Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Sanctions sur les dirigeants congolais : l’Union Européenne pénalise-t-elle la RDC ?

Sanctions sur les dirigeants congolais : l’Union Européenne pénalise-t-elle la RDC ?

This post has already been read 509 times!

Alors que le Gouvernement Congolais se battait pour l’annulation des sanctions infligées à quelques personnalités politiques Congolaises, le Conseil de l’Union Européenne a, quant à lui, opté pour le prolongement desdites sanctions, au détriment des aspirations profondes et fondamentales de Kinshasa. Comme pour dire que, même la récente sortie médiatique du Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires et étrangères et intégration régionale, Leonard She Okitundu, devant la presse nationale RD Congolaise, qui promettait d’ores et déjà de passer de parole en acte, à travers une mesure de rétorsions, au cas où le Conseil de l’UE ne révisait pas sa copie en rapport avec cette décision, n’a servi à rien.

Comme l’on pouvait s’y attendre, le Conseil de l’UE, a indubitablement refusé de prendre en compte des désidératas RD Congolais. Encore que, sur cette liste de 14 congolais sanctionnés se trouve le Candidat du FCC à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, Emmanuel Ramazani Shadary. A cet effet, l’avenir s’annonce nébuleux pour le sort et ressort de celui que Joseph Kabila a choisi, pour assurer la continuité de ses œuvres. Est-ce un nouveau rapport des forces qui se trace entre la patrie de Lumumba et l’Union Européenne ? C’est aux autres de répondre. Du moins, il appert que la RDC et l’UE, ne seraient plus en odeur de sainteté, d’après certaines voix. Ya-t-il des faces cachées du problème ? Et la RDC sera-t-elle pénalisée quant à ce ? Seul le bon Dieu le sait.

Toutefois, face à cette situation, plusieurs s’interrogent.  Qu’adviendrait-il de l’économie du pays ? Et qu’en est-il de son avenir social et économique ? Les questions vont dans tous les sens. Entretemps, à voir comment le décor se plante déjà à ce jour, nombreux sont ceux qui optent pour un avenir maussade. ‘’On ne peut que prédire l’avenir, mais on pourrait essayer de la penser et la voir de manière critique’’, dit-on. Les congolais se lancent déjà, du moins pour certains, à songer leur futur et la vie de demain, comme si ces sanctions infligées à quelques autorités du pays, pourraient avoir une répercussion négative vis-à-vis de la RDC toute entière. D’aucuns estiment que la vie après le 23 décembre  serait un calvaire sur le plan socio-économique.

Au regard de cette autarcie qui émaille le fonctionnement de la politique en RDC, il est devenu compliqué pour les personnes de mobiliser et allouer les moyens financiers.

Gracia Kindji

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com