Ralliement de Kin-kiey au ticket FATSHIVIT : Moka se désolidarise et lance AA64 !

Ralliement de Kin-kiey au ticket FATSHIVIT : Moka se désolidarise et lance AA64 !

This post has already been read 376 times!

Divorce consommé. Divergences des vues signées. Nouvelles options entreprises. Le ticket Jean-Paul Moka Ngolo Mpati et Tryphon Kin-kiey Mulumba s’est éteint du microcosme politique. Les deux anciens colistiers à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018 ne regardent plus dans la même direction. Désormais, le Professeur Kin-kiey Mulumba se rallie au tandem Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. Jean-Paul Moka Ngolo Mpati qui, parlant au nom du Conseil des Partis Indépendants et incluant ainsi le Mouvement bleu, depuis l’Europe où il séjourne, dit ne pas être associé à la déclaration de son ancien colistier. « Je suis colistier de Kin-kiey ; et donc, je tenais à me distancer de cette déclaration, à partir de l’étranger, en cette date du samedi 1er décembre 2018», a-t-il confié à la presse, à chaud.  

Loin d’être une victime d’expiation, le président du Mouvement bleu et candidat recalé au rendez-vous électoral de décembre prochain, Jean-Paul Moka Ngolo Mpati vient de signer, décidément, son divorce d’avec son ancien colistier, Kin-kiey Mulumba Tryphon qui s’est allié, contre toute attente, au duo  Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. « Je n’ai aucune explication à donner au choix que M. Kin-kiey vient de faire », lâche-t-il tout en restant perplexe. A tout dire, le Professeur Moka n’a pas digéré le coup de son colistier à la veille des joutes électorales du 23 décembre 2018. Ainsi, dans une adresse à La Prospérité, samedi 1er décembre dernier, a-t-il clamé, à haute et intelligible voix, la fin de son pèlerinage d’avec le Professeur Kin-kiey Mulumba Tryphon qui vient de surseoir ses ambitions de succéder au Président Joseph Kabila en faveur du fils de Feu Etienne Tshisekedi. En effet, Jean-Paul Moka fustige le décor planté par la CENI de foncer vers la tenue des élections avec machine à voter et fichier électoral en l’état. D’où, vient-il de lancer ce qu’il qualifie de l’AA64, entendre l’application de l’article 64 de la Constitution congolaise. «Nous ne croyons pas en ce processus électoral et en appelons à l’AA64 de la Constitution», gronde-t-il.

A tout dire, les deux dignes fils de l’Ex-Bandundu et hommes politiques, Jean-Paul Moka Ngolo Mpati et Tryphon Kin-kiey Mulumba se tirent, désormais, d’affaires chacun à son schéma qui lui semble être de bon aloi. Le premier, d’entrée de jeu, n’est pas partant aux élections à venir, à défaut du rejet par la CENI de la machine à voter et du fichier électoral accusé d’être corrompu. Par contre, le second qui a rejoint, officiellement, le ticket Félix et Kamerhe va, d’office, se ranger en ordre de bataille pour les scrutins combinés du 23 décembre prochain avec ou sans la machine à voter, eu égard à la profession de cette aile née à Nairobi après la grosse mésaventure de Genève.

Jacques Kitengie

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com