rencontres.

Des nombreux ateliers d’écritures étaient proposés par des auteurs internationaux et kinois, ainsi que des ateliers de modération pour les jeunes acteurs de la vie littéraire à Kinshasa.

La soirée s’est clôturée par un concert exceptionnel d’Iyenga,  la jeune nominée du prix RFI découverte 2018, qui, à cette occasion, a présenté son nouvel album ‘’Lonkaya‘’.

Jienel Kambala

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com