Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Sanctions contre Shadary et consorts : Yves Kisombe salue la réplique de Kinshasa !

Sanctions contre Shadary et consorts : Yves Kisombe salue la réplique de Kinshasa !

This post has already been read 366 times!

La tenue des élections ce dimanche 30 décembre 2018 devient irréversible. Certes, il y a des couacs qui jonchent le chemin qui y mène. Mais, dans tous les cas, il faut y aller. C’est ce que pense, à haute et intélligible voix, Yves Kisombe, cadre du Front Commun pour le Congo qui, face aux enjeux et aux dangers de l’heure, a décidé de briser l’omerta. De son avis optimiste quant à l’effectivité de la tenue des scrutins en RD. Congo, il estime que les chances devraient être égales pour tous les candidats, principalement les présidentiables, pour espérer aboutir à des élections qui soient véritablement crédibles et dont les résultats ne souffriront d’aucune défaillance d’acceptabilité. Considérant le fait que le candidat du camp politique auquel il appartient ait été touché par les dernières sanctions de l’UE, il rebondit ainsi sur les mesures de rétorsion prises par le Gouvernement contre l’Union Européenne, avec à la clé l’expulsion de son Chef de mission, Bart Ouvry.

Pour Yves Kisombe, en effet, Emmanuel Shadary est aussi le plus atteint par la carence d’équité dont se plaingnent, à longueur de journées, plusieurs opposants et même la Communauté internationale.

Ces sanctions infligées à sa personne le déstabilise fortement face à ses concurrents. Cette réponse de la RDC, quoi que sévère, arrive donc pil poil, selon lui. En même temps, il dénonce le complot qui se manigance par certaines offines occidentales et les pays voisins de la RDC dans le but de la placer dans une posture déséquilibrée à l’ère de son apogée démocratique.

La souveraineté du Congo est chère à ses yeux, assure-t-il, aux prises avec le journal La Prospérité.

Homme politique et avocat de son état, Yves Kisombe, comme un prophète, voit la réusite de Ramazani Shadary à 70% des voix. Ce qui va lui permettre de posséder les clés du Palais de la Nation le 18 janvier prochain. Il justifie ce présage par le fait qu’il ait été le seul candidat président de la République à avoir parcouru l’ensemble du territiore national, et en un temps record. Même dans les coins les plus réculés, précise-t-il, notamment à Aru, Mahagi, dans le Sankuru, il y a mis les pieds pour s’encquérir des besoins des populations. ‘’Il est le seul candidat que tous les congolais ont vu‘’.

Par son langage accrocheur axé sur le changement, son discours prometteur et sa vision luisante, Emmanuel Shadary a suscité un engouement incomparable dans le chef des électeurs à travers la République, affirme Kisombe Yves. ‘’Il a de l’expérience nécessaire pour diriger des mains de maître la République Démocratique du Congo‘’.

Cependant, pour cet ancien Vice-ministre des Affaires Etrangères, Shadary est le seul qui peut défendre, sans aucune complaisance, les intérêts du pays surtout face à la menace pressante dont est victime le Congo de la part de certaines puissances mondiales principalement, à cause de ses nombreuses, inquantifiables et interminables richesses.

Ceci, contrairement à tous ceux qui envisagent le report, sine die, des élections et manigancent les voies et moyens pour créer le chaos et revenir sur la table des discussions sans fin. Yves Kisombe ne voit donc pas la machine à voter et d’autres prétextes avancés être un réel obstacle à la tenue des joutes électorales cette année si ce n’est une méthode pour mener longtemps le jeu de la confusion en vue d’intéger ou de revenir aux affaires pour certains. Ainsi, voit-il le décor de la contestation être placé en vue du combat mené par Ramazani Shadary et le fait qu’il ait été désigné comme ‘’dauphin‘’ par le Chef de l’Etat.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com