Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Finale du Festival littéraire Banda : le Complexe scolaire Mama wa Boboto l’emporte haut la main !

Finale du Festival littéraire Banda : le Complexe scolaire Mama wa Boboto l’emporte haut la main !

This post has already been read 461 times!

Il s’est tenu à Limete Salongo, dans la salle la mitraillette, la finale de la 2e édition du festival littéraire Banda, le samedi 15 décembre à 10h45. Pour cette grande finale, 4 écoles y ont pris part dont Mama Wa Boboto et l’institut Ngwanza. Après avoir séduit le public  par son éloquence, l’élève Katshuku Daniel de l’école  Mama wa Boboto  a remporté haut la main la victoire.

L’activité a débuté par un atelier sur la liberté d’expression et la prise de parole en public animé par Kristen Tshika, entrepreneur et motivateur.  Il y a eu ensuite la prestation de génie en herbe qui a permis de retenir 4 élèves qui doivent s’affronter en finale. Le jury a tiré au sort des sujets à traiter chacun par un candidat  pendant quelques minutes et le plus percutant notamment, Katshuku Daniel de l’Ecole Mama wa Boboto a obtenu un  trophée d’honneur au nom de son école remis par madame Yolande Elebe Ma Ndembo, marraine du festival.

Notons que pour cette deuxième édition, madame Yolande, poétesse et auteure, croit nécessaire de construire une jeunesse congolaise excellente autour de l’amour des lettres.

Pour rappel, le festival littéraire BANDA est une initiative de jeune élite volontaire, JEV en sigle, qui est une organisation non gouvernementale qui milite pour l’épanouissement intégral de la jeunesse congolaise dans différents secteurs de la vie, afin de susciter une communauté d’excellence.  «Ce festival permet à la jeunesse de la Tshangu d’aimer la littérature, de susciter en eux le goût de la lecture, de faire la promotion des œuvres littéraires congolaises  et surtout de faire la promotion de la langue française dans les milieux scolaires de la Tshangu où, 100 à 200 jeunes élèves de 20 à 40 écoles doivent s’affronter dans l’expression orale et écrite, explique la marraine.

Selon les organisateurs, l’école qui désire participer à ce festival doit répondre à un certain nombre de critères tel que l’existence d’une salle de lecture ou d’une bibliothèque, avoir un lauréat provincial lors des 3 dernières années, toute section confondue des examens d’Etat et l’existence des activités culturelles au sein de l’école, comme le génie en herbe.

Notons enfin que les poèmes des meilleurs élèves sont archivés dans un recueil qui sera imprimé et distribué dans les écoles de la Tshangu, rassure Madame Yolande.

Dorcas Nzumea

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com