Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RD Congo : Que peuvent faire les professionnels des médias pour essayer de réussir la conversion des mentalités des Congolais en 5ème République ?

RD Congo : Que peuvent faire les professionnels des médias pour essayer de réussir la conversion des mentalités des Congolais en 5ème République ?

This post has already been read 588 times!

La réponse à cette interrogative réflexion  pour tout patriote Congolais avisé serait la mise en application rationnelle du contenu de la devise de notre pays  qui est « Justice-Paix-Travail » et celui de son hymne national « Le Debout Congolais ». Ce qui allait nous éviter le conflit du résultat d’après la vérité des urnes du 30 décembre 2018 qui est tombée le 10 janvier 2019, et qui continue à faire l’objet de l’instabilité politique et de l’insécurité sociale de cet Etat de droit, indépendant, uni et indivisible,  social, démocratique et laïc qu’est la République Démocratique du Congo. D’où la nécessité de réfléchir aux différentes propositions de solutions réalistes qui pourraient rapprocher les acteurs politiques du Front Commun pour le Congo (FCC) et de Cap pour le Changement (CASH), contraints de corriger les erreurs de la 4ème République en 5ème République, et d’honorer les mémoires des héros nationaux Patrice Emery LUMUMBA et Mzée Laurent Désiré KABILA ainsi que de l’opposant historique Etienne TSHISEKEDI wa MULUMBA et autres anonymes qui se sont illustrés dans le combat d’intérêt du peuple congolais, d’après le 30 juin 1960. D’un côté il faudra s’interroger sur le bien-fondé de l’alternance souhaitée par d’autres congolais de  l’autre partie de l’opposition politique dans sa diversité, avec à sa tête nos concitoyens de  LAMUKA.

La situation politique actuelle de notre pays nous envoie à une paix conditionnée par la cohabitation ou la coalition dont le consensus pour la formation du Gouvernement national doit éviter les filles et fils de ce pays au tempérament conflictuel et extrémiste, au cas où il faudra faire avec ces derniers. On demanderait alors à ces extrémistes de faire un effort de flexibilité et de conversion des mentalités pour abandonner leurs antivaleurs pendant la 5ème République. Aux professionnels des médias de chercher à les faire revenir à la raison, en utilisant des stratégies de communication appropriées pour corriger les erreurs du passé dès le démarrage de cette 5ème République.

Devant cette situation, il faudrait que les professionnels des médias contribuent davantage à la réussite de la conversion des mentalités des Congolais avec des programmes éducatifs et de correction des erreurs du passé, et de lutte contre les antivaleurs comme la méconnaissance,  l’injustice, la corruption, la coterie, le tribalisme, le clientélisme, le règlement des comptes, le machiavélisme, le masochisme, le mensonge, marginalisation, le commérage, la haine, l’abus de confiance et autres. De cette façon, nous allons bâtir effectivement une RDC plus beau qu’avant, dans la paix. D’où l’importance de relancer en coproduction et en coréalisation en 5ème République, avec le concours des consœurs et confrères de la presse écrite et audiovisuelle qui voudraient contribuer professionnellement à l’enrichissement des connaissances de la population congolaise, dans le magazine de consensus et de propositions des solutions aux problèmes d’intérêt général qu’est « En Savoir Plus », un cadre de travail y relatif. Ce magazine est à diffuser en version française et dans les quatre langues nationales. Dans un 1er  temps, la bonne inspiration pour faire ce travail en 5ème République pourrait provenir de deux premiers mots de la devise de la RDC, qui sont très importants pour éviter les erreurs  que nous déplorons à ces jours.

Pour bien faire comprendre les notions élémentaires qui amèneraient les Congolais à la culture du patriotisme, de l’exploitation rationnelle du contenu de la devise de notre pays qui est « Justice-Paix-Travail » et celui de notre hymne national « Le Debout Congolais », nous ferions mieux  d’aborder  dans « En Savoir Plus », la matière ayant trait à la justice, à la paix et au travail, dans « Congo devise », le lundi. Mardi celle de « Congo hymne », mercredi  « Congo emblème », jeudi « Congo avenir », vendredi « Congo culture », samedi « Congo histoire », et le condensé de la matière traitée toute la semaine le dimanche dans une tranche appropriée que retiendrait chaque chaine de Radio ou de Télévision qui aimerait apporter sa modeste contribution au développement de notre pays. Ce programme d’enrichissement des connaissances sur la diversité de la culture congolaise pourrait être régulièrement publié dans le Quotidien d’Actions pour la Démocratie et le Développement  « LA PROSPERITE », en cas de nécessité.

C’est de cette manière que les professionnels des médias pourront outiller les nouveaux congolais et les congolais nouveaux des valeurs acceptables en 5ème République, grâce aux stratégies de communication mises en place par les animateurs d’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté.  Si en 2ème République nous nous sommes plaints de huit fléaux, et en 4ème des antivaleurs, c’est bien.  Mais les combattre en 5ème République comme cela a été le cas en 3ème République, c’est mieux. Tout se réaliserait sans problème si la paix dans sa diversité régnait dans ce pays. Nous avons donc intérêt à chercher ce qui doit unir les Congolais que ce qui doit les diviser négativement dans le milieu politique, professionnel et extra-professionnel. Surtout après la vérité des urnes du 30 décembre 2018 dont le verdict a eu lieu le 10janvier 2019 à 3 heures du matin. Les professionnels des médias peuvent donc recourir à certaines sources documentaires pour savoir comment faire pour maintenir la paix dans sa diversité en s’appuyant sur certaines théories dont celle du triangle énoncé par le Général Vital AWACHANGO, à l’annexe 1 de son travail de fin d’études intitulé « Les Elections en Afrique et les Défis Sécuritaires ».

Pour rechercher la paix dans notre pays, après la sentence de la Cour Constitutionnelle sur la confirmation du Président de la République Démocratique du Congo élu, le triangle susmentionné s’appliquera pacifiquement dans la cohabitation ou la coalition au sommet du triangle pour un consensus en ce qui concerne le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement (CASH). Avec de préférence des personnalités non extrémistes ou triomphalistes, pour éviter les conflits provoqués en 5ème République. A la base du triangle, on sera obligé d’observer d’un côté l’opposition politique dans sa diversité, avec en tête nos concitoyens de LAMUKA, et de l’autre côté de la base dudit triangle trônerait la Commission Electorale Nationale Indépendant (CENI). Tous les trois côtés œuvrant pour la positivité du peuple congolais qui serait pris en étau au niveau de la surface dudit triangle. On doit donc y réfléchir murement pour sortir de cette confusion.

Aux professionnels des médias en tant que 4ème pouvoir de l’user rationnellement pour l’intérêt du peuple congolais sans léser l’un des sommets de notre triangle adapté aux circonstances actuelles que traverse notre pays. Cette approche n’est possible que si nous exploitions rationnellement le contenu de la devise  de notre pays qui est « Justice-Paix-Travail » et de notre l’hymne national « Le Debout Congolais » était mis au service de ce don de Dieu de 2.345.410 Km2 qu’est la République Démocratique du Congo. Y réfléchir professionnellement permettrait aux professionnels des médias de mettre à la disposition des lecteurs, auditeurs et téléspectateurs des connaissances utiles qui éviteraient aux dirigeants politiques, professionnels et extra-professionnels de prendre des décisions qui leur feraient tout perdre pour avoir cherché à tout gagner. Œuvrons donc patriotiquement, professionnellement et rationnellement en 5ème République pour l’intérêt supérieur de notre pays, et tout pourra aller pour le mieux suivant le plan de Dieu. Car, le diable ne peut pas être plus fort que Dieu. La balkanisation de la RD Congo ne sera pas pour demain, si la devise de notre pays était rationnellement exploitée par les responsables et animateurs de trois sommets du triangle, en 5ème République.  Pour mieux combattre les antivaleurs en 5ème République, les professionnels des médias devront rappeler aux Congolais que la justice apporte la paix, et  elle élève la nation. Et que celui qui dit la vérité proclame la justice. C’est pourquoi, il faut éviter l’injuste en 5ème République qui est à la base de la misère du peuple à ce jour. Ainsi, les Congolais seront en mesure de bâtir une RDC plus beau qu’avant, dans la paix, dans la 5ème République où chacun de nous devra sectoriellement poser des actes politiques, professionnels et extra professionnels patriotiques et réalistes. Soyons en conscients.

 L’Homme de Culture

Aimé Isidore KAKUSA GULUNDUGA-MULONDO

Petit Palmier au Gros Cœur