Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : Jean-Paul Moka appelle au vote ce dimanche 23 décembre 2018 !

RDC : Jean-Paul Moka appelle au vote ce dimanche 23 décembre 2018 !

This post has already been read 676 times!

Les réactions vont dans tous les sens depuis l’annonce par la CENI du report des élections, initialement prévues pour ce dimanche 23 décembre 2018. Si la coalition ‘’Cap pour le Changement’’, CACH en sigle, chère au tandem Félix et Vital Kamerhe a pris acte du report des joutes électorales endéans une semaine, le Président du Mouvement Bleu, le Professeur Jean-Paul Moka Ngolo Mpati est, quant à lui, monté au créneau pour dire non à un énième report minime soit-il. Dans sa lecture des choses, le Président de la CENI et son équipe ne font nullement preuve de bonne foi allant dans le sens d’organiser des élections aux résultats acceptables par l’opinion tant nationale qu’internationale. Depuis le pays de João Lourenço, vendredi 21 décembre 2018, il a lancé un appel pathétique à la Nation congolaise. Dans cet ultimatum, pour tout dire, il appelle au vote ce dimanche 23 décembre 2018, conformément au calendrier de la CENI publié en novembre 2017. Et de soutenir qu’en cas de la non-tenue des élections dans le délai, l’article 64 de la Constitution congolaise sera mis à contribution. 

SOS du Mouvement bleu 

Le candidat  à la prochaine élection présidentielle recalé par la CENI et la Cour Constitutionnelle, actuellement, en requête auprès du Conseil d’Etat, Jean-Paul Moka Ngolo Mpati récuse le report par la CENI des élections, initialement prévues pour ce 23 décembre 2018. Pour ce grand homme du microcosme politique congolais connu pour son opposition au régime du Président Joseph Kabila, la CENI n’est pas prête à organiser la présidentielle couplée aux législatives nationales et provinciales de manière apaisée, crédible et transparente. Son cri d’alarme est strict et vise la démission pure et simple de tous les animateurs des institutions à mandat électif. Il met l’accent, principalement, sur le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, les Parlementaires et Cie.

Radical

Jean-Paul qui a gardé sa position de récuser l’usage de  la machine à voter jusqu’ici, ainsi que du fichier électoral de la CENI en l’état, voire, la reconfiguration de la CENI soutient le respect du calendrier électoral qui fixe l’élection présidentielle couplé aux législatives nationales et provinciales pour ce dimanche 23 décembre 2018. A défaut de la tenue dans le délai des ces élections tant attendues après deux rendez-vous électoraux  manqués en 2016 et 2017, ce qui est désormais évident, l’autorité morale du Mouvement bleu, Jean-Paul Moka chante la fin du pouvoir de Kinshasa, en place depuis près de 18 ans. En tout état de cause, toutes les raisons avancées par la CENI relatives aux contraintes d’ordre technique et sécuritaire sont loin de tenir la route et d’être persuasives. Sans imaginer un seul instant de fléchir et digérer la semaine de trop préconisée par le Président de la CENI et son équipe, le Professeur Jean-Paul Moka gronde et jette l’anathème autant à la CENI qu’au pouvoir en place. Son appel lancé depuis la capitale Angolaise, vendredi 21 décembre 2018, va dans le sens d’appeler la population congolaise à aller voter demain dimanche 23 décembre 2018. Et ce, sans l’usage de la machine à voter et du fichier électoral émaillé d’électeurs fictifs, soit 16,6 % selon le verdict de l’OIF. En un mot comme en mille, Jean-Paul Moka parle de la fin du régime que chapeaute Joseph Kabila dès ce dimanche, jour J prévu pour les scrutins électoraux, conformément au calendrier de la CENI.

Jacques Kitengie