Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Noël Tshiani félicite Félix Tshisekedi !

Noël Tshiani félicite Félix Tshisekedi !

This post has already been read 323 times!

Déclaration du Dr Noël Tshiani après la publication des résultats par la Céni et la confirmation par la cour constitutionnelle

Mes Chers Compatriotes,

Mesdames et Messieurs,

La Haute Cour, la Cour Constitutionnelle de la RDC, vient de confirmer les résultats publiés par la Commission Électorale Nationale Indépendante à l’issue de l’élection présidentielle du 30 Décembre 2018. Je voudrais saisir l’occasion pour féliciter la Ceni d’avoir réussi à organiser les élections malgré les retards, les imperfections et d’autres contraintes d’ordre logistique et sécuritaire. Ces imperfections devront être corrigées dans l’avenir pour parfaire notre démocratie naissante. En particulier, nous devrons revenir au système d’élections à deux tours et aux débats contradictoires entre candidats pour permettre aux congolais de mieux connaître non seulement les candidats, mais aussi leurs visions pour le pays. Nous devrons éduquer notre population pour que les choix sur les candidats soient basés sur leurs visions et projets de société plutôt que sur des considérations tribales ou matérielles spontanées. Nous devrons enrôler les congolais de la diaspora pour leur permettre de jouir pleinement de leurs droits de choix des dirigeants du pays.

Je voudrais aussi féliciter la cour constitutionnelle d’avoir lu et dit le droit en toute objectivité sans céder à des pressions ou intimidations nationales et internationales, mais plutôt dans le respect strict de notre constitution et de notre souveraineté nationale. La transmission en direct de l’audience de la cour constitutionnelle a renforcé la transparence dans le traitement du dossier des contestations et a apaisé les esprits. J’étais fier et impressionné de la qualité des débats et des compétences exhibées par les avocats de la Ceni, des parties au conflit et du Ministère public. En bref, avec le verdict rendu par la cour constitutionnelle, c’est la démocratie et le peuple congolais qui ont gagné.

Je voudrais saisir cette opportunité pour souligner le souci du peuple congolais de réaffirmer la souveraineté de la RDC en tant que pays, et de ne pas recevoir des diktats de la part de qui que ce soit pour des questions intérieures. De ce point de vue, l’injonction récente du Président de l’Union Africaine à la cour constitutionnelle d’ajourner sont arrêt sur les litiges électoraux présidentiels était  de nature à fragiliser la stabilité de nos institutions. Pour l’image de notre pays,  à la consolidation de la stabilité de nos institutions et la réaffirmation de notre souveraineté nationale, il était essentiel que la cour constitutionnelle rende son arrêt dans les délais requis par la loi si les informations provenant de l’Union Africaine ne lui sont pas transmises dans les délais requis pour permettre à la cour de les intégrer dans la prise de décision.

Chers Compatriotes,

Dans une élection avec 21 candidats  pour un fauteuil présidentiel, Il ne peut y avoir qu’un seul gagnant. C’est Monsieur Félix Antoine! Tshisekedi  Tshilombo qui est le gagnant de cette élection. Comme moi, le Président élu Félix Tshisekedi est un homme nouveau issu de l’opposition qui n’a jamais trempé dans la mauvaise gouvernance du pays et incarne le changement. Je salue et félicite  le Président élu pour sa victoire et lui souhaite bonne chance. Désormais, la RDC ont un Président démocratiquement élu qui a la lourde responsabilité de rassembler tous les 92,7 millions de congolais pour développer la RDC au profit de nous tous.

Je continue à penser que le Plan Marshall de Noël Tshiani pour la reconstruction et le Développement de la RDC est la vision de développement nécessaire pour répondre aux défis de notre pays afin de sortir de la médiocrité, de la misère, de la pauvreté et évoluer en pays émergent en l’espace de quinze ans. Dans une démocratie, il faut savoir s’incliner devant la volonté populaire surtout que nous n’avons pas battu campagne et avons récolté quelques succès relatifs. En parlant avec  le Nouveau Président élu, il me rassure qu’il va transcender le cercle restreint de son parti politique pour diriger la RDC autrement que ne l’a fait son prédécesseur. Je ne peux pas lui donner un chèque en blanc, mais je voudrais lui donner le bénéfice du doute. Il devra donc prouver au peuple Congolais qu’il est différent de tous ses prédécesseurs qui n’ont pas réussi à développer le pays au profit de tous nos compatriotes. Pour réussir, il est important qu’il ait  le contrôle effectif de l’appareil de l’état, de la banque centrale, de l’armée, de la police nationale, de la justice, de la sécurité, de la territoriale et de la politique étrangère. Il devra réconcilier tous les congolais au lieu de les diviser. Il devra aussi démontrer qu’il veut remettre la RDC sur le bon chemin en combattant les antivaleurs. Pour cela, il aura  besoin de toutes les congolaises et de tous les congolais, de notre unité, de notre courage, de notre volonté, de notre tolérance et  de notre implication dans la gouvernance du pays. Il aura besoin de notre force collective pour passer un coup de balai national sur les erreurs d’hier, sur la peur, sur les crimes, sur la médiocrité et sur l’esprit de vengeance qui hante beaucoup d’entre nous. Pour réussir son mandat, le Président élu aura besoin d’avoir des mains libres pour opérer des réformes structurelles importantes nécessaires afin de transformer la société congolaise malade. Il aura besoin d’un parlement pro-actif et capable de travailler en symbiose avec la présidence et d’autres institutions de la République. Il lui faudra nécessairement renégocier une majorité parlementaire avec laquelle il devra travailler en toute sérénité. Le succès des réformes importantes en dépend. On ne peut pas imaginer un Congo nouveau et meilleur avec le maintien du même système pourri décrié par toute notre population. Notre société malade a besoin d’une bonne dose de traitement chirurgical que chacun de nous congolais doit volontairement accepter afin de guérir notre pays de façon durable et définitive.

Chers Compatriotes,

Mesdames et Messieurs,

Trop de sang a déjà coulé dans notre pays. Nous devons maintenant tourner la page de cette épisode  macabre de notre histoire et embrasser la paix entre nous congolais et avec tous les pays voisins afin de nous concentrer désormais sur le développement économique et social du pays. Pour développer la RDC, j’invite tous les candidats Présidents et protagonistes d’hier à se retrouver autour du Nouveau Président  élu pour convenir d’un pacte de fraternité et de collaboration qui nous permettrait tous de constituer une équipe inclusive pour transformer la RDC en oasis de paix et de prospérité partagée. Nous devons cesser d’être la République bananière où tout se fait sans mérite et en ne laissant aucune chance aux autres concitoyens et en particulier la jeunesse.  Nous devons instaurer maintenant la véritable République Démocratique du Congo telle que prévue par les pères de notre indépendance, une république qui donne les mêmes chances à toutes les filles et tous les fils de ce pays sans exception et sans discrimination. Nous devons vaincre l’individualisme, l’égoïsme et la course effrénée vers l’enrichissement sans cause qui déchirent notre pays au profit des intérêts privés. Offrons à notre pays l’opportunité d’instaurer cette véritable République Démocratique du Congo en transcendant nos divergences politiques, ethniques, tribales et provinciales afin de répartir sur de nouvelles bases pour accélérer le développement du pays. Si nous travaillons ensemble, nous serons en mesure de protéger tous les congolais contre toute sorte d’abus sur le territoire national et à l’étranger, et surtout nous serons à même de développer notre pays au profit de tous.

Il est temps maintenant que la RDC retourne à la vie normale d’une nation moderne.  Il nous faut retrouver la fierté d’être congolais et la sagesse de nos ancêtres.  Nous devons honorer la mémoire de Patrice Emery Lumumba, Simon Kibangu, Kimpa Vita, Cardinal Joseph Malula, Soeur Marie Clémentine Anuarite Nengapeta, Floribert Chebeya, Rossy Tshimanga, Luc Kulula, General Mamadou Ndala, Etienne Tshisekedi wa Mulumba et tant d’autres martyrs de notre pays qui attendent que nous cessions de nous  entretuer pour satisfaire à nos ambitions personnelles. Ils attendent de nous de faire de la RDC un pays de merveille et de référence au cœur de l’Afrique et d’exploiter nos ressources naturelles au profit du développement pour le bénéfice de tous nos concitoyens.

Mesdames et Messieurs,

Les congolais sont en droit de rêver d’un Congo meilleur par rapport à celui que nous avons aujourd’hui. Nous avons droit de rêver du bonheur dans notre propre pays à l’instar d’autres peuples du monde, comme les Américains, les Français,  les Japonais, les Chinois ou les Sud Africains. Nous sommes  à même de changer notre destin et de vivre mieux dans ce Congo qui a tant fait pour nous  et nous tout donné.

C’est pour cela que j’accepte de combiner mes efforts et ma vision avec ceux du Président élu Félix Tshisekedi et des autres compatriotes pour donner à la RDC l’occasion de réaliser notre rêve d’un Congo meilleur. Notre rêve est celui de chaque congolais et de tous les congolais. Le rêve consiste pour un congolais à ne pas émigrer à l’étranger, à rester chez lui au pays, à y vivre en paix, en sécurité et en toute tranquillité car nul n’est mieux ailleurs que chez soi. Le rêve pour la jeunesse congolaise est d’étudier au Congo dans de bonnes conditions pour acquérir des connaissances permettant d’être compétitif par rapport aux autres citoyens du monde devenu un village planétaire. Le rêve est d’avoir des soins médicaux de haute qualité  en RDC et de vivre mieux et le plus longtemps. Le rêve congolais est de trouver du travail  bien rémunéré en RDC après avoir terminé ses études et de s’acheter une maison et une voiture avec son salaire gagné à la sueur de son front. Le rêve est de rouler dans sa voiture sur des autoroutes allant de Boma à Ngandanjika, de Sakania à Zongo, de Lisala à Beni, de Goma à Kikwit, de Lubumbashi à Kinshasa ou de chez soi à n’importe quel coin de la République. Le rêve est de manger à sa faim et de nourrir et habiller sa famille dignement; d’acheter des produits fabriqués en RDC sur base des matières premières congolaises. Le rêve est de restaurer l’intégrité territoriale, l’Etat de droit et la justice de manière à vivre en toute sécurité n’importe où dans le pays sous la protection d’une police, d’une armée et des services de sécurité dans lesquels les citoyens ont confiance. Le rêve est pour le Congolais de marcher avec sa tête haute, sans avoir honte de ce que fait son gouvernement. Le rêve est que notre pays redevienne la République Démocratique du Congo où la promotion sociale est basée sur la méritocratie et où tout le monde a une chance égale de s’épanouir dans la société. Et finalement le rêve Congolais est que la RDC retrouve sa dignité, sa respectabilité et ses lettres de noblesse. Notre rêve commun en tant que congolais est de créer, au cœur de l’Afrique, un pays plus stable, plus prospère, plus équitable, plus beau et plus fort qu’avant.

Chers Compatriotes,

Pendant les cinq prochaines années, nous continuerons à travailler et à sensibiliser les congolais au Plan Marshall de Noël Tshiani pour la Reconstruction et le Développement de la RDC. Nous ferons le tour de la RDC pour toucher du doigt les réalités du pays et mobiliser tous les congolais à prendre conscience que les choix que nous faisons détermineront le succès ou l’échec de notre pays. Nous espérons que nos compatriotes finiront par comprendre que le Plan Marshall de Noël Tshiani pour la Reconstruction et le Développement de la RDC est cette vision de développement grandiose dont la RDC a grandement besoin pour une paix durable, pour son développement, pour son industrialisation accélérée, pour bâtir des infrastructures de base, pour mécaniser l’agriculture, l’élevage et la pêche aux fins de réaliser l’autosuffisance alimentaire, pour promouvoir l’éducation et la santé de qualité, pour mettre en place une économie florissante et pour créer des emplois et des opportunités pour toutes les congolaises et tous les congolais. Nous devons tirer des leçons de l’échec des régimes politiques qui ont mal géré le pays de 1960 à ce jour, pour éviter de répéter les mêmes erreurs qui ont cloué notre pays au sol. Le retard de développement dont souffre la RDC ne peut être rattrapé que si nous travaillons bien, vite et dans le cadre d’une vision bien maîtrisée.

La République Démocratique du Congo et le Peuple Congolais ont souffert depuis trop longtemps de la mauvaise gouvernance et d’un mauvais leadership qui n’étaient pas à la hauteur des ambitions  de développement du pays. Le Nouveau leadership élu offre l’opportunité de remettre la Rdc sur la voie du progrès en s’appuyant sur l‘adhésion populaire dont il bénéficie et a besoin du soutien de la communauté internationale pour s’affirmer afin d’accélérer le développement économique et social au profit de tous nos concitoyens. Ce double soutien est essentiel pour accroître les gains démocratiques réalisés à ce stade malgré les imperfections afin de  consolider la stabilité du pays et éviter les violences pouvant résulter de l’instabilité des institutions.

En nous mettant ensemble et en travaillant comme un seul peuple autour d’une vision de développement  partagée par tous, nous réaliserons notre rêve commun car l’impossible n’est pas Congolais.

Que Dieu Tout Puissant bénisse la République Démocratique du Congo et le Vaillant Peuple Congolais !

Je vous remercie !

Dr Noël K. Tshiani Muadiamvita

Candidat Président de la République

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com