Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Attitude à prendre pendant la couverture des élections : Scott Mayemba appelle les journalistes à faire preuve de responsabilité

Attitude à prendre pendant la couverture des élections : Scott Mayemba appelle les journalistes à faire preuve de responsabilité

This post has already been read 319 times!

«Pendant la période cruciale que traverse la République Démocratique du Congo, les journalistes professionnels, c’est-à-dire, qui maitrisent parfaitement les règles de l’art, contenues dans le code d’éthique et de déontologie du journaliste congolais, ceux-ci doivent faire preuve de professionnalisme dans le traitement de leurs informations. Et leur mission est d’éclairer toutes les zones d’ombres, en donnant à la population une bonne information», a rappelé le coordonnateur de Journaliste en Danger, JED, Scott Mayemba, au cours d’une conférence débat, organisée par l’Association Congolaise des Femmes Journalistes de la Presse Ecrite, ACOFEPE.

Le mardi 18 décembre dernier, au siège de cette association professionnelle, sise sur 2 Avenue Colonel Ebeya, dans la commune de la Gombe, immeuble Ave Maria, derrière immeuble Onatra/ gare centrale, le numéro Un de JED a déploré les comportements qu’ont affiché quelques journalistes notamment, ceux qui ont accompagné les candidats président pour battre campagne dans des provinces. Il les condamne d’exceller dans la déroute de leurs valeurs professionnelles. «Il est vrai que les journalistes ont des droits », a-t-il soutenu. Scott Mayemba souligne, en effet, qu’avoir le droit ne signifie, nullement, l’absence de droit. Hélas ! Beaucoup de Journalistes, dit-il, semblent ignorer qu’il y a des limites à la liberté d’expression qui ont été mises en place pour éviter de jeter de l’huile au feu. «Un journaliste digne de ce  nom, c’est-à-dire, professionnel ne doit pas écrire ou rédiger son texte comme s’il faisait une blague, sans pour autant réaliser les éventuelles conséquences que peut entraîner sa publication », a-t-il martelé. Et d’ajouter que la liberté d’expression n’est pas absolue ; elle comporte des restrictions. Il était temps, pour lui d’en appeler les professionnels des médias à nuancer leurs propos, à faire preuve de prudence et de modération dans leurs écrits et propos diffusés à la télévision, dans la presse écrite ou sur le web.  Il insiste, dans tous les cas, sur la neutralité et l’impartialité qui caractérisent, traditionnellement, le journalisme d’intérêt public.

En ce qui concerne les comportements affichés par les journalistes qui ont accompagné les candidats présidents pour battre leur campagne électorale en province, il a constaté que certains journalistes sont devenus des agents de marketing des candidats en lice à l’élection présidentielle. Ils sont sur le lieu où se tiennent les meetings pour compter les militants de différentes parties ou regroupements politiques. Ils se complaisent à publier des « Fake news » comme une arme pour taper allègrement sur les autres. Son appel est pathétique : « Ils doivent cesser d’être des partisans des politiciens, pour bien exercer leurs métiers».

Palmyre Likwanda

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com