Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Me Luc Fikiri : «il n’y aura pas d’élections ce 30 décembre» !

Me Luc Fikiri : «il n’y aura pas d’élections ce 30 décembre» !

This post has already been read 666 times!

Faisant de l’avènement de la démocratie et du développement de la RD. Congo son combat, le Prince Luc Fikiri Murefu, avocat et cadre de la société civile, est revenu, dans une déclaration faite le 27 décembre 2018, pour prévenir le peuple congolais quant au déroulement du processus électoral. Se fiant à ses diverses relations au sein de la communauté internationale d’autant qu’il participe, tel qu’il a fait savoir, dans plusieurs réunions stratégiques concernant le Congo-Kinshasa, Fikiri Murefu a persisté et signé que les élections ne se tiendront point ce dimanche 30 décembre 2018.

D’emblée, ce haut juriste évoluant aux Etats-Unis d’Amérique a souligné que la raison de l’incendie telle qu’avancée par la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, pour justifier le report des scrutins, initialement prévus le 23 décembre, pour la date du 30 décembre est tout simplement un leurre. D’après lui, l’incendie des machines à voter est un jeu du régime en place qui ne cherchait qu’un mobile ou alibi afin de reporter les joutes électorales.

Me Luc Fikiri a renseigné que c’est depuis le mois d’août dernier qu’il y a eu la certitude de la non-tenue des élections au cours de cette année 2018. C’est pour cela qu’il s’est décidé, depuis, de se retirer du processus électoral actuel. Cela, nonobstant le fait qu’il était prêt à briguer la magistrature suprême en se présentant comme candidat au nom de la société civile. «Normalement, il était prévu que les élections aient lieu au cours de l’année 2018. Mais, nous avons eu des informations sûres depuis le mois d’août qu’elles n’auront pas lieu…Et, c’est depuis que je ne fais prévenir de la non-tenue des scrutins. Aujourd’hui, après ce report, je reviens encore pour signifier qu’il n’y aura point élections ! C’est cela la vérité », a-t-il déclaré.

Pas de distraction !

Le fait de crier et de confirmer l’organisation des batailles électorales n’est qu’une pire diversion, a-t-il soutenu. Faisant allusion à une réunion qui aurait eu lieu le weekend dernier aux Etats-Unis entre un membre du  département d’Etat américain et les membres du Senat dudit pays et dont il a pris part, Me Luc Fikiri a renchéri que les bonnes élections se tiendront vraisemblablement dans sept mois, soit au mois de juillet 2019. Mais, la tenue desdits scrutins sera la conséquence directe des négociations qui, selon ses dires, adviendront incessamment. Pour ce faire, il a, d’ores et déjà, appelé les opposants congolais, à être uni, à travailler pour le peuple et à ne pas détruire sa confiance en perspectives des tractations à venir. En outre, il a invité la société civile à parfaire, en toute communion, de bonnes stratégies afin de trouver et proposer des personnes qui doivent diriger la CENI et ce, en vue de favoriser cette organisation des challenges électoraux en 2019 tel qu’indiqué par ses sources.

Corneille Lubaki

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com