Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Sadio Mané et Keita Baldé s’investissent dans l’éducation

Sadio Mané et Keita Baldé s’investissent dans l’éducation

This post has already been read 441 times!

Sadio Mané (Liverpool) et Keita Baldé (Inter Milan), deux stars de l’équipe nationale du Sénégal se sont récemment engagés dans la lutte pour l’instruction et l’éducation dans leurs communautés d’origine.

La star de Liverpool nommé pour le Ballon d’or 2018, a remis en avril dernier un chèque de 152.892.100 FCFA aux populations de son village d’origine Bambaly (sud-est du Sénégal) pour la construction d’un lycée moderne.

L’enveloppe  a été présentée par l’oncle maternel, aux populations de la localité située dans une des régions qui manquent le plus d’infrastructures au Sénégal.

“Jeunes, notables, chefs religieux, et chefs coutumiers ont apprécié et formulé des prières pour l’attaquant de Liverpool”, ont fait savoir les médias au sujet de l’attaquant international qui a quitté très jeune sa zone pour être enrôlé par l’académie Génération Foot, filiale du club français du FC Metz.

Natif de la région de Barcelone, en Espagne, Keita Baldé dont les parents sont originaires du sud du Sénégal s’est aussi engagé dans la bataille pour l’éducation des populations de cette partie où l’Etat peine à satisfaire toutes les demandes en la matière.

Dans un entretien publié dans un des quotidiens dakarois, Record, il a confirmé son engagement dans la construction d’une école à Bélingara (sud).

“C’est une grande école pour que tous les jeunes du village partent à l’école, l’éducation de base est très importante”,  a-t-il dit, soulignant sa volonté d’ériger d’autres infrastructures à caractère social pour aider les populations de la zone.

Né en Espagne de parents sénégalais, Keita Baldé a été formé à la célèbre Masia (Barcelone) sans pour autant réussir à faire carrière chez les Blaugrana.

En 2016, il a décidé de jouer pour le pays de naissance de ses parents et a déjà pris part à la CAN 2017 et au Mondial 2018.
Deux exemples de solidarité qui ne sont pas uniques mais qui pourraient faire école auprès d’autres joueurs qui font carrière en Europe.

LP