Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Journalisme Professionnel et non partisan/ Marie-France Idikayi : ‘’il n’est jamais tard de se rappeler les bonnes habitudes‘’

Journalisme Professionnel et non partisan/ Marie-France Idikayi : ‘’il n’est jamais tard de se rappeler les bonnes habitudes‘’

This post has already been read 384 times!

Chargée de communication et des relations publiques du Président de la CENI,  Marie-France Idikayi, journaliste de formation, loue l’initiative de l’Association Congolaise des Femmes Journalistes de la Presse Ecrite, ACOFEPE. “Il n’est jamais tard de se rappeler de quelque chose, se souvenir des bonnes habitudes et au besoin, les fixer”, a-t-elle déclaré.

A 5 jours de joutes électorales et en pleine période de campagne électorale, Mme Idikayi insiste sur l’importance pour ses confrères et surtout ses consœurs journalistes d’exercer ce métier qui lui est cher de manière pertinente,  objective et impartiale.  En ce temps, avance-t-elle, où les esprits se surchauffent, le journaliste est celui qui apaise les esprits et détend les nerfs. Si lui-même se laisse emporter, en diffusant des infos subjectives et sentimentales, il déroutera le commun des mortels qui consomme son information. Mme Idikayi intervenait au cours de la conférence-débat  organisée le mardi 18 décembre 2018 par l’ACOFEPE, sous l’initiative de Madame Grace Ngyke présidente de l’association, dans la salle Ave Maria à Gombe.

Intervenant comme Panéliste, la conseillère en communication du Président de la Centrale électorale, Marie-France Idikayi a partagé avec l’assistance  son expérience dans le métier du journaliste et en même temps, elle a rappelé à leur attention le code de déontologie du journaliste. Ce, dans l’optique d’outiller efficacement ses homologues  qui, pour certaines, sont accréditées ou envoyées spéciales pour couvrir les élections 2018.

Dans son allocution, elle est revenue sur la nécessité d’être objective et de garder tant bien que mal sa neutralité pour ne pas tronquer le vrai contenu de l’information à donner au public.

Cependant, au-delà des théories, Madame Idikayi a évoqué quelques dérapages tirés des faits concrets dans la pratique du  journalisme. Sur ce, elle a souligné quelques principes à appliquer pour ne pas pécher contre l’éthique et la déontologie et surtout  se libérer de la nature partisane pour demeurer plus  professionnel. Pour cela, elle demande de développer plus de recul, ne pas partager une information non vérifiée, ne pas mêler les émotions dans le reportage à rendre.

En outre, Madame Idikayi  conseille à ses consœurs  la maîtrise de la culture générale, de l’art d’écrire, de  la flexibilité, de la bonne curiosité ainsi que des toutes les questions d’actualité.

Par ailleurs, elle a fustigé la non-implication des Journalistes dans l’orientation à donner au peuple sur le «pourquoi voter», ce que «le vote implique» et «comment élire pour ne pas avoir à regretter son choix après». Elle a parlé d’une campagne qu’elle a initiée sur le pourquoi voter?  Une campagne, selon elle, qui permet aux congolais de cerner les raisons claires de son choix.

Aux femmes Congolaises, lance-t-elle, «je demande à chacune de se démarquer, en orientant autrement sa vie ainsi qu’en se fixant chaque jour de nouveaux objectifs».

Gracia Kindji

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com