Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Hommages mérités : Urbain Kashwantale a bien vécu jusqu’à l’aube de ses 80 ans

Hommages mérités : Urbain Kashwantale a bien vécu jusqu’à l’aube de ses 80 ans

This post has already been read 177 times!

«La vraie grandeur réside dans la simplicité», écrivait un illustre auteur allemand.  Urbain Kashwantale que beaucoup de gens appellent affectueusement «Papa Urbain», était d’une grande simplicité, générosité et sympathie au cours de son long périple sur cette terre des hommes. Ce grand homme, passionné de la lecture, allait souffler sur la 80ème bougie de sa vie le 24 juin 2019. Hélas, le Seigneur l’a rappelé, le samedi 19 janvier dernier, sur son lit d’hôpital de Ngaliema Center, à Kinshasa. «Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux ; un temps pour naître, et un temps pour mourir, … ». Exhortation tirée du livre d’Ecclésiaste dans la Bible.

Issu d’une grande famille, Urbain Kashwantale a vu le jour, le 24 juin 1939, dans le village de Fendula au territoire de Kalehe (Province du Sud-Kivu). Ce notable de la tribu Shi avait, en bon père de famille, bien élevé et encadré ses frères et sœurs après la disparition de son papa. Le défunt avait fait de même pour tant d’autres personnes. D’une grande discipline, Papa Urbain était hostile au désordre et toute forme d’injustice, et rigoureux sur son emploi du temps. Il est père de plusieurs filles et garçons.

Pendant des longues années, Urbain Kashwantale a travaillé comme Directeur provincial de plusieurs succursales de la Banque Centrale du Congo (BCC) notamment, à Lubumbashi, Boma, Mbandaka. Il a sillonné l’ensemble du territoire de la République démocratique du Congo, son cher et beau pays. Avec la disparition inopinée de cet ancien séminariste, c’est une bibliothèque vivante qui s’écroule. Chaque jour ouvrable, il achetait des journaux de la place pour s’informer. Il lisait aussi beaucoup d’ouvrages (essais, etc.), particulièrement sur l’histoire du Vatican et de la Papauté. Papa Urbain disait souvent que la mort est juste un accomplissement des lois naturelles auquel il faut se préparer, à chaque instant, dans la dignité et sans esprit de révolte contre la Volonté divine. Un grand Baobab est donc tombé.

Depuis l’annonce du décès de ce grand personnage au savoir-vivre exceptionnel, la famille, les amis et connaissances, se consolent, chaque jour, dans son domicile, sis rue Biabu-Est n°66 dans la commune de Bandalungwa. Le programme des obsèques se présente comme suit : Mercredi 23 janvier 2019 aux alentours de 8 heures du matin, levée du corps de la morgue de la Clinique Ngaliema. De 9 heures à 13 heures, exposition de la dépouille mortelle au funérarium «Miséricorde» sur l’avenue Haut-Commandement, dans la commune de la Gombe. Au terme du recueillement et des hommages mérités, le même mercredi, le convoi funèbre prendra la direction du cimetière Mbenseke Nouvelle Cité dans la commune de Mont-Ngafula pour l’inhumation.

Que les trompettes célestes rythment l’ascension de cet homme bienveillant, aimable et pacifique, sur son chemin lumineux et fleuri menant au Paradis. Gloire à Dieu au plus Haut des Cieux. Que la paix du Seigneur accompagne son âme et que la terre de ses ancêtres lui soit douce et légère.

James Mpunga Yende

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com