Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Fête de la nativité : portée historique et signification

Fête de la nativité : portée historique et signification

This post has already been read 389 times!

Dans le récit de l’évangile selon Jean, l’un de ses chapitre consacre un entretient entre Jésus et la femme dite Samaritaine. Dans leurs échanges, Jésus lâche une phrase qui bouleversa la vie dévotionnelle. ‘’ Vous adorez celui que vous ne connaissez pas…’’ dit-il. Cette phrase vaut également pour ceux qui célèbrent la fête de nativité dit Noël sans en détenir la portée et la signification. C’est ainsi que d’aucuns limitent la célébration de la Noël en s’achetant les nouveaux habits, à la consommation de la boisson, cuisse de poulet…

‘’Vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira’’,  a dit jésus. Nombreux tordent le sens de la commémoration de la Noël parce qu’ils ignorent au fait la quintessence de l’événement.  Il est impérieux d’effectuer un recul dans le temps pour éclairer la lanterne de l’opinion. Auparavant, la fête Noël n’existait pas. C’est pourquoi, elle n’a aucune base biblique. D’après les Théologiens spécialistes de l’histoire de l’Eglise, la Noël prend ses racines dans la Rome antique. C’était d’abord une fête païenne où le commun célébrait le dieu soleil. Faut-il noter qu’au mois de décembre, c’est la saison d’hiver dans toute l’Europe. Et pendant cette période, la présence du soleil est quasiment absente. Curieusement, l’astre de feu faisait son apparition. Alors, pour les Romains, le soleil était signe de visitation divine. Cependant, l’un des empereurs en quête du pouvoir eut un rêve ou dans sa couche, il vit une croix et attendit une voix qui lui a dit. ‘’Par ceci tu vaincras’’. Il reçu l’interprétation selon laquelle, il devrait croire en Christ comme Seigneur et Sauveur. Et après quoi, il régnerait en Rome. Au bout de quelque temps, la prophétie s’accomplie, l’empereur en question conquit effectivement le pouvoir et régna dans l’empire. Alors en récompense vis-à-vis des chrétiens, il convertit  l’empire en christianisme. Et, il prit la date du 25 décembre qui était retenue pour la célébration d’abord du dieu soleil, comme point de repaire de la naissance de Jésus.  C’est ainsi que l’on a toujours affirmé que la Noël est la fête des enfants. Partant de son historique, la Noël ne doit pas faire l’objet d’un far-west où les gens se rencontrent pour boire, manger danser ou se livrer à la fornication. La Noël doit être l’occasion d’une remise en question, un moment de faire un bilan de ce qu’on a été précédemment.  Pour les chrétiens, c’est l’occasion de la repentance, du pardon. Parce que l’enfant Jésus vient de naître dans les cœurs de multitudes de ceux qui suivent la voie du Seigneur.

Francis Sengeyi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com