Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : le Rassemblement Kasa-Vubu exige le recomptage des voix

RDC : le Rassemblement Kasa-Vubu exige le recomptage des voix

This post has already been read 484 times!

Le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au Changement, Rassop en sigle, accuse la Commission Electorale Nationale Indépendante d’avoir tripatouillé les résultats des élections législatives aux niveaux national et provincial. Au cours d’une grande rencontre ce dimanche 13 janvier à Kasa-Vubu entre tous les candidats députés nationaux et provinciaux de ce regroupement politique, il a été décidé d’exiger de la Commission Electorale Nationale Indépendante, le recomptage immédiat de toutes les voix obtenus par le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement que préside Joseph Olenghankoy Mukundji.

Déjà, dénonce le Rassop Kasa-vubu, la rapidité avec laquelle ces résultats ont été publiés prouve à suffisance que la CENI avait des choses à cacher. A en croire Elisabeth Tshibuabua wa Tshibuabua, cadre de ce regroupement politique, le dépouillement dans différents centres de compilation des résultats n’avait même pas encore commencé.

« Nous nous sommes réunis pour dénoncer ce qui vient de se passer à la CENI. Nous étions tous surpris devant la télévision alors qu’on s’attendait à la publication des résultats de la présidentielle, la Commission Electorale Nationale Indépendante publie également les résultats des élections législatives provinciales. Pendant ce temps, nous étions en train de déployer nos témoins pour la compilation dans les CLC. Et là, la CENI dit que le rassemblement n’a pas atteint le seuil, ce qui est faux car, nous sommes conscients de notre victoire sur terrain. Nous confirmons que la CENI a violé la loi, parce que sans compilation, comment a-t-elle publié les résultats ? Aucun PV de compilation n’a été signé par les témoins. D’où viennent ces résultats ?», s’interroge Elisabeth Tshibuabua, cadre de ce regroupement politique de l’opposition.

711 candidats, aucun élu

Le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement avait aligné au total 711 candidats sur toute l’étendue du territoire national, mais n’a eu aucun élu. Pour Elisabeth Tshibuabua, il s’agit, ni plus, ni moins de l’injustice.

« Pour le provincial, le seuil était de 3% par province, et au niveau du Rassemblement, nous avons aligné 711 candidats sur l’étendue de la République et après publication, nous avons nos candidats qui se sont débrouillé bien que la CENI n’avait pas donné l’occasion à tous les témoins d’avoir le PV mais il y en a ceux qui ont pu en avoir. Donc, nous avons des voix et nous avons atteint le seuil. A titre illustratif, au Sankuru, la CENI a fait savoir que  le Rassop a atteint le seuil, mais lors de la publication,  nous n’avons eu aucun élu. A Lodja, il y a un autre candidat qui a eu plus de 7000 voix avec seulement 60% des PV en sa possession, comment manqué le siège dans ces circonstances ? Nous pensons que c’est injuste ».

Que faire face à cette « injustice » ?

Premièrement le Rassemblement va entamer une procédure légale c’est-à-dire saisir les cours et tribunaux. « Nous avons déjà déployé nos avocats sur toute l’étendue du pays, c’est-à-dire nous avons saisi les cours d’appel au  niveau provincial et la cours constitutionnelle au niveau national. La vérité est que la CENI a menti pour nous priver des sièges», a-t-elle dénoncé.

Le Rassop ne pense donc pas baisser les bras, tous les moyens légaux seront utilisés pour que la justice triomphe devant l’injustice.

Deux propositions à la CENI            

Pour le Rassemblement, la CENI doit soit, présenter les Procès-verbaux de compilation signés par tous les témoins, soit procédé au comptage manuel de tous les bulletins valablement exprimés.

Kevin Inana

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com